Étoiles montantes chez Dongfeng Race Team !

  • Black, Dongfeng, Horace, Jack Boutell, Wolf
    © Yann Riou/Dongfeng
  • Dongfeng Race Team goes sailing in their re-fitted Volvo Ocean 6
    © Martin Keruzoré/Volvo Ocean race
  • Dongfeng Race Team goes sailing in their re-fitted Volvo Ocean 6
    © Martin Keruzoré/Volvo Ocean race

L’équipe chinoise pour la 13e édition de la célèbre course autour du monde avec escales confirme aujourd’hui quatre marins dans ses rangs : les trois Chinois Black, Wolf et Horace sont de retour, ainsi que l’Australo-britannique, Jackson Bouttell. Tous ont couru avec Dongfeng Race Team lors de la campagne de 2014-15 qui s’était conclue par un podium, et tous sont encore âgés de moins de 30 ans.

Les règles de la Volvo Ocean Race imposent, en effet, aux concurrents tout au long de la course, d’embarquer au moins deux équipiers ayant moins de 30 ans au premier juillet 2018. Dans ce cadre, Dongfeng Race Team, soutenu pour la deuxième fois par le géant automobile chinois, capitalise sur l’expérience déjà acquise en renouvelant notamment sa confiance aux jeunes chinois ayant reçu une formation exceptionnelle en 2014-15.

Trois chinois, encore pionniers dans leur pays

Ainsi, Yang Jiru (26 ans), alias Wolf, Chen Jinhao (25 ans), alias Horace et le benjamin Liu Xue (24 ans), connu aussi sous le nom de Black, sont de retour au piano et sur la plage avant du VO65 Dongfeng.

Depuis le Shanghai Auto 2017 où il représentait aujourd’hui son team avec son coéquipier Horace, Wolf s’est montré particulièrement ému et fier d’être retenu une nouvelle fois par Charles.

« C’est un grand honneur de naviguer à nouveau avec cette équipe, » a-t-il déclaré. « Sur le bateau pendant les moments difficiles, je me disais parfois que je ne le ferai plus jamais mais il y a tellement de bons moments que tu reviens sans hésiter. »

« L’une des choses les plus importantes pour moi, » a-t-il ajouté, « est d’encourager davantage de gens à naviguer parce que, pour le moment, la voile n’est pas un sport suffisamment populaire en Chine. J’espère donc que nous pourrons attirer davantage l’attention sur notre discipline grâce à Dongfeng Race Team. »

Horace a déclaré que son but sur la ligne de départ en octobre sera de se concentrer sur la performance. « Cette fois, je serai encore plus concentré sur ce que je peux apporter afin d’aider l’équipage à aller chercher encore plus de points. Après avoir fait la dernière Volvo Ocean Race, je me connais mieux et je sais ce dont je suis capable. »

Black navigue actuellement sur la Sinan Cup Regatta en Chine (Sanya). Il s’est aussi confié sur son retour dans le team : « La dernière fois, je ne savais rien. Je ne parlais pas l’Anglais. Je ne savais pas ce qu’était le large et je ne connaissais pas la Volvo Ocean Race. Maintenant, j’aborde cela avec un meilleur mental parce que Charles m’a demandé de revenir. Il compte sur moi et je ne veux pas le décevoir. »

Jack Bouttell, talent à suivre !

Dans cette catégorie des étoiles montantes de la course océanique, ne manquez pas Jack Bouttell. A 26 ans, cet Australien a nourri sa passion en Angleterre puis en France, notamment sur le circuit Figaro où il s’est classé premier bizuth de La Solitaire 2013. Le jeune homme a aussi remporté l’étape Abu Dhabi-Sanya avec Dongfeng Race Team en janvier 2015 et couru l’été dernier la Québec-Saint Malo à bord du maxi-trimaran Spindrift 2. Jack vise un jour le Vendée Globe et s’élance aujourd’hui sur la Volvo Ocean Race, l’autre de ses grands rêves.

« La Volvo Ocean Race est le sommet de la course au large en équipage et un challenge que j’ai toujours eu envie de relever, » confie-t-il. « Au-delà des différences d’âges, de profils, de langues et de cultures, nous partageons le même objectif au sein de Dongfeng Race Team, celui de n’être pas seulement des individus mais une équipe, solide et efficace sur l’eau. »

Charles Caudrelier souligne le chemin parcouru par les marins chinois : « Wolf, Black et Horace ont déjà une Volvo Ocean Race derrière eux et chacun a couru deux à trois étapes avec nous en 2014-15, ce qui change la donne pour eux mais aussi pour le reste de l’équipe. La dernière fois, nous les avions sélectionnés en Chine avant de les former mais ils débutaient totalement alors que, aujourd’hui, nous parlons performance ensemble. »

« Jack est un très bon marin, en solitaire mais pas seulement. Il a fait un travail fantastique sur l’étape que nous avions gagné à Sanya. C’est un garçon fort qui sera équipier d’avant mais aussi l’un des meilleurs barreurs du bord, » ajoute enfin le skipper.

Cette ‘squad’ des moins de 30 ans complète le groupe des marins déjà sélectionnés, à l’image de Jérémie Beyou, 3e du dernier Vendée Globe, des deux grands experts de la Volvo Ocean Race, les Kiwis Daryl Wislang et Stu Bannatyne, ainsi que des deux régatières, la brestoise Marie Riou et la néerlandaise Carolijn Brouwer.

L’équipe est actuellement basée à Lorient pour ses entraînements et a terminé le week-end dernier avec deux équipages sur le podium du Spi Ouest France en Open 7.50. Les prochaines courses à bord du Volvo Ocean 65 Dongfeng auront lieu début août, avec la Rolex Fastnet Race suivie de la Plymouth to Lisbon.

Source

Volvo Ocean Race

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 19 avril 2017

Matossé sous: 2017-18, Course au Large, Volvo Ocean Race

Vues: 105

Tags: , , , ,

Sous le vent

Au vent