Le légendaire Mitch Booth sera à St-Barth en novembre

© Pierrick Contin / Cata St Barth

La saison de navigation est déjà bien avancée et c’est maintenant au tour de l’organisation de la St Barth Cata Cup de se préparer à accueillir les régatiers des quatre coins du monde pour sa 9e édition. Soixante équipages ont d’ores et déjà confirmé leur venue sur l’île du 16 au 20 novembre 2016.

La dernière édition a couronné les Belges Patrick Demesmaecker et Olivier Gagliani et les organisateurs s’attendent à une autre régate chaudement disputée dans la baie de St-Jean. D’ailleurs, la venue du légendaire Mitch Booth saura certainement agrémenter le spectacle sur l’eau ! La feuille de route du marin est impressionnante. Il a navigué sur à peu près tous les supports, remporté des dizaines de titres de champion du monde et de champion national en plus de deux médailles olympiques sur Tornado en 1992 et 1996. En 40 années de voiles, jamais Mitch Booth n’a eu la chance de naviguer à la St Barth Cata Cup sur un support qu’il connaît pourtant très bien.

« Chaque fois que j’ai navigué à St Barth, c’était sur des gros et je me suis souvent dit comment ça devait être plaisant d’y naviguer sur un catamaran de sport », explique Mitch. « J’ai maintenant cette chance et j’ai hâte de naviguer dans ces courses pleines d’action. Je sais que les conditions peuvent être parfois difficiles et le défi de naviguer contre quelques-uns des meilleurs coureurs en catamaran du monde sera plaisant. La dernière fois que j’ai été sur un trapèze, c’est lors des Championnats du Monde de Hobie Wild Cat à Garda en Italie avec mon fils Ruben (16 ans). Nous avons d’ailleurs remporté l’événement. »

Mitch Booth n’en est pas à ses premiers faits d’armes en F18 dont il est le triple champion du monde. Lors de cette édition, il sera accompagné d’Andy Dinsdale, un habitué des plans d’eau de St-Barth.

Toujours autant d’engouement

La St-Barth Cata Cup a toujours le vent dans les voiles à l’aube de sa 9e édition. À ses débuts, la régate attirait surtout les coureurs des USA et d’Europe que les organisateurs avaient côtoyé sur d’autres régates. Petit à petit, le bassin des équipages s’est élargi si bien qu’aujourd’hui on y retrouve des navigants du Canada et d’Amérique du Sud.

« Nous sommes toujours agréablement surpris de voir qu’après 9 ans il y ait autant d’engouement. Les inscriptions se déroulent 6 mois avant l’épreuve et les places sont toujours aussi prisées. La réussite de la St Barth Cata Cup, nous la devons à tous les bénévoles et partenaires qui nous font confiance, nous soutiennent et nous aident à rendre la régate toujours plus belle », explique Jeff Lédée, un des initiateurs de l’événement.

Source

Dominique Ladouceur

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : F18