Parés à décoller ?

P-20151021-00442

© Vincent Curutchet

Dès lundi, 19 équipages de jeunes navigateurs, âgés de 16 à 20 ans, vont rejoindre La Baule pour y disputer la finale française du Red Bull Foiling Generation. Le duo qui sortira vainqueur des trois journées de compétition, du mercredi 25 au vendredi 27 octobre, aura gagné sa place pour la finale mondiale !

Ils viennent de la baie de Quiberon, de l’île de Ré, de Fouesnant, de La Rochelle et de Saint-Lunaire. Ou de Meyzieu, dans le Rhône, de la Grande-Motte, de Saint-Trop’ et de Hyères. Leur point commun ? Ils naviguent. Bien, vite, avec un goût prononcé pour la compétition, portés par une forte aspiration pour le haut niveau.
Entre candidatures sur dossier et sélections sur l’eau, 19 équipages ont finalement été retenus pour la finale française du Red Bull Foiling Generation. Ces 18 équipages masculins et l’unique équipage mixte ont tapé dans l’œil de Franck Citeau, le directeur sportif et de Vincent Guého, le coordinateur sportif.

Dès ce lundi, la plus grande plage d’Europe accueillera les 38 navigateurs pour leur offrir une première session d’entraînement à bord des Flying Phantom Elite, redoutables catamarans de sport capables de voler.

Âgés de 16 à 20 ans, ils représentent cette génération qui ne fera bientôt plus la différence entre naviguer et voler, tant les progrès accomplis par les bateaux à foils sont impressionnants. Ce n’est d’ailleurs pas sans raison qu’un des critères prioritaires lors des sélections, opérées sur des catamarans de sport à dérives classiques, a été la capacité à naviguer en toute sécurité.

Pour un des 19 équipages, la baie de La Baule mènera tout droit à la finale mondiale, qui aura lieu en octobre 2018. Entretemps, le vainqueur de la finale française aura eu le temps d’approcher le niveau expert du Flying Phantom Elite.

On allait oublier ? En vrac : Une fille a réussi à se qualifier, c’est Kim-Anne Le Formal, issue de la célèbre Cataschool. Elle courra en compagnie de Baptiste Hulin, de l’APCC, un club fameux de Nantes. 10 des 38 qualifiés ne sont pas encore majeurs. Deux (au moins) portent un patronyme reconnu dans le monde nautique : Tim Mourniac, fils et neveu de, et Gaston Morvan, presque aussi solide que son père Gildas.

Le programme

  • Lundi 23 octobre : accueil des participants, premiers entraînements
  • Mardi 24 octobre : entraînements
  • Mercredi 25 et jeudi 26 octobre : compétition
  • Vendredi 27 octobre : demi-finale et finale

Source

Red Bull

Liens

Informations diverses

Sous le vent