Vitesses élevées, conditions mouillées, en route vers Auckland !

© Ugo Fonolla/Volvo Ocean Race

Un vent soutenu est de la partie, qui se révèle une nouvelle fois mouillée et difficile pour les 54 marins engagés, alors qu’ils ont mis le cap au sud-est ce dimanche, (quasi) en direction de leur point d’arrivée, Auckland. Plus de 4 jours se sont écoulés depuis le départ de cette sixième étape, et pour faire durer le plaisir, la flotte à encore plus de 4,000 milles nautiques à couvrir…

Avec le passage d’un nouveau front, le vent arrive maintenant du nord, nord-ouest, et est relativement soutenu : 18 à 25 noeuds ! Ce n’est pas le plus confortable, mais au moins, ça va vite !

“Depuis l’arrivée de ce nouveau front, on est à fond,” confiait le Kiwi Blair Tuke, lui aussi vainqueur de la dernière America’s Cup, et qui pourrait être le premier marin de l’histoire à enchaîner JO, America’s Cup et Volvo Ocean Race ! “Au début, on a commencé avec des conditions idéales, 25 noeuds de vent, sur une mer plate. Mais durant les dernières heures, la situation s’est légèrement déteriorée. La mer s’est reveillée, on a beaucoup d’eau sur le pont, c’est probablement le plus d’eau que j’ai jamais vu.”

“C’est le meilleur moyen de regagner quelques milles après beaucoup de près…” affirmait Dee Caffari, skipper à bord de Turn the Tide on Plastic.

“Nous avons de l’eau à tout va sur le pont, tout le monde est mouillé, ainsi que tout l’intérieur du bateau, mais personne ne se plaint puisqu’on sait que ça ne va pas durer, et que cela va nous faire avaler beaucoup de milles. En plus l’eau est chaude, 19 degrés, ce qui correspond à la température extérieure.”

La flotte est toujours scindée en deux groupes distincts, avec MAPFRE qui mène de peu devant Team Brunel et Dongfeng Race Team, alors que Turn the Tide on Plastic pointe à 13 milles derrière.

Le second groupe formé de team AkzoNobel et SHK Scallywag a commencé à se séparer, puique les néerlandais poursuivent une route légèrement plus nord par rapport à leur concurrent direct, qui prend une route plus sud, et coupe le fromage… un sentiment de déjà vu ! Cette stratégie s’est avérée payante lors de la quatrième étape, voyons le résultat cette fois ci…

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent