Retour dans l’hémisphère Nord

© Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race

Huitième jour de course pour la flotte des sept Volvo Ocean 65, qui vient de passer l’Équateur pour la quatrième et dernière fois dans cette course, en route vers Newport où ils sont attendus d’ici une dizaine de jours. Et c’est l’actuel leader, Vestas 11th Hour Racing qui coupait la ligne imaginaire certes mais au combien symbolique, le premier, à 12h39 heure française ce lundi. Le bateau américano-danois mené par Charlie Enright et Mark Towill a repris et conserve la tête depuis hier matin, tandis que la pression de ses adversaires directs ne diminue pas, bien au contraire…

En effet, Turn the Tide on Plastic, Team Brunel & co. sont dans leur sillage, et repassaient à leur tour dans l’hémisphère Nord, quelques minutes plus tard.

L’Équateur, cet annonciateur, si ce n’est ce synonyme du Pot-au-Noir, mais aussi du passage du fameux Roi Neptune, qui devrait arriver d’une minute à l’autre à bord de Team Brunel, unique bateau sur lequel nous avons une néophite ! Il s’agit de la jeune Australienne Nina Curtis, qui rejoignait l’équipe néerlandaise à Auckland en mars dernier.

“Nous venons de passer l’Équateur, Nina était super excitée puisqu’elle était de quart… Attendant le Roi Neptune, qui n’est pas encore passé. Je suis quasi certain qu’il va venir nous voir à un moment où elle ne s’y attendra pas. Le meilleur pour les néophites, c’est toujours de se faire surprendre, juste au moment où ils s’endorment… Notre Onboard Reporter vous enverra les preuves.”

Actuel quatrième car décalé plus au Sud-Ouest, Dongfeng Race Team s’accroche et reste bel et bien dans la bataille pour la première place. Charles Caudrelier ne cachait pas son anxiété, en faisant référence au classement, qui ne cesse d’évoluer, surtout dans cet endroit du globe.

“Nous sommes dans le Pot-au-Noir pour la dernière fois dans cette course. Passer aussi Ouest est d’habitude relativement facile, mais aujourd’hui cette zone est assez vaste. Pour nous, chaque report de positions [NDLR : bien que le tracker de la Volvo Ocean Race soit maintenant en DIRECT, les marins continuent de recevoir les reports de positions toutes les six heures], est une source de stress. On peut aussi bien avoir de mauvaises comme de bonnes surprises.”

“Les nuages restent un gros challenge pour nous. Si seulement nous savions comment gérer les petits – en ce moment, nous sommes sous un énorme. Des fois ils apportent de la pluie, des fois non ; des fois du vent fort, d’autres rien du tout. En jouant avec eux, nous nous décalons à l’Ouest de la flotte, en espérant toucher plus de vent.”

Réponse d’ici quelques heures pour Caudrelier et son équipage. Bien que 30 milles au Sud-Ouest de Vestas 11th Hour Racing, ils ne sont qu’à 4.4 milles en terme de distance au premier (calculée grâce à des points imaginaires placés le long du parcours jusqu’à Newport par la direction de course).

Derrière, le classement est au beau fixe entre les trois derniers. Team AkzoNobel s’était lancé dans une remontée express sur ses concurrents hier après-midi, et était revenu à 1.8 mille de la première place avant de mettre le cap vers l’Ouest et de perdre de la distance.

MAPFRE reste sixième après avoir été temporairement ralenti pour cause d’un problème électrique à bord. Ils sont à présent remis de cette situation et ont remplacé une batterie. Bien qu’ils aient trouvé une solution pour controler les mouvements de la quille, cela devra se faire depuis l’intérieur de leur Volvo Ocean 65.

“Le fait que nous soyons obligés d’utiliser ce système pour manoeuvrer la quille est difficile car cela signifie que l’un d’entre nous doit obligatoirement être à l’intérieur pour s’en occuper,” confiait Ñeti Cuervas-Mons.

“Le barreur ne peut plus gérer l’inclinaison de la quille depuis le poste de barre sur le pont. Lorsqu’on doit virer ou empanner, c’est problématique puisqu’on est un de moins à pouvoir manoeuvrer… et quiconque est à la barre ne peut rien controler en direct non plus.”

Depuis ses réparations, l’équipe espagnole n’a cessé de gagner de la distance sur les premiers. Ils sont d’ailleurs plus Nord que leurs meilleurs amis de Dongfeng Race Team, mais également beaucoup plus à l’Est. Sun Hung Kai/Scallywag pointe cet après-midi à plus de 60 milles de Vestas 11th Hour Racing.

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent