La fête aux Normands

2018, NORMANDY CHANNEL RACE, NCR 2018, CLASS 40, DOUBLE HANDED, DOUBLE, depart

© Jean-Marie LIOT / NCR

Le bouillant soleil qui a toute la journée baigné la baie de Seine au large de Ouistreham semble avoir vivement inspiré les coureurs Normands au départ de la 9ème édition de la Normandy Chanel race. Dans des conditions parfaitement estivales, belle mer, ciel d’azur et petit vent de nord nord est pour un peu moins de 10 noeuds, les régionaux de l’étape n’ont laissé à personne le loisir de se mettre en évidence tout au long du petit parcours “spectacle” proposé. Le Comité de course a libéré avec ponctualité les 27 duos en lice dès 14 heures 30 et un double aller-retour devant l’embouchure de l’Orne d’environ 5 milles était au menu des Class40, préambule déjà tendu à la grande bagarre anticipée tout au long des 1 000 milles théoriques de l’épreuve. Manorga, skippé par Nicolas Jossier et Adrien Hardy s’emparait dès les premiers bords du commandement et ne le lâchait plus tout au long du parcours. Il envoyait le premier son grand gennaker pour glisser vers la prochaine marque de passage des îles Saint Marcouf mouillée à quelques 37 milles du départ, dans la baie des Veys. Jossier le Granvillais, épaulé par le récent vainqueur de la Transat AG2R Adrien Hardy allongeait la foulée, suivis de deux autres équipages à connotation Normande, celui de Région Normandie (Olivier Cardin-Benoit Charon) et celui d’Aina Enfance et Avenir au Rochelais Aymeric Chappellier et au Caennais Fabien Delahaye.

Avantage Jossier-Hardy

Défiant toute les prévisions, Eole s’est tout l’après-midi montré fort accommodant pour les 54 navigateurs de la Normandy Channel race. Le brouillard appréhendé avait laissé place à un radieux soleil, et la franche pétole crainte par organisateurs et concurrents était balayée par un petit flux de nord nord est d’une dizaine de noeuds, qui favorisait un départ sous haute tension tant l’impatience d’en découdre était palpable dès l’entrée en procédure de départ. Chacun privilégiait le bout de ligne pour partir au près, tribord amure, vers la première marque de dégagement, et un embouteillage provoquait quelques frayeurs. Bien dégagé en milieu de ligne le redoutable tandem Jossier – Hardy, en figaristes avertis, échappait au piège et s’envolait avec du vent frais, suivi des très avisés Benoit Charon et Olivier Cardin, à l’aise en leur jardin de la baie de Seine.

Saint Marcouf en premier juge de paix

37 milles séparent la dernière marque spectacle devant Ouistreham de la marque obligée mouillée dans l’ouest de Saint Marcouf. Les concurrents devraient profiter d’allures portantes dans ce petit vent de nord nord est, associé à un courant favorable jusqu’en fin d’après-midi. Saint Marcouf devrait, comme c’est souvent le cas dans cette grande classique Normande, distribuer les cartes au gré de l’inspiration mais aussi de la réussite des uns et des autres.
Une transmanche de tous les pièges…
La flotte se dirige après ce joli départ, vers un épisode certainement moins réjouissant pour les duos, la traversée de la Manche et de son trafic maritime. Le vent devrait quelque peu « s’écraser » en approche de Saint Marcouf, sous l’effet de masses orageuses en circulation vers le bas Cotentin. La traversée du « Channel » va s’effectuer au près, dans de tout petits souffles de secteur nord. Avec une double renverse des courants traversiers, la vigilance des skippers va être totalement mobilisée à l’opportunisme et à l’adaptation entre risées orageuses, et effets de courants. Cette configuration va grandement participer à l’éclatement de la flotte, avant le nouveau morceau de bravoure figurée par le passage dans le Solent demain en milieu de journée.

Passage à la dernière marque du parcours spectacle :

  1. 134 – Manorga – Nicolas Jossier – Adrien Hardy
  2. 135 – Region Normandie – Olivier Cardin – Benoit Charon
  3. 151 – Aïna – Aymeric Chappellier – Fabien Delahaye
  4. 153 – Lamotte / Module Création – Luke Berry – Arthur Levaillant
  5. 129 – Concise 8 – Jack Triger – Yoann Richomme
  6. 130 – Imerys – Phil Sharp – Julien Pulvé
  7. 139 -Tohapi – Sebastien Marsset – Jean Luc Nélias
  8. 123 – Talès II – Loïc Féquet – Benoit Champannhac
  9. 101 – Colombre XL : Charles Louis Mourruau – Gery Atkins

Source

SIRIUS EVENEMENTS

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent