Il était une fois la Star Sailors League

Sail, Sailing, SSL, Star Sailors League, Hamburg, City Grand Slam, Lake Alster, Norddeutscher Regatta Verein, Crew, Sport, Outdoor, Regatta

© Gilles Morelle

La Star Sailors League (SSL) est née en janvier 2013. L’organisation attribue des points au travers des diverses épreuves de Star disputées à travers le monde afin de définir un classement annuel, la SSL World Ranking, qui compte aujourd’hui près de 2 000 compétiteurs. Chaque année au mois de décembre, la crème des régatiers se retrouve à Nassau aux Bahamas pour disputer les SSL Finals, épreuve qui conjugue les douze meilleurs équipages de Star de l’année en cours et treize VIP invités selon des critères de résultats sportifs de la saison en cours. Ces vingt-cinq équipages se disputeront la victoire et les 200 000 $ de prize money. Ces SSL Finals qui débuteront le 28 novembre seront les 4e du nom. Aujourd’hui nul ne peut dire qui montera sur la plus haute marche du podium !

2013, la Star Sailors League est née

Pour la première édition des SSL Finals, dix-huit équipages furent invités en décembre 2013 au Nassau Yacht Club. Pour être honnête, personne n’imaginait alors la tournure qu’allait prendre l’épreuve avec le système de course par élimination ainsi que la venue de VIP issus d’autres Séries .

Pour ce premier rendez-vous, Nassau a offert des conditions de navigation de rêve avec des alizés constants sur les cinq jours de régate. Des dix-huit équipages invités, seuls les dix meilleurs accédaient aux phases finales après trois journées qualificatives. Des quarts de finale et demi-finales se qualifient quatre équipages pour l’ultime Finale qui se joue en une manche unique. Le duo qui remporte la Finale, remporte cette première édition des SSL Finals.

Robert Scheidt & Bruno Prada (BRA) ont dominé les Qualifications avec des podiums sur toutes les manches sauf une. Malgré une légère frayeur dans les quarts de finale, Scheidt et Prada parviennent à se qualifier pour les demi-finales, puis continuent sur leur lancée pour remporter facilement la Finale. S’ils n’ont jamais réalisé de podium de manche lors des phases éliminatoires, Mateusz Kusznierewicz & Dominik Zycki (POL) jouent sur leur régularité pour arriver en Finale et s’offrent une très belle seconde place. Mark Mendelblatt & Brian Fatih (USA) complètent le podium. Toujours très rapides dans les bords de près, Diego Negri & Sergio Lambertenghi (ITA) rivalisent de malchance et choisissant le mauvais côté du plan d’eau dans cette ultime manche cruciale et voient leurs efforts pour terminer sur le podium s’envoler. Le duo italien se contente ainsi de la 4e place des SSL Finals 2013.

2014 – La Star Sailors League confirme et signe

Vingt équipages sont invités pour cette seconde édition des SSL Finals. Avec deux équipages supplémentaires par rapport à 2013, le fait remarquable est l’attrait et le niveau des régatiers issus d’autres Séries. Parmi les six skippers VIP invités la plupart d’entre eux viennent du Finn, l’une des meilleures Séries Olympiques, comme le Champion d’Europe Ivan Gaspic (CRO), le double Champion du Monde et futur Champion Olympique Giles Scott (GBR) ainsi que le jeune brésilien Jorge Zarif, qui est le premier régatier à avoir remporté, en 2013, les Championnats du Monde de Finn Junior et Senior.
En 2014, la SSL a aussi introduit un nouveau format de course avec une exemption des quarts de finale pour le vainqueur des Qualifcations qui accède directement en demi-finale.

D’un point de vue sportif, la dernière journée s’est déroulée dans des vents fraichissants. Mateusz Kusznierewicz & Dominik Zycki (POL) démontrent alors leur potentiel dans la brise et remportent les quarts de finale. Mark Mendelblatt &Brian Fatih (USA) s’octroient ensuite la demi-finale et rencontrent en finale Loof et Ekstrom, ainsi que deux VIP: Giles Scott &Steve Milne (GBR) et Jorge Zarif & Henry Boening (BRA) . Les tenants du titre, Scheidt et Prada, échouent cette année-là en demi-finale.

Une finale très disputée avec de nombreux revirements de situation. Mais ce sont Mendleblatt & Fatih qui réalisent le meilleur dernier bord pour remporter ces SSL Finals, deuxième du nom. Loof & Ekstrom montent sur la seconde marche du podium. 3e, Kusznierewicz & Zycki réalisent deux podiums en deux ans. Si la déception de ne pas terminer dans les trois premiers peut être grande pour Zarif & Boening, ils peuvent se féliciter d’avoir battu cinq Champions du Monde de la discipline, dont deux de leurs héros, à savoir Robert Scheidt et Torben Grael.

2015 – L’âge de raison de la SSL

Le premier SSL Lake Grand Slam s’est disputé en septembre sur le lac de Grandson, Suisse. Plus de 80 Star étaient au rendez-vous pour se départager sur le plan d’eau compliqué du lac de Neuchâtel. L’épreuve débutait admirablement bien avec une cérémonie d’ouverte au Musée Olympique de Lausanne en la présence de Thomas Bach, Président du Comité International Olympique, et de deux statues de cire représentant Torben Grael et Mark Reynold dans leur habits de lumière olympique.
Sur l’eau la victoire revient à George Szabo (USA) et son équipier Patrick “LeDuc” Ducommun, le local et spécialiste de Star suisse.

Pour la 3e année consécutive, le Yacht Club de Nassau accueillait les SSL Finals qui deviennent l’une des épreuves phares du calendrier nautique. Neuf Médaillés Olympiques et plusieurs Champions du Monde se sont disputé cette épreuve devant plus de 100 000 fans qui suivaient l’action retransmise gratuitement en Live sur Internet.

Si les airs étaient anormalement faibles l’an dernier à Nassau, le plateau était, lui, de qualité comme le prouvent les premières manches très disputées du premier jour avec un vainqueur différent à chaque fois et sept équipages qui s’octroient un podium de manche. La seconde journée profite aux VIP dont six équipages réussissent à se glisser dans le Top 11, gage d‘une sélection pour les phases finales. La 3e, et dernière, journée de compétition se déroulait avec un vent faible. Le Comité de Course ne pouvant laisser aller chaque manche jusqu’à son terme. Les Qualifications étaient donc terminées avec la victoire de Rohart & Ponsot (FRA). Negri & Lambertenghi (ITA) et Kusznierewicz & Zycki (POL) complètent le podium. Les VIP Pepper & Prada (NZL-BRA) terminent 4e.

Les phases finales regroupent alors 22 régatiers du plus haut rang, qui représentent pas moins de 28 campagnes olympiques et une douzaine d’America’s Cup. Qualité et intensité sont donc au rendez-vous dans cette dernière ligne droite pour la victoire de cette 3e édition des SSL Finals.

Finale qui se dispute toujours à quatre. Au contact dès le départ, Pepper & Prada (NZL/BRA) et Rohart & Ponsot (FRA) sont pénalisés par le Jury sur l’eau et doivent faire un tour sur eux-mêmes. Polgar & Koy (GER) réalisaient peu de temps après un refus de tribord sur Szabo & Natucci (USA/ITA) et se voyaient, eux aussi, pénalisés. Si Pepper & Prada semblent avoir choisi le côté droit du plan d’eau moins favorable, ils profitent de quelques variations de vent pour passer la première bouée en tête à moins d’une longueur de Szabo & Natucci. Szabo & Natucci qui prennent l’avantage à la marque suivante. Le second bord de près est à la faveur de Pepper & Prada qui enroulent la dernière marque en tête pour un dernier portant d’anthologie. Pepper & Prada protègent alors le centre du plan d’eau et laissent filer Szabo & Natucci vers une option osée en limite de Rose Island. Option qui leur permet de s’envoler vers la victoire avec une longueur d’avance sur Pepper & Prada. Rohart & Ponsot complètent le podium. Polgar & Koy terminent 4e.

2016 – Le futur est en marche

La saison 2016 a commencé au mois de mai à Hambourg, Allemagne, avec le premier SSL City Grand Slam. Une épreuve qui a pu voir le jour grâce à la coopération entre le Norddeutscher Regatta Verein et la flotte de Star de la baie de Luebeck. Plus de 100 Star avaient répondu présent, mais seuls 80 d’entre eux ont été retenus pour régater sur le lac Alster. Une semaine avec des conditions météo aussi parfaites que changeantes qui a permis à de nombreux spectateurs de suivre le spectacle directement depuis les berges du lac. Xavier Rohart, le Président de la SSL, remporte sa première épreuve de la Star Sailors League avec son équipier Pierre-Alexis Ponsot dans une dernière journée très disputée. Ils défont le duo italien Diego Negri & Sergio Lambertenghi donné comme favori après leur qualification directe en Finale.

Dès lundi prochain, la 4e édition des SSL Finals ouvrira ses portes avec 25 équipages inscrits, représentants 17 nationalités distinctes. La liste des compétiteurs est incroyable avec trois des six plus grands Médaillés Olympiques de tous les temps. Au total seize Médaillés Olympiques – dont six Champions Olympiques – se disputeront la victoire finale face à deux vainqueurs de l’America’s Cup, deux vainqueurs de la Volvo Ocean Race, deux vainqueurs de la Louis Vuitton Cup et un Champion du Monde de Match Racing. A noter que cette année, le podium Olympique de Laser de Rio sera présent dans son intégralité.

Il sera possible de suivre les courses en direct Live avec les commentaires de nos experts et de nos invités. Sur l’eau, la dernière technologie en matière de caméra associée au Virtual Eye 3D permettra de se tenir au coeur de l’action.
Tous les régatiers, et non-régatiers, sont les bienvenus pour concourir, virtuellement, aux SSL Finals avec Virtual Regatta.

Source

Star Sailors League SA

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Star