Premier vrai test pour Louis Burton et Servane Escoffier sur la Rolex Fastnet Race.

© Stéphane Meillard

Ce vendredi après-midi, les 2 skippers ont quitté Saint-Malo, direction Cowes en Angleterre, en vue du départ de la Rolex Fastnet Race qui aura lieu ce dimanche 6 aout à midi heure française depuis le Solent en Angleterre.

Cette course mythique entre Cowes et Plymouth, via le Fastnet Rock verra s’affronter plus de 300 bateaux de toutes catégories. Pour nos 2 skippers malouins, les 600 milles du parcours seront surtout le premier vrai test depuis la prise en main de leur foiler en avril 2017. En effet, 9 IMOCA sont inscrits, dont 5 bateaux à foils. Les principaux concurrents en vue de la Transat Jacques Vabre vont donc régater ensemble pour la première fois.

« C’est notre première grosse course avec Bureau Vallée 2. Nous sommes impatients de pouvoir nous mesurer aux autres, et ainsi voir où se situe notre courbe d’apprentissage de la performance du bateau. Il y aura clairement du beau monde sur l’eau. L’objectif de cette saison 2017 reste avant tout de prendre en main le bateau et de monter en compétitivité. On va rester dans notre philosophie : ce serait génial d’accrocher un podium, mais on est surtout la pour engranger de l’expérience. » résume Servane Escoffier.

Au delà du résultat, cette course va également permettre à Servane Escoffier et Louis Burton de passer du temps au large, après de nombreux entrainements de prise en main du bateau dans la baie de Saint-Malo. Les 2 skippers feront même durer le plaisir, puisqu’ils ont prévu de rester en mer une fois la ligne d’arrivée passée, de façon à assurer leur qualification pour la Transat Jacques Vabre.

Pour le moment, la météo ne s’annonce pas très favorable à la vitesse et aux foils pour le début de course, avec du vent de secteur Ouest d’environ 15 nœuds.

Louis Burton nous explique : « Clairement, le début de course va être intéressant niveau tactique, avec pas mal de manœuvres à faire au près pour tourner la pointe Sud-Ouest dans l’Angleterre. On devrait être au portant au retour, avec des empannages à prévoir. On n’attend pas de coup de vent pour le moment, mais l’enchainement de manœuvres va être intense, d’autant que les camarades à côté ne seront pas en croisière. Dans tous les cas, on va beaucoup apprendre sur nous, notre niveau, sur là où en sont les autres vu qu’il y a eu des changements de skippers au sein de la flotte IMOCA. Après, j’aimerais quand même faire un bon résultat. Pour mon premier Fastnet, ce serait parfait. »

Source

Liliane Fretté Communication

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 4 août 2017

Matossé sous: Circuit Rolex, Course au Large, Fastnet Race, IMOCA, Régates

Vues: 610

Tags: , , ,

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA