Dongfeng Race Team remporte la New Zealand Herald In-Port Race de Auckland !

  • Fleet,Aerial,Helicopter,Spectator boat,Commercial,RIB,2017-18,port, host city,Kind of picture,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race
  • Aerial,Helicopter,Spectator boat,Commercial,RIB,MAPFRE,2017-18,port, host city,Kind of picture,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Ainhoa Sanchez/Volvo Ocean Race
  • © Jeremie Lecaudey/Volvo Ocean Race
  • Buoy,Commercial,MAPFRE,2017-18,port, host city,Race mark,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Jesus Renedo/Volvo Ocean Race
  • Dongfeng,2017-18,AkzoNobel,port, host city,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Jesus Renedo/Volvo Ocean Race
  • MAPFRE,2017-18,port, host city,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Jesus Renedo/Volvo Ocean Race
  • Emotion,Celebration,Dongfeng,2017-18,port, host city,Kind of picture,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Jesus Renedo/Volvo Ocean Race
  • Emotion,Celebration,Dongfeng,2017-18,port, host city,Kind of picture,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Jesus Renedo/Volvo Ocean Race
  • Branding,Dockside,Race Village,Emotion,Stage,Celebration,Dongfeng,dock,2017-18,Racevillage, Village,port, host city,On-shore,Kind of picture,The New Zealand Herald In-Port Race
    © Jesus Renedo/Volvo Ocean Race

Le public Kiwi ne pouvait rêver mieux ce samedi après-midi. 22 degrés dans l’air, un ciel dégagé et une brise allant de 5 à 10 noeuds sur l’eau, de quoi ravir les milliers de passionés ! Du côté des marins, ça a été une toute autre histoire… voire une guerre des nerfs par moments ! Dès le départ, trois bateaux se sont échappés en tête, et partaient bâbord amure – dans l’ordre, MAPFRE coupait la ligne devant SHK Scallywag et Vestas 11th Hour Racing.

Derrière Team Brunel, avec un certain Peter Burling à la barre – qui naviguait dans son jardin ici en baie d’Auckland – allait tout simplement faire sortir Dongfeng Race Team, AkzoNobel et Turn the Tide on Plastic, tous piégés sous le vent du bateau néerlandais, obligés de repasser la ligne de départ.

Conrad Colman, commentateur du jour nous livrait sa réaction juste après le passage de la ligne de départ : “Quel départ incroyable ! Turn the Tide on Plastic, Dongfeng Race Team et AkzoNobel viennent de passer la ligne à l’instant, et pointent finalement vers la poupe de MAPFRE. C’était incroyable de voir Bouwe Bekking [sur Team Brunel] contrôler les trois bateaux, en les empêchant de couper la ligne, avec des conditions aussi légères que ce que l’on voit sur le plan d’eau à l’heure actuelle, ça va être difficile de revenir pour les 3 !”

Et ce premier bord de près a été périlleux en terme de vent – qui n’était pas de la partie, en haut du parcours – avec 0.4 noeuds au compteur du bateau espagnol. Un seul bord, et à la bouée au vent tout était relancé, puisque team AkzoNobel, Vestas 11th Hour Racing et Dongfeng Race Team composaient le trio de tête, après une superbe remontée, tandis que MAPFRE et SHK Scallywag se retrouvaient bloqués au milieu du parcours… ils passaient cette première marque en cinquième et sixième position.

AkzoNobel et Dongfeng Race Team vont alors prendre les commandes au passage de la deuxième marque. Ils resteront en tête jusqu’à l’arrivée ! Entre temps, Charles Caudrelier et ses 8 équipiers s’emparent de la première place, et enroulent la troisième marque à 26 secondes devant les néerlandais !

Le plus dur est fait, et la descente vers la ligne d’arrivée n’est plus qu’une formalité ! Dongfeng Race Team s’impose en 52 minutes et 29 secondes, à 1 minute 10 secondes de team AkzoNobel, et à 4 minutes 14 secondes de MAPFRE, qui arrive sur la dernière marche du podium ! Derrière, Vestas 11th Hour Racing termine quatrième, devant Team Brunel, SHK Scallywag et Turn the Tide on Plastic.

Charles Caudrelier, comblé après cette victoire confiait : “Ça a été une course très compliquée, un peu comme hier, sauf qu’on avait pris un départ canon et qu’on termine dernier, tandis qu’aujourd’hui c’est l’inverse, on a pris l’un des pires départs mais il y a tellement de choses qui se passent durant la course… Ce n’est pas toujours bon d’être en tête parce que tu montres le chemin aux autres, et tu leur indiques où il n’y a pas de vent, donc les gars avec moins de vitesse derrière toi repassent devant !

Et c’est exactement ce qu’ils ont fait ! Charles ajoutait pour le public français : “Merci à tous ceux qui nous regarde derrière leur ordinateur, parce que c’est un peu la nuit en France ! Merci de nous suivre parce que la course est encore longue ! On va essayer de revenir, derrière le bateau rouge et on fera en sorte que ce soit un autre bateau rouge sur la première marche du podium lors de la prochaine étape, un rouge franççç… Chinois et français plutôt qu’un rouge espagnol pour une fois !”

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent