La Drheam Cup s’envole avec le Trophée La Trinitaine

2016-08, JOUR, DAY, LA TRINITE SUR MER, FRANCE, OUTSIDE, EXTERIEUR, DREAHM CUP, PROLOGUE, BAIE DE QUIBERON.

© Thierry Martinez

Pour leur première journée de course les concurrents de la Drheam Cup ont été gâtés. De très belles conditions ont permis aux 41 bateaux engagés de parcourir la vingtaine de milles du Trophée La Trinitaine sous le soleil et dans un vent finalement constant et plus soutenu que prévu.
Deux parcours étaient prévus selon les différentes catégories de bateaux. Les plus gros, Ultim, Multi 50 et IMOCA sont allés virer une bouée devant Le Palais à Belle-Ile-en-Mer tandis que les Multi 2000, les Class 40, IRC et Mini 6.50 passaient au niveau du rocher de la Vieille devant Houat.

Tous les concurrents sont rentrés ravis de leur navigation, à l’image de Lionel Lemonchois (Prince de Bretagne), qui remporte ce Trophée en temps réel et dans la catégorie Ultim :

“C’était bien, beau temps, belle mer comme on dit! Nous avons eu des conditions idéales, c’était très sympa. Baptiste, qui nous a accompagnés dans le cadre de Rêves de Large, a eu l’air ravi. Il est resté tout le temps près de moi à la barre”.

Thomas Ruyant sur l’IMOCA Le Souffle du Nord pour le Projet Imagine a passé lui aussi un bon moment:

“Nous avons eu Titouan qui est parti des étoiles plein les yeux. Il a participé sur le bateau même si je fais en général les manœuvres seul pour me préparer au Vendée Globe. Je rentre de vacances et le Trophée La Trinitaine m’a permis de faire une reprise en douceur.”

Lalou Roucayrol (Arkema) fait une belle opération et prend la tête de la catégorie des Multi 50 tout en se plaçant 2e au scratch entre les deux Ultim :

“Nous avons profité de cette journée, nous avons une bonne vitesse et nous ne nous mettons pas une grosse pression. Nous sommes venus pour être avec Quentin Vlamynck qui navigue sur le Mini 6.50, c’était symboliquement intéressant d’avoir les deux bateaux alignés au départ. Le soleil était en plus de la partie, c’était top!”.

Dans la catégorie IRC 1, Nicolas Groleau sur Bretagne Télécom décroche bien évidemment la première place au scratch, mais se retrouve en 3e position au temps compensé:

“Je suis content, il y avait suffisamment de vent. On ne peut pas rêver mieux que de naviguer dans de telles conditions dans la baie de Quiberon. Tous les ingrédients sont réunis pour que la Dhream Cup soit un bel événement, je passe un très bon moment”.

Au provisoire général IRC 1, on retrouve l’Ange de Milon de Jacques Pelletier, lui aussi emballé par sa journée :

“C’est très agréable de naviguer en short! Nous avons accueilli Gwendal, dont le grand-père était dans la Marine Marchande, il a beaucoup observé car il n’avait jamais fait de voilier auparavant. Nous lui avons expliqué beaucoup de choses et il a été très attentif. Pour la suite de la course, nous n’avons qu’un seul objectif: gagner! ” .

Cet objectif est aussi celui de Massimo Juris, skipper italien de Colombre XL, premier Class 40:

“Nous sommes prêts pour mercredi, mais on ne sait jamais et je suis un peu superstitieux, alors je reste prudent! Aujourd’hui, c’était une belle course. Nous naviguons en double avec Pietro car nous nous préparons pour la Normandy Channel Race. Aujourd’hui nous étions trois à bord car Godefroy nous a accompagnés. Il a pris la place du n°2 et comme il parle anglais, cela nous a facilité la tâche.”

De retour au ponton, les équipages ont pu échanger et partager entre eux, dans une ambiance sympathique et amicale à l’image de la Drheam Cup.
Prochaine étape, départ du grand parcours de la Drheam Cup avec les 400 milles pour rallier Roscoff via les Iles Scilly.

Source

Célia Mas Delfault

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 août 2016

Matossé sous: IRC - ORC, Régates

Vues: 1806

Tags:

Sous le vent

Au vent