Deux jours décisifs !

© Rich Edwards/Volvo Ocean Race

Tandis que Newport se dessine sur l’horizon à moins de 1000 milles, c’est bien Brunel qui est en plein dans le viseur de Dongfeng Race Team, à seulement 2,8 milles derrière… De quoi promettre une fin d’étape sur le fil !

Sur les 5700 milles que comptaient cette étape, moins de 1000 restent à parcourir avant l’arrivée à Newport, et au vu de la situation sur l’eau, tout nous indique une fin de course haletante, serrée, et pourquoi pas décisive pour certains ?

Les écarts ne cessent de se réduire, avec les six premiers séparés de seulement 50 milles, pendant que Sun Hung Kai/Scallywag grapille des milles à chaque report de position, et n’est pas hors-jeu.

À 20h00 hier soir, Caudrelier et son équipage avaient 12 milles de retard sur Brunel, qui n’a plus lâché sa place de leader depuis cinq jours. Cet après-midi, c’est une toute autre histoire, puique le bateau jaune est dans le champ de vision de son poursuivant, n’accusant plus que 2.8 milles de retard.

“Beaucoup de choses devant nous, beaucoup de transitions. On a rattrapé Brunel, on le voit il est tout près. Encore 24 heures de vitesses et après, des choix importants à faire, avec une arrivée très compliquée,” le ton semble donné côté Dongfeng, si l’on s’en tient à ces mots du skipper Charles Caudrelier qui échangeait ce matin avec Conrad Colman.

Nous n’assistons pas pour autant à un face à face Brunel – Dongfeng. Un troisième bateau est lui aussi à un souffle de la première place. Relégué à 20 milles du leader hier, Vestas 11th Hour Racing navigue aujourd’hui sur la même latitude que Brunel, avec une position légèrement plus décalée dans l’Ouest. Ils ne sont plus qu’à 7.5 milles…

“Toute l’action de cette étape va arriver vers la fin,” nous confiait Simon Fisher, le navigateur du bateau dano-américain. “Nous avons une vaste zone de haute pression qui approche, ce qui nous promet des vents légers ; ensuite, il va falloir empanner au bon moment pour nous sortir de là.”

Quatrième et désormais positionné entre le groupe de tête, et celui composé d’AkzoNobel et MAPFRE, Turn the Tide on Plastic s’accroche, mais a été le seul équipage à ne pas reprendre de distance sur le leader, tandis que derrière, la pression monte, avec deux équipes en quête de points sur cette étape !

AkzoNobel d’abord, qui n’est qu’à trois points de Team Brunel au classement général, et qui doit tout faire pour rester au contact. MAPFRE ensuite, deuxième à un point de Dongfeng Race Team, qui pourrait voir cet écart se creuser dangeureusement s’ils ne reviennent pas sur le groupe de tête.

Dans le camp des Scallywags, un retour n’est pas impossible, surtout qu’ils seront les derniers à entrer dans cette zone de haute pression. N’oublions pas leur victoire d’étape à Hong Kong… Ils étaient remontés de la dernière à la première place à la faveur d’une météo incroyablement avantageuse, en se détachant du peloton, resté bloqué… au milieu d’une zone de haute pression !

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent