Comme un prologue de Vendée Globe

juin, sailing, petit temps, small weather, navigation, voile

© Vincent Curutchet

Ce vendredi 23 septembre à Lorient, SMA prendra le départ du Défi Azimut en compagnie de 15 autres concurrents : soit la moitié du plateau du prochain tour du monde en solitaire sans escale. Cette épreuve de trois jours qui allie longue distance en solo et chronos en équipage, sonne comme un petit prologue du Vendée Globe. Les grands favoris sont là. Paul Meilhat, qui s’est illustré lors des derniers entraînements au Pôle Finistère Course au Large de Port la Forêt, compte bien figurer parmi les hommes forts du week-end.

Bien dans le match

Moins d’un mois s’est écoulé depuis la mise à l’eau de SMA le 26 août dernier. Depuis, le 60 pieds bleu et blanc n’a cessé d’imprimer son sillage dans l’eau salée. Les tests de matériel et de systèmes ont été passés avec succès. Techniquement, au terme des essais de voiles réalisés en début de semaine, le bateau est prêt et en ordre de marche. De son côté, Paul Meilhat a participé à trois stages d’entraînement au Pôle Finistère Course au Large, le temps de se rassurer sportivement : SMA a souvent été aux avant-postes.

« Oui, on a souvent été devant et c’est bien ! La plupart des favoris du Vendée Globe s’entraîne au Pôle. Et c’est très satisfaisant de se sentir dans le match, dans le rythme, de faire en quelque sorte partie de la bande, parce que ça va vite et que ça ne fait pas beaucoup d’erreur. » analyse Paul au sortir d’une séance de récupération chez le kiné, 24 heures avant le départ du Défi Azimut.

Sérieux et légèreté pour une dernière confrontation avant le Vendée Globe

Ce week-end, 16 IMOCA seront réunis à Lorient pour trois jours d’épreuve. Un programme à la fois sportif et ludique où se succèderont une navigation de 24 heures en faux solo (présence à bord d’un mediaman et d’un « veilleur »), des runs d’un mille devant Lorient puis un tour de l’île de Groix en équipage.

« Le défi Azimut est un très bon entraînement, un très bon exercice, reconnaît Paul. D’abord parce que nous serons 16 sur une seule ligne de départ. Ensuite parce que c’est presque la dernière occasion de toucher au bateau avant le départ du Vendée Globe. Enfin parce qu’il y aura de fait un peu de pression. Avec du monde, des invités, des journalistes. Ça nous permet de nous mettre dans l’ambiance ».

Vers un week-end venté

Le départ de la course de 24 heures sera donné vendredi après-midi. Cette navigation devrait démarrer dans le petit temps, avant l’arrivée d’un front samedi, synonyme d’un renforcement du vent de sud-ouest puis d’une bascule au nord- ouest dimanche. La fin du grand parcours et les runs en équipage devraient être toniques !

 

Source

Agence Blanco Negro

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 23 septembre 2016

Matossé sous: 2016-17, Course au Large, Défi Azimut, IMOCA, Vendée Globe

Vues: 1870

Tags: , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2016-17

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe