La Société Nautique de Saint-Tropez dompte le Dragon !

  • © DR / SNST
  • © DR / SNST
  • © DR / SNST
  • © DR / SNST

Depuis dimanche 15 octobre 2017, c’est un copié collé réussi au niveau du parcours pour les 90 Dragon en lice de la Gold Cup. Avec un trop faible vent dans le Golfe de Saint-Tropez, les bateaux du comité de course de la Société Nautique de Saint-Tropez emmènent chaque jour les équipages au large devant la jolie baie de Pampelonne. Une petite ballade de plus de près de deux heures pour accéder à la zone de régate pour que les dragonistes venus de vingt et une nation puisse régater dans les meilleures conditions. Ce mardi 17 octobre, face à un vent de sud très régulier mais plus faible que les jours précédents, le comité a dû réduire la course pour éviter un retour nocturne.

Après trois jours de course sous un soleil ardent et des températures estivales, dans le groupe corinthien (non professionnels), l’équipe française de Gérard Blanc sur Tsuica FRA 409 cède sa première place provisoire de la veille à l’équipe allemande sur le GER 1071 Klein Brise avec Helmut Dr Schmidt suivi du GER 1184 Caroroo barré par Reemt Reemtsma et du Drahon SWE 389 High Times mené par Karl Gustav Lohr. Du côté du groupe DRAG considéré comme le groupe des navigateurs professionnels, c’est le russe Annatoly Loginov sur RUS 27 Anna Purna qui s’impose devant le Dragon UAE 9 des Emirat Arabes Unis Desert Eagle avec Hendrik Wikmann.
Même si le premier devance ses adversaires de quelques points, tout peut encore basculer avec les trois jours de course à venir….demain, mercredi 18 octobre, les concurrents repartiront dès 11h du Port de Saint-Tropez pour effectuer une course au large de la presqu’ile en fonction de conditions météorologiques. Les vainqueurs pro et corinthiens seront récompensés vendredi soir…

Ils ont dit :

Bruno Jourdren (notamment médaillé d’argent aux Jeux paralympiques de Pékin en 2008) sur FRA422 CORTO III (avec Sébastien Audigane) : « nous ne sommes pas là pour remporter la Gold Cup car notre bateau ne le permettra pas ». Le propriétaire, Hacene Abbar, s’est pris d’affection pour cette série car le Dragon permet de faire de belles courses avec du haut niveau et une logistique assez simple et accessible. On ne peut pas parler de monotypie pour les Dragon car ils ne sont pas construits de la même façon avec les mêmes carènes…les derniers Dragon fabriqués (Le DF65 V6) sont généralement au top et donc souvent en tête des classements. Cela dit, le niveau est très intéressant ! »

Gérard Blanc, FRA 409 TSUICA : « ce sont des conditions paradisiaques avec un plan d’eau ouvert car nous allons au large de la baie de Pampelonne. Il y a donc moins d’effet de site (moins de variations au niveau du vent…). L’organisation sur l’eau se passe très bien. Nous allons tenter de nous maintenir à la tête du classement corinthien. ! »

Source

Chloé de Brouwer

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 17 octobre 2017

Matossé sous: Dragon, Monotypie

Vues: 1107

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent