La Class40 en force!

© Christophe Favreau

A un peu plus de quatre mois de la deuxième édition de LA DRHEAM CUP-Destination Cotentin (21-29 juillet) et au moment où sort l’Avis de course, le plateau continue à s’étoffer, avec déjà une soixantaine de bateaux inscrits, soit une augmentation de 40% des effectifs par rapport à l’édition précédente. La Class40 est à ce jour la plus représentée, avec pour l’heure 20 unités inscrites, augurant d’une régate passionnante entre La Trinité-sur-Mer et Cherbourg-en-Cotentin, puisqu’y participeront tous les ténors de la série, à la barre, pour certains, de prototypes flambant neufs !

La deuxième édition de LA DRHEAM CUP-Destination Cotentin, dont l’Avis de course est désormais disponible sur le site officiel de la course, s’annonce comme un des moments forts de la saison vélique, avec un plateau particulièrement relevé, notamment en format solitaire, puisque de nombreux marins viendront non seulement y chercher une compétition de haut niveau, mais également leur qualification pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe. LA DRHEAM CUP-Destination Cotentin a en effet été homologuée course qualificative pour la transat en solitaire entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre par l’organisateur de cette dernière, OC Sport/Pen Duick, un choix justifié par son Président, Hervé Favre : « Une transatlantique en novembre au départ de Saint-Malo est un exercice difficile, qui plus est en solitaire. Il faut donc s’assurer que le tandem skipper-bateau soit au point, tant d’un point de vue physique que technique. Au vu du parcours de LA DRHEAM CUP-Destination Cotentin qui emmène les concurrents en mer d’Irlande, ils navigueront certainement dans toutes sortes de conditions de vent, y compris du vent fort, ce qui fera une excellente préparation pour la Route du Rhum-Destination Guadeloupe ».

Les ténors de la Class40 présents

Classe la plus représentée sur la Route du Rhum-Destination Guadeloupe (50 unités sur 120 au total), la Class40 a donc répondu en nombre à l’appel des organisateurs de LA DRHEAM CUP-Destination Cotentin, séduite par un parcours exigeant qui, à un peu plus de trois mois du départ de la transat, constituera un vrai test grandeur nature pour les ténors de la série des monocoques de 40 pieds. « C’est un parcours très complet avec pas mal de passages à niveau qui peuvent créer des écarts importants en fonction des renverses de courant, mais il peut aussi y avoir des gros coups d’accordéon. Il faudra être vigilant jusqu’à la fin, car la moindre petite erreur peut coûter cher, c’est un peu une étape de Solitaire du Figaro, avec beaucoup de pièges. C’est typiquement le genre de course où tu fonces tête baissée, décidé à te bagarrer comme si tu partais pour une régate à la journée », explique Louis Duc, skipper de Carac, plan Lombard très puissant mis à l’eau l’année dernière. Le Cherbourgeois sera particulièrement motivé à l’idée de briller chez lui : « J’arrive à la maison, je n’aurai pas le choix : il faudra arriver en vainqueur ! »

Concurrence relevée et bateaux derniers cris

Pour cela, il devra repousser la concurrence particulièrement relevée de marins chevronnés et de bateaux derniers cris. Quatre nouveaux Class40, sortis au premier semestre 2018, seront ainsi de la partie : un Lift (plan Lombard), évolution de celui de Louis Duc, qui sera barré par le vainqueur de la Solitaire du Figaro 2016, Yoann Richomme ; trois Mach (plans Sam Manuard), à savoir Lamotte-Module Création de l’Anglais Luke Berry, Corum, mené par Nicolas Troussel, double vainqueur de la Solitaire du Figaro et deuxième de la Route du Rhum 2010 en Class40, et Leyton France, skippé par Arthur Le Vaillant qui l’aura tout juste mis à l’eau. « Pour moi, LA DRHEAM CUP-Destination Cotentin sera une première confrontation dans un esprit de découverte de la « bête » et de mise au point. Ce sera aussi une première étape aussi pour récupérer des données et se roder sur un parcours qui s’annonce riche en manœuvres, j’ai hâte d’y être ! », confie ce dernier.

A ces prétendants au podium à Cherbourg-en-Cotentin, et en attendant de nouvelles inscriptions au cours du mois de mars, il convient d’ajouter Aymeric Chappellier, sur un Mach sorti l’an dernier qu’il a failli mener à la victoire sur la dernière Transat Jacques-Vabre (deuxième avec Arthur Le Vaillant), la Britannique, cherbourgeoise d’adoption, Miranda Merron, sur Campagne de France, plan Nivelt-Mabire de 2016 optimisé cet hiver, et Loïc Féquet, qui fait cette année ses débuts dans la classe sur Tales 2, plan Botin, qui, entre 2014 et 2016, a gagné toutes les courses qu’il a disputées dont la Route du Rhum et la Québec-Saint-Malo !

Seront également sur la ligne de départ à La Trinité-sur-Mer un champion olympique… de saut à la perche, Jean Galfione, qui courra en fin d’année sa deuxième Route du Rhum (18e en 2014), le Granvillais Nicolas Jossier, des « amateurs éclairés » (François Lassort, Arthur Gascoin,, Franz Bouvet, Maxime Cauwe…), et des étrangers (outre Miranda Merron et Luke Berry, le jeune Anglais Jack Trigger, 24 ans, et Jonas Gerckens, élu Marin de l’année 2017 en Belgique), preuve de la diversité de la Class40. Autant de marins que La Trinité-sur-Mer et Cherbourg-en-Cotentin se font une joie d’accueillir en juillet prochain…

Source

DRHeam-Cup

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 mars 2018

Matossé sous: DRHeam Cup, IRC - ORC, Régates

Vues: 1310

Tags: , ,

Au vent