Les Filières du Talent DCNS reconduites pour 3 ans

© Dragon Rouge

Fort de la réussite du programme depuis sa création en 2008, DCNS reconduit les Filières du Talent pour trois ans (2012-2014). Dans cette nouvelle phase, cette initiative sociale et sportive de transmission du savoir relève un nouveau défi : l’intégration de tous les talents. Elle aborde ainsi les enjeux d’insertion, de réinsertion, de mixité et d’accessibilité. Dans cette optique, le volet social des Filières du Talent DCNS va permettre d’ouvrir le monde industriel à ceux auxquels il est trop souvent fermé. Parallèlement, son volet sportif accueille l’Hydroptère et son créateur-skipper Alain Thébault. L’objectif est de former des apprentis skippers correspondant aux enjeux d’intégration du volet social.

Volet social

Dans le cadre du volet social, les Filières du Talent DCNS vont contribuer à ouvrir le monde de l’industrie à ceux auxquels il est trop souvent fermé. Pour ce faire, il aborde quatre enjeux :

l’insertion et la réinsertion professionnelles dans la continuité des deux premières phases (2008-2011) ;
la mixité et l’accessibilité à partir de cette troisième phase.

Les Filières du Talent DCNS se donnent les objectifs suivants sur trois ans :

sensibiliser 10 000 personnes en difficulté grâce à une campagne d’information,
parmi celles-ci, en recevoir 1 000 en mini-stages découverte,
parmi celles-ci, en former 300 en alternance au sein de DCNS,
aider toutes les personnes formées en alternance à accéder au monde industriel avec l’objectif qu’au moins 50% d’entre elles trouvent un emploi dans le Groupe ou une autre entreprise.

Pour promouvoir l’intégration de tous les talents, DCNS ajoute un objectif à cette feuille de route : que la répartition des personnes accompagnées vers l’emploi corresponde à celle des participants aux mini-stages en fonction des quatre enjeux d’intégration portés par le programme (insertion, réinsertion, mixité, accessibilité).

A cette fin, les Filières du Talent DCNS réunissent une nouvelle fois autour de DCNS plusieurs acteurs de tout premier plan du monde social : le Conseil national des missions locales, Défense mobilité, Pôle emploi ainsi que l’Etablissement public d’insertion de la défense qui rejoint les

partenaires cette année avec l’ambition de favoriser l’insertion sociale et professionnelle de jeunes. En outre, le programme est mené avec le soutien de l’Union des industries et métiers de la métallurgie.

Volet sportif

Le volet sportif du programme est une nouvelle fois le parfait reflet de son volet social : de même que le volet social des Filières du Talent DCNS va contribuer à l’intégration de tous les talents dans le monde industriel, leur volet sportif va contribuer à l’intégration de tous les talents dans le monde de la très grande vitesse à la voile. Pour ce faire, DCNS, qui innove depuis près de quatre siècles dans la construction navale, est fier de voir l’Hydroptère, le bateau à voile le plus rapide au monde, et son créateur-skipper, Alain Thébault, rejoindre les Filières du Talent DCNS. L’Hydroptère devient ainsi « l’Hydroptère DCNS » (symbolisé par un nouveau logo). Ce bateau incarne également des idéaux d’excellence technologique et de transmission du savoir cohérents avec ceux du Groupe.

DCNS a réalisé la coque du trimaran volant dans son centre de Lorient en 1993, une coque qui, à l’époque, était révolutionnaire. C’est d’ailleurs la seule partie d’origine du bateau qui subsiste aujourd’hui. L’Hydroptère DCNS va de nouveau bénéficier des technologies de pointe développées par DCNS. Ainsi des ingénieurs planchent déjà sur l’automatisation électronique d’une gouverne de direction et de stabilisation afin de permettre au trimaran de gagner en vitesse. C’est une problématique parfaitement maîtrisée par DCNS pour les sous-marins.

La transmission du savoir est depuis l’origine au cœur du projet Hydroptère à travers la relation entre Eric Tabarly et Alain Thébault puis celle entre des personnalités très expérimentées de l’industrie française et les membres plus jeunes de l’équipe. Etant donnée cette histoire axée sur le partage des connaissances, c’est donc tout naturellement que Luc Alphand intègre l’équipe d’Alain Thébault comme apprenti skipper afin de poursuivre son apprentissage de la navigation océanique. Luc Alphand, qui a gagné le rallye Paris-Dakar après huit années d’apprentissage, souhaite s’investir sur la durée dans la voile. Il sera rejoint au printemps 2012 par deux autres apprentis skippers qui représenteront les enjeux de mixité et d’accessibilité du programme.

Au cours des trois prochaines années, l’Hydroptère DCNS – qui sera basé à la Seyne-sur-Mer tout près du centre DCNS de Toulon – va s’attaquer aux grands records océaniques :

tentative de record du Pacifique (Los Angeles – Honolulu) en 2012,
tentatives de record du tour des îles britanniques et de record de distance sur 24 heures en 2013,
tentative de record de l’Atlantique en 2014.

Comme DCNS 1000, l’Hydroptère DCNS a été habillé en poisson volant pour incarner la relation particulière de DCNS avec la mer. Cette décoration prend tout son sens sur ce bateau à voile volant.

Citations

Alain Thébault, créateur et skipper de l’Hydroptère DCNS, confie : « Je suis très fier que l’Hydroptère DCNS rejoigne les Filières du Talent. Il ne s’agit pas d’un sponsoring classique. Nous rejoignons un programme de transmission du savoir avec un objectif social très important. J’attache depuis toujours beaucoup d’importance à l’enrichissement mutuel entre générations et c’est pourquoi je suis très heureux d’associer l’Hydroptère aux Filières du Talent DCNS. Je suis sûr que, en accueillant Luc Alphand et deux autres apprentis skippers, nous contribuerons à mettre en valeur la mission citoyenne de ce programme. Un autre aspect qui me tient à cœur dans ce partenariat est la collaboration technologique avec DCNS qui va nous faire bénéficier de ses compétences et moyens uniques en R&D ».

Luc Alphand, apprenti skipper au sein des Filières du Talent DCNS, explique : « C’est un bateau fabuleux qui combine les deux éléments qui me passionnent le plus : la vitesse et la technologie. En outre, je suis enthousiaste à l’idée de continuer à m’investir dans un programme qui a une si grande dimension sociale. J’ai toujours dit depuis un an que j’arrivais modestement dans le milieu de la voile pour apprendre mon métier sur la durée. C’est ce que je vais m’employer à faire aux côtés d’Alain et de son équipe. Je suis très reconnaissant aux Filières du Talent DCNS de m’avoir donné ma chance dans la voile et de continuer à me soutenir dans cette réorientation. Je sais que je vais devoir beaucoup travailler pour maîtriser l’Hydroptère DCNS. Je suis impatient de faire ma première sortie sur le bateau en avril et de relever des défis sur certains des plus beaux records océaniques de ce sport ».

Christophe Lachnitt, directeur de la communication du groupe DCNS et initiateur des Filières du Talent DCNS, souligne : « La reconduction des Filières du Talent DCNS pour trois années témoigne de l’engagement durable du Groupe au service de l’intégration professionnelle des personnes en difficulté. Cet engagement est rendu possible par l’implication de centaines de collaborateurs de DCNS qui se portent volontaires pour être tuteurs des personnes en difficulté que nous formons avant de les aider à trouver un emploi. Le volet sportif, qui est de nouveau le miroir du volet social du programme, accueille l’Hydroptère, un bateau emblématique de l’ambition d’excellence technologique qui anime les équipes du Groupe au quotidien ».

Source

Les Filières du Talent

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 1 février 2012

Matossé sous: Divers, Records

Vues: 2496

Tags: , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Records