Tom Goron bat le record de la traversée de la Manche en solitaire en Optimist

© DR

Tom Goron, 12 ans seulement, a battu le record de la traversée de la Manche en 14 heures et 20 minutes ce mercredi 27 juin. Parti à 7h ce mercredi matin des Needles au large de l’île de Wight (GB), encadré par un bateau d’assistance et son Papa, le jeune skipper fait l’admiration de tous.

Depuis 2 ans, alors qu’il n’avait que 10 ans, il rêvait de ce record. Parce qu’une jeune fille, alors âgée de 15 ans, Violette Dorange, venait d’établir le temps de référence de la traversée de la Manche en 14h 56′.
Habiter “en face” de la Grande-Bretagne, à Saint-Malo, ne suffit pas ! Incroyable de pugnacité, ce jeune garçon a la tête bien faite. Régatier talentueux depuis l’âge de 8 ans, Tom Goron fait preuve d’une audace et d’une maturité hors du commun à l’âge de 12 ans. Déterminé il avait ce rêve en lui : traverser la Manche en solitaire en Optimist. Et pourtant, la traversée a été difficile.

Parti dans les dévents de l’île de Wight, l’Optimist est balloté dans un clapot formé. Tom est malade une heure après le départ. Il vomit ses aliments, est fatigué… Pense abandonner mais il tient. Proche du but, il va un peu mieux et retrouve son sourire. Jusqu’au bout le vent ne l’aura pas lâché, Tom franchit la ligne d’arrivée à l’entrée de la petite rade de Cherbourg à 21h 20.

Tom a parcouru les 60 milles du parcours à la moyenne de 4,19 noeuds (soit 7,6 km/heure), toujours encadré par son papa à bord d’un voilier à distance raisonnable pour intervenir en cas de difficulté. Il bat le temps de référence de 36 minutes.

Tom est allé au bout de son rêve, quel sera le prochain ? S’il marche dans les pas de son idole, François Gabart, on peut imaginer le meilleur pour Tom, devenu grand…

Réactions

Tom Goron :

“Je suis content mais je ne me rends pas trop compte. Ce sera demain matin en me réveillant. Je n’avais jamais traversé la Manche avant. Je suis fatigué sutout que je n’ai dormi que 3 heures la nuit dernière. Je n’étais pas stressé mais j’avais peur d’oublier quelque-chose. J’ai mis plus de 2 heures à m’endormir. Mon prochain rêve ? Faire comme François Gabart, la Route du Rhum, la Solitaire du Figaro, mais c’est si je veux devenir pro. On verra dans 10 ans…”

Sophie, la Maman de Tom :

“Je n’avais pas d’inquiétude quant à la sécurité. Il était entre de bonnes mains. Je suis fière de lui, qu’il ait réussi, qu’il soit allé au bout et qu’il soit content. Il est têtu, ambitieux, persévérant et… il faut le suivre. C’est une très belle expérience qui lui montre qu’il faut bien se préparer et … qu’il faut écouter les adultes !”

Nicolas, le Papa de Tom :

“L’arrivée a été une délivrance. Pendant 4 à 5 heures Tom a eu pas mal de vent et, à l’arrivée, le vent a tenu la dernière heure, mais il y avait aussi un courant traversier. Tom était en totale autonomie. la météo nous l’avons faite ensemble avant le départ et durant les 2 à 3 dernières heures, il avait un GPS indiquant le waypoint pour viser Cherbourg. SI je suis étonné de sa performance ? Pas tant que ça, oui, Tom est pugnace… !”

Source

Kaori

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 28 juin 2018

Matossé sous: Dériveurs, Optimist, Records, Voile Légère

Vues: 724

Tags: ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Optimist

Les vidéos associées : Records