Victoire de TeamWork pour clore la première partie de saison

  • © AP Media
  • © AP Media
  • © AP Media
  • © AP Media

Quatrième étape du TeamWork M2 Speed Tour, le Grand Prix de Versoix s’est tenu dans des belles conditions au Club Nautique de Versoix. Les six manches disputées ont réussi à TeamWork (Arnaud Didisheim, Antoine Thorens, Pierre-Yves Bolli et Nils Palmieri), qui s’impose avec deux points d’avance sur Degroof Petercam (résultats)

Samedi, quatre manches ont pu être courues dans du Séchard de 4-5 noeuds. Après les deux premières manches, les douze équipes sont rentrées à terre, avant que le comité ne les renvoie sur l’eau compléter deux nouvelles courses. Avec deux victoires de manches, TeamWork sort vainqueur de cette première journée.

Dimanche, l’équipage qui menait le championnat avant l’étape de Versoix, Degroof Petercam, a fait la meilleure opération : deux manches, deux victoires pour le catamaran barré par Fred Moura ! Le vent s’est levé en début d’après-midi ; grâce au Séchard et la persévérance du Comité de Course, les douze équipes ont pu régater pour clôturer un beau week-end de compétition, qui s’annonçait pourtant très léger.

A la moitié du championnat, Degroof Petercam a perdu la tête du classement général provisoire, devancé par Swiss Medical Network, troisième à Versoix (classement général). Les équipes peuvent maintenant profiter de la pause estivale pour s’entraîner, avant la reprise du championnat les 25 et 26 août à Morges. Il reste encore quatre étapes à courir cette saison ; avec un classement général très serré, les dernières manches cet automne risquent d’être décisives !

Ils ont dit

Arnaud Didisheim, TeamWork :

« Nous sommes très contents de cette victoire, après un début de saison décevant. Avec un seul Grand Prix et deux longues courses sur le Léman, c’était différent des années précédents où nous allions régater à Neuchâtel en début de saison. Cela a bien marché pour nous ce week-end, les manoeuvres passaient bien, et nous avons pris de très bons départs. Un point primordial dans ces conditions légères ! Il va falloir continuer à s’entrainer sérieusement cet été, pour être performant à la reprise.

Simon Brunisholz, Spam :

« Nous sommes à notre place lors du début de saison, entre la quatrième et la cinquième. Il nous manque des heures d’entraînement, mais le bilan de la première partie du championnat est bon pour nous. Nous montons en puissance à chaque manche, et le plaisir est toujours là ! »

Source

MaxComm Media

Liens

Informations diverses

Au vent

Les vidéos associées : TeamWork M2 Speed Tour