Thierry Bouchard vise une qualification pour la Route du Rhum

© Yvan Zedda

Thierry Bouchard et son Multi50 Ciela Village prendront lundi prochain 23 juillet le départ de la Drheam Cup – Destination Cotentin, en solitaire, à La Trinité-sur-mer. Première épreuve de la saison pour le Multi50 méditerranéen ; première course en solitaire pour ce bateau mis à l’eau il y a moins d’un an ; et à l’arrivée à Cherbourg, une possible qualification pour la Route du Rhum.

Le Multi50 Ciela Village vient de faire son retour au bercail ! Après un hiver passé dans le Var où il a subi un important chantier en raison de plusieurs avaries de jeunesse lors de la dernière Transat Jacques Vabre, il est arrivé à Port-la-Forêt, à l’endroit même où il fut mis à l’eau en septembre dernier.

Première course en solitaire sur le nouveau Ciela Village

L’objectif du Méditerranéen Thierry Bouchard, au moment de lancer la construction de ce Multi50 dernière génération, était bien la Route du Rhum en solitaire. Il va donc commencer par se qualifier, sur la Drheam Cup – Destination Cotentin qui lui en offre l’opportunité.

Ce sera pour le skipper varois une première course en solitaire à bord de ce bateau.

« J’ai navigué en mode faux-solitaire lors du convoyage depuis la Méditerranée, discrètement accompagné par mon équipe technique avec qui on optimisait chaque jour les réglages et les manoeuvres. L’objectif de la Drheam Cup – Destination Cotentin est de progresser encore sur les manœuvres, de trouver les automatismes. Je ne prendrai pas de risques inconsidérés mais il y a de quoi s’amuser sur ce parcours ! »

Première confrontation des bateaux dernière génération

Cinq skippers prendront le départ de la Drheam Cup – Destination Cotentin en Multi50, dont Lalou Roucayrol, Erwan Le Roux, Armel Tripon et surtout Thibaut Vauchel-Camus qui a un bateau de même génération que Ciela Village, dessiné par les mêmes architectes et que Thierry n’a pas encore eu l’occasion de rencontrer sur l’eau :

« La confrontation est importante. Nous avons une belle carte à jouer même si les Bretons sont plus habitués que moi à naviguer vers le Fastnet et en Manche. Il faudra être vigilant sur les courants tout autour de la Bretagne et jusqu’à la presqu’île du Cotentin. La course est trop courte pour dormir vraiment ; trop longue pour ne pas dormir du tout. Elle ressemble un peu à une étape du Figaro. Il faudra être dessus tout le temps. On va finir complètement rincés ! ».

Petit temps au programme

La météo promet pour l’instant d’être estivale avec très peu de vent de secteur nord et un faible espoir de pression qu’il faudra aller chercher au Fastnet (sud Irlande).

Après un prologue disputé samedi en baie de Quiberon, le départ de la course sera donné lundi 23 juillet à La Trinité-sur-Mer. Puis les Multi50 laisseront les îles de la Mer d’Iroise à tribord pour se diriger vers le phare du Fastnet (sud Irlande) puis Wolf Rock (pointe sud-ouest de l’Angleterre) et enfin Cherbourg-en-Cotentin où l’arrivée sera jugée à partir du mercredi 25 juillet. Les bateaux auront parcouru 736 milles.

Source

Isabelle Delaune

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 20 juillet 2018

Matossé sous: Course au Large, DRHeam Cup, Multi50, Régates, Route du Rhum, Trophée Atlantique

Vues: 181

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Multi50

Les vidéos associées : Route du Rhum