41 Figaristes votent pour la Solo Maître CoQ.

© Christophe Favreau

Qui succédera à Anthony Marchand ? Telle est la question qui animera les discussions sur les pontons sablais en ce week-end de premier tour électoral. Pour la 14ème édition de la Solo Maître Coq, ils sont 41 candidats à prétendre à la victoire. Ici point de programme politique mais un programme sportif complet pour départager les candidats au poste de vainqueur ainsi qu’un fort taux de participation et une jolie ouverture à l’international.

Derniers meetings et ouverture des bureaux de vote.

Dès vendredi 21 avril, les 41 figaristes se présenteront aux Sables d’Olonne pour les dernières formalités et interviews avant le premier tour. Arbitres et jury se réuniront pour procéder aux vérifications habituelles : jauges, inscription, pesée et vérification du matériel de sécurité. Tous devront être en règle et respecter les règles de la classe Figaro Bénéteau pour prétendre s’aligner sur la ligne de départ. Les bureaux de vote de la Solo Maître CoQ ouvriront en baie des Sables d’Olonne pour le premier tour dès le lundi 24 avril pour deux journées de parcours techniques. Mercredi 26 avril, l’entre-deux tours offrira aux candidats un peu de répit avant de les départager lors d’un second tour synonyme de course au large sur un parcours de 350 milles nautiques autour des îles de Ré, d’Yeu et de Belle-Île. Au terme de cette boucle nautique, les résultats seront publiés et le vainqueur couronné.

Qui sont les candidats ?

Figures emblématiques de la course au large ou jeunes premiers, amateurs ou professionnels, le plateau de cette édition 2017 sera à nouveau des plus hétéroclites. Inscrite au calendrier officiel du circuit figaro, la Solo Maître CoQ fait cette année le plein de participants et rivalise avec la Solitaire Urgo – Le Figaro en nombre d’inscrits. Preuve est faite de l’intérêt grandissant des Figaristes pour cette épreuve. Un engouement qui se confirme également du côté de la gente féminine avec cinq participantes ainsi qu’au niveau international. Ici point de Brexit ou de remaniement de l’Europe mais une présence étrangère croissante avec trois Anglais, une Suissesse, un Tchèque et un Franco-Turc.

Ils ont dit :

Yves Ravot, skipper de Hors la Rue :

« Ce sera ma 3e participation à la Solo Maître CoQ et je suis ravi de pouvoir aligner l’étrave de mon figaro sur la ligne de départ. Ces dernières semaines ont été un peu compliquées puisqu’ayant talonné sur la Solo Concarneau, j’ai mis le bateau en chantier et n’ai pas pu m’entrainer comme je le souhaitais. Mon figaro retrouvera l’eau en fin de semaine pour un convoyage express vers les Sables d’Olonne où j’espère arriver vendredi ou samedi. Hormis ce contretemps, je viens sur cette épreuve avec beaucoup d’envies. Je n’ai aucune prétention de résultat, j’ai bien conscience que les 20 premiers sont inatteignables. Je souhaite juste être dans le match, à la bagarre et réussir quelques bons coups. Portant les couleurs de l’association Hors la Rue qui aide les mineurs étrangers en danger sur notre territoire, la Solo Maître CoQ est à la fois une étape dans ma préparation à la Solitaire mais également dans le relationnel avec les enfants de l’association. Après la course, je leur raconte mon expérience et partage avec eux ces temps forts, cela créé un lien important entre nous. »

Alexis Loison, skipper de Custo Pol :

« Cette année, j’alterne beaucoup entre des courses en équipage et du solitaire. La preuve : je viens de terminer le Spi Ouest France et j’enchaine sur la Solo Maître CoQ. Ces deux formats sont bien différents et tout entraînement est bon à prendre. Varier les supports me permet d’aborder différentes façons de naviguer et d’adapter ou de reproduire certains réglages, certaines manœuvres sur mon figaro Custo Pol. Sur le Spi Ouest France, par exemple, nous avons enchaîné les départs. Que l’on soit en solitaire ou en équipage, c’est toujours la même histoire : une question de timing, de gestion de la ligne et des concurrents. Cet entraînement devrait donc être bénéfique sur les deux premiers jours de la Solo Maître CoQ avec les parcours techniques. Lors des deux précédentes épreuves du circuit figaro, j’ai terminé 8 et 8. Cette fois-ci j’espère bien monter en puissance et entrer dans le top 5. Quel que soit le type de parcours, il me faudra être régulier et confirmer ma vitesse en vue de la Solitaire. J’ai encore quelques points d’amélioration à certaines allures que j’espère bien combler d’ici là. »

Cécile Laguette, skipper d’Eclisse :

« La succession des différents formats de course proposée par La Solo Maître CoQ en fait une épreuve exigeante où la polyvalence a toute son importance. Il faut être bon partout ! C’est une course complète et j’ai hâte d’y être. Je suis ravie de revenir aux Sables d’Olonne avec un projet plus stable. L’année dernière je cherchais un partenaire, cette année je suis soutenue par la société Eclisse. J’ai ainsi la chance de pouvoir me concentrer sur la navigation et la météo et de délaisser une partie de la préparation du bateau à mon préparateur. J’ai récupéré le figaro de Gildas Morvan, un bateau bien entretenu sur lequel j’ai juste mes petits réglages et habitudes à installer. En plus, je bénéficie des conseils de Gildas et prévois de naviguer avec lui en mai. Sur la Solo Maître CoQ, ma démarche reste la même que celle de l’année dernière. Je suis en apprentissage. Mon seul objectif est de pousser toujours un peu plus loin le curseur vers la performance en validant étape par étape. »

Benjamin Dutreux, skipper de Sateco :

« J’apprécie particulièrement la Solo Maître CoQ qui se déroule chaque année sur mon terrain de jeux aux Sables d’Olonne. Une telle épreuve à la maison me permet de faire vivre mon projet à mes partenaires, de mettre en place avec eux des évènements. Et puis généralement, il fait beau, les conditions de navigations sont idéales et nous naviguons dans des endroits où le jeu est toujours ouvert. L’année dernière j’ai remporté la dernière manche, la grande course de 350 milles nautiques. Cette année, j’espère bien réitérer cet exploit même si je reste lucide. Le plateau de cette 14ème édition est plus élevé et il sera difficile de se hisser parmi les premiers. Cet hiver, j’ai pris pas mal de retard dans ma préparation en privilégiant la recherche de partenaires à l’entraînement. J’ai raté la première épreuve de la saison mais j’ai bien marché sur la Solo Concarneau, terminant 6e. Cette saison, j’espère finir dans le top 10 du championnat de France, histoire de passer à un numéro de voile à un chiffre dans ma grand-voile pour 2018. »

Eric Delamare, skipper Région Normandie:

” En tant que bizuth, je dois me qualifier à la Solitaire Urgo Le Figaro. Avec la Solo Concarneau, j’ai répondu à la moitié de mes obligations et la Solo Maître CoQ devrait me permettre de valider cette formalité. Je n’ai pas d’objectif particulier sur cette compétition, juste l’envie d’aller jouer avec les premiers bizuths. La Solo Maître CoQ propose un programme complet avec des parcours techniques que j’affectionne et une grande course au large sur laquelle je vais pouvoir apprendre à gérer mon sommeil. Lors de la Solo Concarneau, je m’étais endormi, perdant de précieuses places. Je sais que le sommeil est le point faible des bizuths et je travaille dessus avec un spécialiste du CHU de Caen. Pour les parcours techniques, je viens de terminer le Spi Ouest France sur un Dufour 36 Performance et suis ravi de pouvoir transposer mon expérience acquise en équipage sur mon figaro et sur une épreuve en solitaire.”

Liste des inscrits

Alexia Barrier – Piqd.com – Association Sauvez le coeur des femmes – FRA 49
Gildas Mahé – Du Talent mais pas d’Argent – FRA 45
Justine Mettraux – Teamwork – SUI 40
Sébastien Simon – Bretagne CMB Performance – FRA 5
Pierre Rhimbault – Bretagne CMB Espoir – FRA 25
Tanguy Le Turquais – Nibélis – FRA 74
Mary Rook – Inspire+ – GBR 21
Alan Roberts – Seacat Services – GBR 85
Tolga Pamir – FreeDom Services à domicile – FRA 87
Julien Pulvé – Team Vendée Formation – FRA 88
Martin Le Pape – Skipper Macif 2017 – FRA 79
Charlie Dalin – Skipper Macif 2015 – FRA 1
Adrien Hardy – Agir Recouvrement – FRA 32
Nicolas Lunven – Generali – FRA 3
Benjamin Dutreux – Sateco – FRA 192
Jérémie Beyou – Maître CoQ – FRA 98
Axel de Blay – Botte Fondation – FRA 22
Cécile Laguette – Eclisse – FRA 12
Damien Cloarec – Saferail – FRA 95
Xavier Macaire – Groupe SNEF – FRA 8
Erwan Tabarly – Armor Lux – FRA 10
Pierre Quiroga – Skipper Espoir CEM – FRA 47
Eric Péron – Finistère Mer Vent – FRA 68
Eric Delamare – Région Normandie – FRA 55
Simon Troël – NF Habitat – FRA 69
Yann Eliès – Groupe Quéguiner – Leucémie Espoir – FRA 26
Yves Ravot – Hors la Rue – FRA 64
Pierre Leboucher – Aragorn – FRA 62
Arthur Prat – Les Perles de St Barth – FRA 80
Anthony Marchand – Ovimpex Secours Populaire – FRA 6
Vincent Biarnès – Guyot Environnement – FRA 72
Alexis Loison – Custo Pol – FRA 9
Théo Moussion – #ThéoEnFigaro – FRA 19
Marc Puydebat – Cherche Sponsors – FRA 66
Thierry Chabagny – Gedimat – FRA 92
Sophie Faguet – Porsche by Normandy Elite Team – FRA 56
Damien Guillou – Triskel – FRA 100
Milan Kolacek – Czeching The Edge – CZK 97
Will Harris – Offshore Academy – GBR 23
Arnaud Godard-Philippe – Faun Environnement – FRA 38
Loic Pauchet – Objectif La Solitaire Tous Ensemble – FRA 20

Source

Laure Lunven - de Hercé

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent