Marie Riou : Championne tout-terrain !

© Jérémie Lecaudey

En 2016 Marie Riou est à Rio pour participer aux Jeux Olympiques avec Billy Besson en Nacra 17. Deux ans plus tard, la voilà cap-hornienne et vainqueur de la Volvo Ocean Race, la plus extrême des courses au large en équipage. Plus historique encore, elle est maintenant l’une des deux seules femmes à avoir remporté la course mythique avec sa coéquipière néerlandaise Carolijn Brouwer. Une performance exceptionnelle pour la bretonne qui après un peu de repos bien mérité reviendra sur le circuit Nacra avec son compère Billy Besson. Avec une médaille olympique en 2020 dans le viseur !

C’est un exploit retentissant que vient de réaliser Marie Riou en remportant avec Dongfeng Race Team la 13e édition de la Volvo Ocean Race. Elle devient ainsi, avec sa coéquipière Carolijn Brouwer, la première femme à remporter la course, et la seule Française à l’avoir fait. Une performance historique en soit mais qui impressionne d’autant plus que deux ans auparavant c’est sur un catamaran de 17 pieds que Marie faisait ses armes. Après un titre de Champion du Monde en Match-Racing avec Claire Leroy en 2008 et une 6e place aux Jeux Olympiques de Londres en 2012 Marie a fait équipe avec Billy Besson en Nacra 17 avec le succès que l’on sait. En quatre saisons le duo Besson-Riou a dominé sa classe remportant les quatre Championnats de Monde disputés et a dû laisser s’échapper la médaille olympique après une blessure au dos du barreur tahitien.

De Rio à Tokyo, en passant par le Cap Horn

Après les JO les deux marins ont décidé de prendre des chemins séparés, Billy allant batailler en Diam 24 tandis que Marie était sélectionnée pour faire partie de l’équipage Franco-chinois de Dongfeng et participer à la Volvo Ocean Race. Un grand écart presque inédit à ce niveau et un sacrée challenge pour la native de Landerneau, qui n’avait aucune expérience de la course au large et qui n’avait même jamais navigué de nuit auparavant ! Dure au mal, Marie s’est adaptée à vitesse grand V à la vie à bord d’un VO65, véritable Formule 1 des mers sur lesquelles des tonnes d’eau semblent tomber en permanence et où il faut vivre parfois plus de 20 jours d’affilés à 10 dans un espace confiné. Au final Marie Riou rajoute une ligne d’exception à un palmarès déjà élogieux avant de reformer son duo en Nacra 17 avec Billy Besson pour aller chercher le titre olympique au Japon en 2020. La concurrence doit déjà trembler !

Source

Havas Sports & Entertainment

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 26 juin 2018

Matossé sous: 2017-18, Course au Large, Volvo Ocean Race

Vues: 655

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent