Justine Mettraux et Bertrand Delesne dans les starting blocks

115, Class 40, bertrand delesne, nils pamieri, teamwork, Mach 40, Plan Manuard 2012, voile, course au large, transat jacques vabre, le havre, 2015

© Christophe Breschi

Justine Mettraux et Bertrand Delesne seront au départ de la Transat Jacques Vabre à bord du class40 TeamWork le 5 novembre prochain au Havre. À 30 jours du départ, le duo franco-suisse TeamWork fait le point sur sa préparation.

Un duo au diapason

Le départ approche, la préparation avance ! Après un mois de septembre bien chargé, Justine et Bertrand se sont accordés quelques jours off avant la dernière ligne droite et le convoyage jusqu’au Havre. Conscients que leur préparation pour cette transatlantique est plus courte que pour d’autres équipages, Justine et Bertrand se sentent néanmoins prêts à en découdre avec la flotte des class40 engagée sur cette 13ème édition.

« Je suis assez confiant sur notre duo, même s’il ne faut pas s’endormir, » indique Bertrand. « Ça marche bien, les automatismes sont là, c’est précieux. On a un peu les mêmes façons de penser avec Justine et c’est important pour le bon fonctionnement du duo. »

 

« On a encore des petites choses à caler pour optimiser le fonctionnement, mais je pense que ça va bien se passer avec Bertrand, » ajoute Justine.

Derniers réglages avant le départ

Les prochaines semaines vont être consacrées aux derniers réglages du bateau : intervention sur les safrans jusqu’à dimanche, vérification de l’électronique, quelques menus travaux d’ajustements de voile.

« On est dans les temps, mais on va être bien occupé jusqu’au départ, » explique Justine.

Le duo franco-suisse participera également à un dernier entraînement avec Lorient Grand Large aux côtés d’autres class40, un bon moyen de se mesurer à leurs futurs concurrents directs sur la Jacques Vabre.

« On s’entraîne avec de très bons équipages qui ont fait toute la saison et qui naviguent bien. Donc ça permet vraiment de voir en réel ce que ça peut donner, » explique Bertrand. « On a aussi fait quelques navigations chronométrées intéressantes avec Justine. Sur les entraînements Tanguy Leglatin nous met un peu dans le rouge pour les manœuvres, mais ça permet de bien roder les automatismes. Après, quand tu es au large, les manœuvres sont un peu plus décomposées, sauf peut-être dans la Manche où tu peux avoir plein de virements de bord et des voiles à changer comme sur une manche de Normandy Channel ou de Figaro. Donc les entraînements, ça nous permet de bien nous caler. »

Questions croisées à Justine et Bertrand

Que va t’apporter ton coéquipier ?

Justine Mettraux : « Bertrand va m’apporter son expérience du parcours et du support. Il connait bien son bateau, il a été plusieurs fois à Salvador de Bahia, il est bien calé sur la route ! »
Bertrand Delesne : « Justine a l’expérience du large avec la Mini, la Volvo, la Figaro. Elle a acquis un bon savoir-faire au large. Et puis en tant que femme, elle a certaines qualités que n’ont pas les hommes et une approche différente, donc c’est appréciable.»

Peux-tu définir ton coéquipier en 3 mots ?

Justine : « Bertrand en 3 mots : Bon technicien, engagé, c’est un vrai gentil ! »
Bertrand Delesne : « Justine en 3 mots : Sérieuse, appliquée, tenace. »

Source

Sport Premium

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 10 octobre 2017

Matossé sous: Class40, Course au Large, Transat Jacques Vabre

Vues: 336

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre