Team Brunel premier au passage du Cap Horn

Aerial,Helicopter,Cape Horn,Leg 7,2017-18,Auckland-Itajaí,Team Brunel,Kind of picture

© Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race

Après une des étapes les plus difficiles dans l’histoire de la Volvo Ocean Race, la flotte arrive au Cap Horn, lieu de transition vers l’Océan Atlantique… Le skipper, Bouwe Bekking, et le navigateur, Andrew Cape ont usé de leur expérience pour franchir le Cap Horn en tête, à bord de Team Brunel. Bekking et son équipage ont passé le fameux Cap Horn à 13:01 UTC (provisoire) ce jeudi, et remportent donc un point bonus au classement général. Mais même avec ce succès au passage dans l’Atlantique, Bouwe Bekking affirmait que la joie à bord lors de l’approche du Horn était contenue.

“L’équipage est très, très fatigué,” écrivait-il jeudi. “Même si on est en tête, il n’y a pas de sentiment de ‘hourra’ à bord… La perte de John est bien plus présente que ce que l’on imagine : je pense à lui plusieurs fois toutes les heures.”

Il n’est pas tout seul. Tandis que les marins continuent de digérer la nouvelle concernant la perte de John Fisher, l’impact de celle ci persiste toujours.

“Cette étape a emporté un homme bon,” déclarait Chris Nicholson, à bord de team AkzoNobel. “Nous avons tous été profondément affectés, et offrons nos pensées à sa famille et ses amis.”

À la poursuite de Team Brunel au Cap Horn, on trouve un groupe de cinq bateaux, menés par Vestas 11th Hour Racing.

“Je peux parler pour tout le monde à bord pour affirmer qu’on est très, très impatient d’y arriver,” confiait le navigateur Simon Fisher.

“C’est le plus difficile de tous les Cap, et cela a probablement été une des plus difficiles étapes du grand Sud. C’est ma cinquième course, et je ne me souviens d’aucune aussi compliquée. Comme d’habitude, ça souffle à 35-40 noeuds, donc vraiment, on n’a eu aucun répit durant toute cette dernière semaine…

“Nous sommes en train de faire le point, sur la signification de passer le Cap Horn mais aussi de faire une pause en pensant à John, et aux équipiers de Scallywag, qui ont traversé des moments terribles. Ce sera l’occasion de leur rendre hommage, à tous.”

Dee Caffari a, quant à elle, embarqué un équipage majoritairement jeune dans le grand Sud, et aujourd’hui, elle est toujours à la poursuite

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent