Un départ canon !

Le départ de la première étape de la Volvo Ocean Race a été donné dimanche à 14h dans une brise de plus de 15 nœuds. Dongfeng Race Team a bouclé en tête le parcours préliminaire devant la plage d’Alicante, mais la route est encore longue jusqu’à Lisbonne que les sept équipages devraient rallier en une petite semaine via Porto Santo (1450 milles).

Comme le week-end dernier lors de la MAPFRE In-Port Race remportée par MAPFRE, le spectacle a été au rendez-vous ce dimanche pour le départ de la première étape de la 13e édition de la Volvo Ocean Race. Augurant de ce qui va se passer pendant les 8 mois que va durer la course autour du monde en équipage, les sept équipages engagés se sont livré un combat de tous les instants pendant les 50 minutes du parcours inaugural disputé à Alicante dans une bonne brise d’est de 15-20 nœuds, avant de mettre le cap au Sud, vers le Cabo de Gâta.

Et si MAPFRE a une nouvelle fois signé le meilleur départ à gauche de la ligne, les hommes de Xabi Fernandez se sont ensuite fait voler la vedette par Dongfeng Race Team, passé en tête à la deuxième des cinq marques du parcours. Charles Caudrelier et son équipage, qui avaient embarqué sur cette phase de départ Franck Cammas (invité ‘Leg Jumper’), le skipper vainqueur de la Volvo Ocean Race 2011-2012 à la barre de Groupama 4, n’ont dès lors plus lâché les commandes de ce parcours préliminaire, parvenant même, lors d’un cinquième bord à très haute intensité, à pousser MAPFRE et Team Brunel à la faute, les deux bateaux, pénalisés, étant contraints de un faire un tour sur eux-mêmes pour défaut de priorité !

Après cet ultime bord au portant à plus de 15 nœuds de moyenne, Dongfeng Race Team a franchi la dernière marque devant le port d’Alicante avec 23 secondes d’avance sur Vestas 11th Hour Racing (Charlie Enright), 34 sur Sun Hung Kai/Scallywag (David Witt), 41 sur Turn the Tide on Plastic (Dee Caffari), 1’16 sur MAPFRE (Xabi Fernandez), 1’58 sur Team Brunel (Bouwe Bekking), tandis qu’AkzoNobel fermait la marche. A noter que l’équipage de ce dernier a été modifié au dernier moment, Simeon Tienpont ayant réclamé vendredi dernier un arbitrage qui lui a été favorable, d’où son retour à la barre du VO 65 néerlandais, à bord duquel a également pris place le Portugais Antonio Fontes, « prêté » par Sun Hung Kai/Scallywag.

Comme le permet le nouveau règlement de la course, les configurations d’équipage ont d’ailleurs été différentes selon les bateaux, avec 10 personnes à bord de Turn the Tide on Plastic (5 hommes/5 femmes), 9 sur Dongfeng Race Team, Vestas 11th Hour Racing, Team Brunel et MAPFRE (7 hommes/2 femmes), 8 sur Sun Hung Kai/Scallywag (7 hommes/1 femme) et AkzoNobel (6 hommes, 2 femmes). Soit un total 62 marins qui, au terme de ce parcours préliminaire spectaculaire, ont mis le cap vers le sud-ouest, au milieu de nombreuses vedettes à passagers, certaines rasées par les VO 65 lancés à quasiment 20 nœuds !

La météo s’annonce favorable avec du vent de nord-est plutôt bien établi qui devrait permettre de doubler le Cabo de Gata, distant de 150 milles d’Alicante, vers minuit dimanche soir, puis de pénétrer dans le Détroit de Gibraltar en 24 heures, avec 30 nœuds d’est annoncés au moment de quitter la Méditerranée pour l’Atlantique. Les sept concurrents mettront ensuite le cap vers l’île de Porto Santo, au nord de l’archipel de Madère, où le vent devrait mollir, avant de remonter, d’abord au près, au portant pour finir, vers Lisbonne, terme de cette première étape de 1450 milles où les premiers sont attendus samedi prochain.

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent