Le souffle du Vendée Globe sur le Défi Azimut 2016

AZIMUT, LORIENT, REGATES, IMOCA, VOILE, SAILING

© Pilpre Arnaud

Fidèle à lui-même, le Défi Azimut, rendez-vous annuel sportif et convivial, revient du 23 au 25 septembre prochains à Lorient La Base, au cœur de la « Sailing Valley ». En approche du départ du 8ème Vendée Globe, l’épreuve revêt une importance particulière pour les nombreux skippers attendus, impatients de se mesurer une dernière fois sur l’eau avant le tour du monde en solitaire.

“Une vraie répétition générale…”

« Cette édition 2016 aura des airs de prologue du Vendée Globe, une vraie répétition générale avec un départ, et beaucoup de manœuvres de nuit. C’est une opportunité d’engranger de précieux milles en course qu’on ne veut pas manquer », confirme Armel Le Cléac’h (Banque Populaire VIII). Fidèle du rendez-vous, il se réjouit de se mesurer, dans le vif d’une compétition au meilleur niveau, à de nombreux prétendants aux places d’honneur composant ce plateau 2016 de premier choix : Sébastien Josse (Edmond de Rothschild), Jérémie Beyou (Maître CoQ), Yann Eliès (Guéguiner-Leucémie Espoir), Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac), ou encore Alex Thomson (Hugo Boss)…
Au-delà des aspects sportifs, tous plébiscitent la simplicité et la convivialité de ce rassemblement de la famille IMOCA, dont le PC Course est accueilli à la Cité de la Voile-Eric Tabarly.

Un parcours sur mesure de 24 heures

Cette fois encore, le coup d’envoi de ce long week-end sera donné le vendredi après-midi par « les 24H AZIMUT-IMOCA60 », dont le parcours est dessiné sur mesure par Jacques Caraës, directeur de course, pour permettre aux marins d’affûter leurs armes à l’approche de la grande confrontation de la saison. Cette année, Vendée Globe oblige, c’est en solitaire que les protagonistes sont invités à en découdre le temps d’une régate qui en appelle autant à la réactivité sur le pont, qu’au bon sens tactique et stratégique devant la table à carte. Rappelons que cette épreuve avait été remportée en 2012 par François Gabart, vainqueur quelques mois plus tard de la grande giration planétaire en solitaire. C’est dire si cette course de 24 heures occupe une place particulière dans le calendrier des skippers qui y voient une occasion unique de faire de derniers et ultimes réglages à bord de leur coursier océanique, ou de marquer des points face à la concurrence.

Chrono à battre autour de Groix

Lors du CHRONO AZIMUT-IMOCA60 – Tour de Groix qui se dispute le dimanche en équipage, les skippers embarquent des membres de leur team ainsi que des partenaires pour pousser leur machine dans ses retranchements. Gageons que si les conditions le permettent, les concurrents sur les rangs donneront tout pour battre le record d’1h 08mn et 10sec établi l’année dernière par Vincent Riou et ses hommes à bord de PRB. Le vainqueur du Vendée Globe 2004 est également de retour pour défendre, ou améliorer, le temps de référence de ce contre-la-montre groisillon.

Source

Défi Azimut

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA