La Copa del Rey pour Adam Minoprio

La 35e Copa del Rey MAPFRE a offert une très belle journée pour sa grande finale avec six courses pour les 10 catamarans à foils du GC32 Racing Tour. Ces dernières ont bouleversé le classement des premiers jours avec NORAUTO qui a creusé son avance sur l’équipe d’ARMIN STROM Sailing Team, avec laquelle elle avait débuté la journée au coude à coude. Derrière elles, une attaque sur le tard de Team Tilt a repoussé Malizia – Yacht Club de Monaco juste au pied du podium.

La journée d’aujourd’hui ne s’annonçait pas prometteuse, avec des prévisions qui s’attendaient à voir basculer le vent du nord-est au sud-ouest en laissant un grand trou de vent dans la Baie de Palma. En fait, la bascule de 180° a eu lieu bien plus tôt que prévu, permettant ainsi à la brise de mer de monter jusqu’à 14-16 noeuds pour les dernières courses, et aux GC32 d’atteindre des vitesses de 30 noeuds.

Après une journée d’ouverture décevante, l’équipage de Team Tilt était d’humeur combative aujourd’hui, remportant les deux premières courses du jour avec une avance confortable. Cependant, leur série de victoires a été stoppée par NORAUTO, qui gagne les deux manches suivantes, avant que Team Tilt, menée par Arnaud Psarofaghis d’Alinghi, ne reprenne sa série de victoires dans les deux dernières courses de la journée. Team Tilt remporte ainsi six des douze courses à Palma, mais quelques autres places loin dans le classement signifient qu’ils n’ont pas pu rattraper NORAUTO et ARMIN STROM Sailing Team.

Malgré le fait qu’il s’agissait de la première occasion pour Adam Minoprio de barrer sur un événement du GC32 Racing Tour, (et bien qu’il ait gagné le GC32 Alps Challenge Traunsee en mai), et avec deux challenges de dernière minute à résoudre au sein de l’équipage, NORAUTO remporte la 35e Copa del Rey MAPFRE avec une avance de sept points.

De retour à terre, Adam Minoprio s’en voulait d’une erreur tactique qu’il avait faite dans la première course d’aujourd’hui, qui s’est soldée par une septième place. «

Nous avons donné une bonne chance de gagner la régate à Team Tilt et à ARMIN STROM, et aussi une bonne occasion de nous mettre beaucoup de pression. Mais nous avons réglé cela et nous sommes revenus. »

Adam Minoprio était particulièrement heureux d’avoir gardé son compatriote Néo Zélandais et rival en match racing, Phil Robertson, derrière lui. Ce dernier remplaçait Flavio Marazzi à la barre d’ARMIN STROM Sailing Team :

« Je suis très heureux de la façon dont cela s’est passé. Nous avions un équipage qui s’est retrouvé ensemble avec quelques blessures, donc parvenir à se regrouper et à gagner a été un excellent résultat. »

Avec le vent qui est monté et la mer qui s’est formée pour la dernière course, il y a eu quelques incidents avec NORAUTO qui a presque chaviré lors d’une manoeuvre rapide pour éviter une collision.

Même chose pour l’équipe de Pierre Casighari, Malizia – Yacht Club de Monaco, qui menait la dernière course, et qui a frôlé de près le chavirage à la porte sous le vent. Heureusement, son GC32 est revenu de la zone dangereuse et ils terminent à la cinquième place.

« Nous avons été proches du chavirage en sortant de l’empannage », a admis Pierre Casiraghi. « Nous avons eu un problème avec la grand voile et nous ne pouvions pas abattre, donc nous avons perdu le bénéfice de notre bon départ, ce qui est dommage. »

Pierre Casighari était vraiment ravi d’avoir pu courir une journée complète.

« Nous avons pris beaucoup de plaisir. Nous avons eu toute la gamme des conditions possibles, et à la fin c’était rapide. Tout le monde est vraiment bon maintenant dans la flotte et c’est fantastique de courir avec les autres concurrents. Je pense que le GC32 est le meilleur bateau au monde et la meilleure classe jamais créée dans l’histoire de la voile. Quiconque en doute n’a qu’à venir régater à bord. »

L’équipe Argo de Jason Carroll termine la dernière course à la seconde place, mais cela n’aura pas suffit pour que l’équipe américaine puisse reprendre le trophée GC32 Owner-Driver de la Copa del Rey MAPFRE à l’équipe de Pierre Casiraghi. Le fait que la compétition soit très serrée était une évidence dans la dernière course lorsque Malizia – Yacht Club de Monaco, Argo et l’équipe de Naofumi Kamei, Mamma Aiuto!, ont enroulé la marque météo aux trois premières positions.

« Cela a été une journée super fun, avec des conditions parfaites pour nous», a déclaré Jason Carroll. Les décisions les plus serrées d’Argo se sont prises au moment d’enrouler les marques aujourd’hui : « Nous avons eu un bateau qui pensait avoir de la place à la bouée, mais ce n’était pas le cas, et il a pris un drapeau rouge à la porte sous le vent au final. C’est un peu effrayant, parce que vous allez très vite quand vous arrivez à la marque sous le vent … ».

Argo reste leader du classement général provisoire Propriétaire-Barreur (le trophée « Owner-Driver ») cette saison. Derrière eux, on retrouve Mamma Aiuto!, tandis que le Créateur du GC32, Laurent Lenne, ferme la marche à bord de son Orange Racing.

Laurent Lenne a estimé qu’il avait été sous le coup de plusieurs réclamations au cours de la dernière manche, mais il parvient quand même à terminer cinquième, son meilleur résultat ici.

« Sur l’ensemble de l’événement, nous sommes plutôt contents, parce que nous nous sommes améliorés, mais tout le monde progresse à chaque événement », commente-t-il.

Sa première course aujourd’hui a été sabordée alors qu’il a été rappelé pour avoir été trop tôt sur la ligne de départ, puis le bateau a en outre été entravé dans la deuxième course par un sac en plastique qui s’est pris dans le gouvernail pendant la majorité de la course.

« Après cela, tout est allé de mieux en mieux. »

La compétition sur le GC32 Racing Tour va maintenant rejoindre Sotogrande, en Espagne, pour la quatrième épreuve de la saison : la « Reserva de Sotogrande Cup », qui se déroulera du 22 au 25 septembre.

Source

Stéphanie Nadin

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : GC32