Safram termine cinquième de la Kékszalag 2017

  • © Aron Szanto
  • © Aron Szanto
  • © Aron Szanto
  • © Aron Szanto

L’équipe de voile Safram représentait la Suisse à la régate Kékszalag (Ruban Bleu) en Hongrie. L’équivalent du Bol d’Or Mirabaud du Lac Balaton s’est couru dans des airs légers et sous un soleil de plomb. Après une bonne première partie de course où Safram se battait pour la première place, le Ventilo M1 mené par Rodolphe Gautier et barré par Christophe Peclard a déchiré son gennaker (voile d’avant) et termine cinquième sur 525 bateaux.ion, face à une concurrence hongroise toujours plus affûtée.

Le départ a été donné à 9.00 jeudi 6 juillet dans 9-12 noeuds de nord-ouest, avant que le vent ne retombe et que la régate se court dans des airs très légers et compliqués.

Vainqueur de l’édition 2015 en 17 heures de course, l’équipe menée par Rodolphe Gautier (skipper) et Christophe Peclard (barreur) a déchiré son gennaker (voile d’avant) dans une bascule de vent inattendue peu après le départ. L’équipage a pu réparer son avarie en envoyant Fabien Froesch dans le mât pendant le bord de portant. La réparation de fortune a tenu jusqu’à 14h30, alors que l’équipe avait rattrapé la tête de la flotte et se battait pour la première place. Le gennaker s’est alors coupé en deux lors d’une rafale dix kilomètres avant la marque de mi-parcours, ruinant ainsi toute chance de succès sur cette 49ème Kékszalag. Malgré tout, Safram a tenu à terminer la course et s’est battu jusqu’à la fin pour terminer finalement cinquième en douze heures de course. Le D35 Festipay remporte la compétition devant le 50 pieds à deux mats Fifty-Fifty et le SL33 Black Jack. Résultats complets

Sous les couleurs de la compagnie de transport européenne d’origine suisse Safram, l’équipe poursuit sa tournée européenne sur le Lac de Garde (ITA) en septembre en participant à la Centomiglia.

Rodolphe Gautier (skipper) :

C’est un peu frustrant, car les conditions étaient magnifiques mais nous n’avons jamais pu nous battre correctement. Cette avarie de gennaker nous a pénalisé d’emblée. Ce sont toutefois les règles d’un sport mécanique, et nous avons eu du plaisir lors de cette magnifique régate. Félicitations aux vainqueurs sur Festipay !

Christophe Peclard (barreur) :

C’était magnifique, ce plan d’eau est grandiose, avec des paysages que nous n’avons pas l’habitude de voir. Nous ne sommes pas bien partis mais sommes vite remontés, avant notre avarie. Après des jolies Genève-Rolle et Bol d’Or Mirabaud, c’est dommage de casser sur cette régate.

Source

Maxcomm Media

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent