Une journée décisive

© Robert Deaves

C’est une tradition, les équipes de France de Finn et de RS:X ont toujours eu un gros niveau. Elles le prouvent de nouveau à l’occasion de ces championnats d’Europe organisés à Marseille, par le Yachting Club de la Pointe Rouge. Revue d’effectifs à mi-parcours !

“Aujourd’hui, il va se passer beaucoup de choses“, lance Jonathan Lobert, au moment de mettre à l’eau, sur le coup de 10h. Le petit temps de la veille a laissé la place au vent d’est appelé à monter. Quelques légers rayons de soleil percent le drap nuageux qui recouvre Marseille. La flotte RS:X est tranquille. Day off. Tom Arnoux, le grand espoir du Yachting Club de la Pointe Rouge (Marseille), 2e en Youth, passe sa journée à “bosser“ son baccalauréat. Il ne doit pas être le seul dans les deux catégories Youth.
Blanca Manchon (Espagne), la championne olympique de Londres 2012, est restée chez elle à pouponner. La jeune espoir russe Stefania Elfutina n’a pas ce type de préoccupation et effectue une sortie d’entraînement, bonnet vissé sur la tête. Hélène Noesmoen est tout sourire, lors de son bref passage sur zone. Elle passe cette journée de repos au sommet de la hiérarchie. Elle aurait presque fait oublier Charline Picon qui viendra encourager ses partenaires, pour les deux derniers jours de compétition.

Louis Giard l’un des deux fers de lance de l’armada française des RS:X hommes, passe entre les mains des kinés, avant de faire un peu de vélo pour libérer les mauvaises toxines et se reposer. Il est heureux d’être à Marseille. “C’est top de naviguer ici“, s’exclame-t-il. “La côte offre la possibilité de faire un magnifique stade nautique. Je me régale depuis que le championnat a commencé…“ Même si le jeune homme s’est un peu moins régalé dans le petit temps, il pointe à une très belle 5e place, ce qui le place dans la fourchette des douze premiers pour la Medal Race. “C’est l’objectif numéro un ! D’abord se qualifier, et ensuite aller chercher quelque chose…“ Le jeune homme de La Trinité n’en dit pas plus, même si ses deux victoires en Coupe du Monde à Hyères et à Miami, en 2017, le place au rayon des favoris. Tout comme Thomas Goyard, le tenant du titre. Deux chances de podium pour les bleus.

Dès demain, les choses sérieuses reprennent, puisque la première partie du classement s’affronte dans la poule or et l’autre moitié dans la poule argent.
Pendant que les RS:X vaquent ici et là, les Finn cravachent avec des fortunes différentes. Après deux manches dans 20-25 nœuds de vent d’est, la troisième manche fait grincer quelques dents, puisque le vent tourne et est tombe subitement. “On est partis avec 21-22 nœuds, explique Philippe Faure, Président de comité, “et d’un coup, plus rien, alors que les premiers étaient quasiment arrivés. J’ai du appliquer la règle de classe des cinq minutes… “ Elle stipule que si pendant plus de cinq minutes, on reste sous la barre des 5 nœuds, la manche est annulée… La flotte doit alors changer de zone, et se rapproche du Frioul, pour pouvoir disputer cette troisième et dernière manche. “Ça se passe pas trop mal pour l’instant, je suis dans le coup“, estime Jonathan Lobert. Je ne suis pas encore à 100% physiquement, mais c’est bien. Mon objectif est d’enchainer des bonnes manches“, A mi-parcours, le médaillé de bronze de Londres pointe à la 3e place du général derrière Anders Pedersen (NOR) régulier dans les dix premiers depuis lundi, et l’incontournable Ed Wright (GB) qui a repris la tête après son faux départ de la veille, qui semble éternel.
“Il y a pas mal de coureurs qui reviennent bien“, souligne le Rochelais. “Le niveau est plus relevé que prévu. Le Hongrois (Zsombor Berecz) est bien, le Grec (Ioannis Mitakis), le Norvégien (Anders Pedersen) et bien sûr, les Anglais, avec Ed…“
Avec le fort vent d’est annoncé demain, on en saura un peu plus sur les capacités physiques du français, qui de toute façon ne va rien lâcher. C’est sa marque de fabrique.

Le chiffre du jour :

41 le nombre de nationalités représentées dans l’ensemble des catégories (Finn + RS:X) à l’occasion de cette 2e édition de la SNIM Dériveurs. Les Français sont en force. Viennent ensuite les italiens, les polonais et les espagnols présentant des délégations importantes. Dans cette compétition open, on trouve aussi un concurrent d’Aruba, petite ile des Caraïbes, qui compte 112.000 habitants.

Tout le monde en parle – Medal Race, nouvelle formule :

“C’est le bon moment pour essayer des choses, explique Jonathan Lobert. “C’est télévisuel, ça va dans le bon sens. Après, je suis un peu partagé. Ça peut se jouer sur un coup de dés. C’est le petit reproche que l’on peut faire, mais il y a quand même un côté excitant. Ça va mettre beaucoup de piment. Le 5e peut tenter un coup de poker qui se révélera gagnant… Bon, il faut voir ce que ça va donner.“

Le règlement :

  • Finn : Une dernière manche en flotte se déroule samedi 13 mai au matin. Les trois premiers du général sont qualifiés directement pour la finale. Une demi-finale réunit les concurrents de quatre à dix. Les deux premiers de cette demi-finale rejoignent les trois premiers déjà qualifiés, pour une finale à cinq.
  • RS:X : Les 12 meilleurs à l’issue des manches (vendredi 12 mai) sont qualifiés pour un format de phases finales à élimination directe. Les six premiers se retrouvent en demi-finale. Les trois premiers se retrouvent en finale pour disputer le podium.

Les classements après la troisième journée avant jury :

Finn Seniors (6 courses, 5 meilleurs résultats retenus)

1/ Edward Wright – GBR – 23 pts
2/ Anders Pedersen – NOR – 26 pts
3/ Jonathan Lobert – FRA – 28 pts

RS:X Seniors Hommes (5 courses, 4 meilleurs résultats retenus)

1/ Dorian Van Rijsselberge – HOL – 7 pts
2/ Pawel Tarnowski – POL – 8 pts
3/ Nimrod Mashian – ISR – 10 pts

RS:X Seniors Femmes (4 courses, 3 meilleurs résultats retenus)

1/ Hélène Noesmonen – FRA 3 pts
2/ Lilian De Geus – HOL 9 pts
3/ Maja Dziarnowska – POL 11 pts

RS:X Youth Hommes (4 courses, 3 meilleurs résultats retenus)

1/ Luca Di Tomassi – ITA – 3 pts
2/ Tom Arnoux – FRA – 6 pts
3/ Baptiste Grall – FRA – 8 pts

RS:X Youth Femmes (3 courses)

1/ Yarden Isaak – ISR – 7 pts
2/ Olivia Rosique – FRA – 8 pts
3/ Thais Royer de Vericourt – FRA – 14 pts

Source

Raphaël Mira

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 11 mai 2017

Matossé sous: Dériveurs, Finn, RS:X, Séries Olympiques, Voile Légère

Vues: 1105

Tags: , , , , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Finn

Les vidéos associées : RS:X