Giancarlo PEDOTE lance son Projet Vendée Globe 2020 sur un IMOCA à foils.

© François Van Malleghem

L’Everest de la mer – le Vendée Globe – tour du monde en solitaire, est le rêve de tous les navigateurs professionnels de la Course au Large. Giancarlo Pedote, le skipper italien qui vit en France depuis 2012 prend finalement le départ de ce rêve et monte son propre projet Vendée Globe.

Mini 6.50, Figaro, Class 40, Multi 50, Moth à foils et IMOCA : Giancarlo Pedote est présent sur le circuit international de la voile depuis 10 ans. Son histoire de navigateur commence en Italie, mais il a rapidement choisi la France et plus précisément la Bretagne comme terre d’adoption. Ici, au bord de l’Océan, il vit avec sa femme et ses deux enfants ; il a trouvé sa dimension de navigateur océanique.

On se souvient de Giancarlo Pedote dans la Classe Mini pour avoir terminé 2e lors de la 19e édition de la Transat 6.50 en 2013 sur le premier Mini avec un rond étrave, Prysmian ITA 747. Avec le même bateau, il est devenu Champion de France Promotion Course au Large en Solitaire en 2013 et 2014.

Après avoir remporté toutes les courses en Multi 50 auxquelles il a participé avec Erwan Le Roux en 2015, notamment la Transat Jacques Vabre, il est entré dans la Classe IMOCA l’an dernier en qualité de co-skipper de Fabrice Amedeo.

Son amour pour cette Class grandit. Finalement il lance son propre projet Vendée Globe à bord de l’ancien StMichel-Virbac, le monocoque à foils avec lequel Jean-Pierre Dick est arrivé 4e au dernier tour du monde en solitaire.

« Ce que je vis est la réalisation d’un rêve. Pouvoir naviguer dans la Class IMOCA était mon objectif depuis de nombreuses années, et constater qu’aujourd’hui il est devenu une réalité me charge d’énergie. Clairement, c’est seulement le début : maintenant toute ma concentration est centrée sur le développement du projet au mieux de mes possibilités, pour progresser dans cette classe qui me fascine » indique le skipper.

C’est donc à la barre d’un bateau à foils que Giancarlo Pedote s’alignera en Classe IMOCA dès la saison 2019, quand il aura récupéré le bateau actuellement skippé par Yann Elies sous les couleurs Ucar-StMichel.

Le projet démarre en 2019 ; l’apprentissage démarre aujourd’hui

En 2018 le skipper continuera à constituer son équipage et à rechercher des partenaires complémentaires. Mais il prendra également part à des entraînements sur le bateau, grâce au support de son sponsor historique Prysmian Group, qui a décidé de le soutenir durant cette phase d’apprentissage et de préparation du projet.

« Les Imocas sont des bateaux plutôt complexes en termes de fonctionnement et d’entretien. Il faut acquérir une bonne connaissance générale de son bateau pour pouvoir faire front à tous les imprévus qui peuvent survenir dans une régate comme le Vendée Globe. En ce sens, pour moi 2018 sera une année très importante, où je devrai apprendre à connaître, entrer dans le cœur du bateau qui me sera confié dès l’an prochain » explique Giancarlo Pedote, qui renouvelle son partenariat avec Prysmian Group, entamé en 2007.

 

« C’est grâce à Prysmian Group que je serai en mesure de m’entraîner et de courir en tant que membre d’équipage cette année. Prysmian a toujours cru en l’importance de l’apprentissage, et pas uniquement en paroles. En 2016, le groupe m’a soutenu dans une improbable campagne Moth pour apprendre les foils. À cette occasion, beaucoup ont été étonné, mais les hommes de Prysmian ont cru en moi. L’année dernière, ils ont décidé de soutenir le projet Fabrice Amedeo pour me faire embarquer dans un IMOCA. Ils se sont tenus à l’écart, ils ont accepté de ne plus être protagonistes pour me permettre d’étudier et de me rapprocher d’un projet IMOCA. Cette année, ils ont décidé de réunir les deux en un et me soutiendront personnellement afin que je puisse m’entraîner et participer aux régates en équipage. Ils auront seulement un petit logo sur le bateau, mais un grand rôle dans mon apprentissage ». dit-il en souriant

Giancarlo et la France

Giancarlo Pedote a une âme internationale. Le voyage a été sa façon de grandir et d’apprendre. Dès qu’il a pu, il a voyagé partout dans le monde jusqu’à son arrivée en France en 2009.
S’il a choisi la France , pays idéal pour la course au large pour développer sa profession, il y a aussi vécu ses plus forte émotions, notamment avec la naissance de ses enfants.

« La France a été le théâtre de moments très beaux de ma vie, dont la naissance de mes enfants. Sur les mers bretonnes, je m’entraînais en essayant de faire de mon mieux ; j’ai appris de dures leçons et je me réjouissais. Maintenant, la France est le lieu de ce rêve professionnel devenu réalité, un rêve que je réaliserai avec une équipe composée aussi de français ».

Giancarlo Pedote : un navigateur au parcours atypique .

Giancarlo PedoteNé a Florence le 26 Décembre 1975, Giancarlo Pedote a un parcours de skipper très atypique.
Contrairement à bon nombre de ses concurrents, l’Italien n’est pas entré dans la voile lorsqu’il était petit, en Optimist ou équivalent.
C’est plus tard, à 14 ans, que Giancarlo découvre la voile avec le windsurf, passant bientôt aux Hobies 16 et petits yachts. A cette époque, il pratique aussi la boxe et le full contact.

À l’âge de dix-huit ans, il se concentre sur ses études universitaires et il obtient son diplôme en philosophie en 2001. Il devient instructeur de planche à voile, de dériveur et catamaran puis enseignant de 2000 et 2003 dans des formations de skippers dans la Région Toscane.

Engagé depuis quelques années dans des régates cotières et offshore, en équipage, dont il est souvent vainqueur, il se rend vite compte que sa vocation est la voile en solitaire. Avec détermination et animé uniquement par sa passion, il investit toutes ses ressources et tout son temps dans un projet international: une saison de course dans la Classe Mini 6.50

Le palmarès de Giancarlo Pedote impressionne et son parcours frappe par son originalité.

  • En 2004 et 2007, il rédige deux manuels sur la voile publiés en Italie par Mursia Editore , ‘Il Manuale dello Skipper’ et ‘Il Manuale del Velista’.
  • En 2008, l’année de ses débuts, il devient ‘Campione Italiano Classe Mini’ à bord du Mini de serie, ‘Prysmian ITA 626’.
  • En 2009, il est deuxième au classement mondial de la Classe et participe pour la première fois à la Transat 6.50, le plus extrême solitaire transocéanique. Il termine 4ème.
    Toujours soutenu par Prysmian, il décide en 2010 et 2011 de faire une saison dans la Classe Figaro Bénétéau, afin d’élargir ses compétences pour la Classe Mini à laquelle il revient en 2012.
  • En 2012, il participe au circuit Mini 6.50 dans la catégorie des prototypes avec le bateau ‘Prysmian ITA 747’. Il obtient la deuxième place à la Mini Transat, le record du Trophée Marie-Agnés Pèron, deux victoires à la Trinité Plymouth et une série de podiums qui en 2013 qui lui valent la première place dans le classement mondial Mini et le titre de ‘Champion de France Promotion Course au Large en Solitaire’ et de ‘Velista dell’Anno’.
  • En 2014, il remporte cinq courses sur cinq dans le circuit Mini 6.50: Lorient Bretagne Sud Mini 2014, le Pornichet Sélect, où il signe le record du parcours complet, la Mini en Mai, le Trophée Marie-Agnés Pèron et Les Sables Les Açores.
    Il rencontre Lanfranco Cirillo, ‘Armatore dell’Anno 2013’, qui lui confie le Class 40 ‘Fantastica’ pour participer à la Route du Rhum 2014.
  • En 2015, il rejoint Erwan Le Roux pour une saison dans la Classe Multi 50 à bord du trimaran ‘Fenétrê A-Prysmian’. C’est sa première expérience en tant que coureur en multicoque et malgré cela il remporte toutes les régates auxquelles il participe, dont la Transat Jacques Vabre.
  • En 2016, il se lance dans une nouvelle Classe, le Moth à foil, pour maîtriser la technologie de foils. Entre-temps, il publie le DVD ‘SeaYou Mini 6.50’, un documentaire sur la voile qu’il a conçu et réalisé, donnant des astuces aux professionnels, soit en solitaire soit en équipage réduit. Édité en 5 langues dont le français, il est disponible sur Amazon à l’adresse https://goo.gl/2JXDxG .
  • En 2017, il fait ses débuts dans la classe IMOCA en devenant co-skipper de Fabrice Amedeo, avec lequel il navigue sur un bateau d’ancienne génération et participe à la Transat Jacques Vabre.

Le bateau

Le bateau que Giancarlo Pedote conduira en 2019, l’IMOCA baptisé « Absolut Dreamer 5 » , a été mis à l’eau en septembre 2015.
Dessiné par Verdier VPLP, il a été construit au chantier vannetais Multiplast, qui a réalisé de nombreux projets à succès en course au large , notamment dans le Vendée Globe, la Volvo Ocean Race, le Record de l’Atlantique, le Trophée Jules Verne et la Route du Rhum, et qui travaille aussi sur des projets de haute technologie dans le domaine de l’aérospatial.

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 juin 2018

Matossé sous: 2020-21, Course au Large, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 324

Tags: , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe