Nouvelles de Vestas 11th Hour Racing et de Scallywag

Mast,Dockside,Leg 7,portrait,Fun,Jury rig,dock,2017-18,Vestas 11th hour Racing,Auckland-Itajaí,On-shore,Kind of picture,Farkland Islands

© Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race

Les deux bateaux sont actuellement en route vers Itajaí – la course contre la montre est lancée, en vue du départ de la huitième étape. Cinq bateaux sont en maintenance entre les mains expertes du Boatyard à Itajaí, mais deux – Vestas 11th Hour Racing et Sun Hung Kai/Scallywag – sont toujours en mer, en route vers le Brésil.

Les deux se sont retirés de la course, ce qui signifie que la septième étape a pris fin avec l’arrivée de MAPFRE, lundi dernier. Mais une autre course est désormais en marche, puisqu’il s’agit pour les deux bateaux d’arriver le plus rapidement possible à Itajaí, pour des raisons différentes.

Vestas 11th Hour Racing est en ce moment à environ 1000 milles nautiques du point d’arrivée, naviguant sous gréement de fortune avec un mât improvisé. C’est l’expérimenté Damian Foxall, déjà familier avec la Volvo Ocean Race, qui mène l’équipe en charge du convoyage.

“Notre mât a commencé sa vie comme lampadaire, avant d’être laissé dans l’herbe derrière un entrepôt sur les îles Falkland,” écrivait-il dans un blog ce mercredi.

“Laissé de côté mais pas oublié, il a été sorti des broussailles par Nick [Dana], et un local, Paul Ellis de Martech Logisitcs. Mesuré, installé avec un pied de mât, équipé en tête de mât, un gréement ‘tout neuf’, qui culmine à 8 mètres au dessus du pont” – comparé aux 30 que mesure le mât de course habituel.

“Trois des voiles les plus appropriées pour le convoyage ont été choisies. Un foc orange que l’on a toujours à bord de notre Volvo Ocean 65, va du bout dehors jusqu’en tête de mât. Un foc de gros temps emprunté à Pelagic Exhibitions a également repris du service. La garde robe est complétée avec une voile triangulaire mise à l’envers, l’amure en haut du mât, et la tête vers l’arrière… Cette nouvelle ‘grand voile’ est une toile de pont optimisée, efficace au près et au reaching.

La bateau bleu a quitté les Flakland samedi 7 avril… après que l’équipage de Vestas 11th Hour Racing s’y soit dérouté, faisant suite à un démâtage. Il devrait arriver à Itajaí vers le 16/17 avril.

“Ça a vraiment été un effort collectif pour faire en sorte d’être de retour à Itajaí,” a affirmé le directeur de l’équipe, Mark Towill.

“Il y a toujours beaucoup à faire, et il faut que les choses aillent dans notre sens pour que ça marche, mais on va continuer de se battre.”

Bien que Vestas 11th Hour Racing ait quitté les Falkland, pour Sun Hung Kai/Scallywag, l’archipel de l’Atlantique Sud ne sera qu’un point de passage, dans leur convoyage vers le Brésil. À la mi-journée ce mercredi 11 avril, il leur restait 1500 milles à parcourir avant d’arriver au Brésil.

© Konrad Frost/Volvo Ocean Race
L’équipage s’était dérouté vers Puerto Montt (Chili) lors de cette septième étape, après la perte tragique de John Fisher, passé par dessus bord. Un équipage assurant le convoyage s’occupe en ce moment même de ramener la bateau à Itajaí, via le détroit de Magellan, afin que l’équipe battant pavillon Hongkongais puisse rejoindre la course à temps, en vue du départ de la huitième étape vers Newport.

“Scallywag n’est pas juste une équipe de voile… nous sommes une famille, avec des liens forts, et on sera toujours là les uns pour les autes. Notre équipe en charge du convoyage a sauté dans un avion pour se rendre à l’autre bout du monde, une heure après leur avoir demandé,” affirmait l’équipe sur sa page Facebook le 5 avril.

“Scallywag va continuer – et nous sommes maintenant engagés dans une course contre la montre, pour être sur la ligne de départ de la prochaine étape,” déclarait alors David Witt.

“Nous sommes tous très touchés mais nous ne sommes pas sortis de la course – Scallywag n’abandonne jamais, jamais ! Nous serons au départ, nous prendrons soin les uns des autres, finirons la course et ferons du mieux que l’on pourra en la mémoire et l’honneur de John.

“Au nom de toute l’équipe, je voudrais remercier tous nos supporters, pour leurs messages de soutien, qui nous ont énormément aidé en ces temps difficiles.

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent