Charlie Dalin, reçu trois sur trois !

Déjà vainqueur des deux premiers parcours de la Le Havre Allmer Cup, lundi, Charlie Dalin a remporté la grande course, mercredi. Le Skipper Macif 2015 a coupé la ligne à 5h09 ce matin, devant son compagnon d’écurie Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) et Erwan Tabarly (Armor Lux). Avec son sans-faute, Dalin conforte sa position de leader.

Charlie Dalin aura dû puiser au fond de ses ressources mentales pour faire basculer en sa faveur une situation pas si bien embarquée. Mardi, en fin de journée, hésitant entre les deux scénarios qui s’offraient aux solitaires, le Havrais avait concédé un peu de temps à ses rivaux. « Je n’ai pas pris les bonnes options en baie de Seine, j’étais tiraillé. Les routages étaient à égalité entre ce qu’a fait Nicolas Lunven (Generali) et ce qu’a fait Yoann. Je suis resté entre les deux, où je savais que je n’allais pas trop perdre ni trop gagner. Ensuite, je vire un peu trop tôt à l’amorce de l’embouchure de la Seine et je me fais reprendre par ceux qui vont plus loin (le long de la côte). J’ai été gourmand au mauvais moment ».

Un péché qui lui vaudra de s’embarquer dans une longue et pénible remontée en escalier pour gommer son retard. De nouveau arrimé au peloton, le Havrais prend l’option de rester au large avec Yoann Richomme, tandis que Gildas Morvan (Cercle Vert), alors leader, Nicolas Lunven (Generali) et Alexis Loison (Groupe FIVA), plongent vers la côte en espérant trouver une mer moins formée et un brin de vent supplémentaire. Au large, le surcroît de courant positif favorise les deux équipiers Macif et Erwan Tabarly (Armor Lux), malgré le très gros clapot. « Il y avait trois nœuds de courant, souligne le Skipper Macif 2014. Pour moi, le choix a été vite fait. C’est dommage pour Gildas (Morvan) qui était en tête et qui s’est retrouvé encalminé, comme Nicolas (Lunven), qui est resté collé à la piste ».

Des airs de match-race

Il est 2h30 et les 22 skippers luttent depuis le milieu de journée, sans avoir quasiment jamais lâché la barre depuis le départ ; en insistant au large, Yoann Richomme finit par virer la bouée Karver, à Fécamp, avec moins d’une minute d’avance sur son partenaire et quatre sur Erwan Tabarly. Les deux amorcent le dernier bord côte à côte. « En match race, quand tu es devant-derrière, tu estimes que tu es à égalité, résume Charlie Dalin. C’est ce que je me suis dit dans ma tête. En se rapprochant de la lay line, je tente un truc : j’empanne limite trop tôt et ça passe, avec un peu plus de vent de droite. Je suis vraiment déçu pour Yoann, qui a super bien navigué ». « Finalement, ça se joue à pas grand-chose, concède Yoann : je rate une manœuvre et Charlie me revient dessus. »

Les positions ne changeront plus jusqu’à l’arrivée. Avec une petite minute d’avance, Charlie Dalin s’impose devant Yoann Richomme, suivi de très par Erwan Tabarly et le bien audacieux bizuth Pierre Quiroga. Le Skipper Espoir CEM ne devrait cependant pas rester quatrième bien longtemps : dans la nuit, le Marseillais a coupé la zone interdite dans sa largeur. Le jury se réunira en fin de journée, ce mercredi, pour statuer.

ILS ONT DIT

Erwan Tabarly (Armor Lux), 3e au classement provisoire de la grande course :

« Je suis satisfait de cette troisième place. Il y a des bonnes choses, mais aussi pas mal de bêtises : je reprends tout juste le solitaire en Figaro Bénéteau 2 et je dois retrouver mes réflexes pour ne rien oublier. Au final, je m’en sors bien : la grande course est de coefficient 3, il ne fallait donc pas se rater ».

Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM), 4e au classement provisoire de la grande course :

« C’était une « presque » belle manche. Presque, parce que j’ai franchi le DST. Je ne l’avais pas noté sur l’ordinateur, j’apprends. Je saurai m’en souvenir pour la Solitaire Bompard – Le Figaro ! Je ne suis pas là pour le résultat : je suis là pour apprendre. J’ai appris, je suis content. Parmi les points positifs : j’avais une super vitesse, j’ai tiré des bons bords, j’ai fait ce que je voulais, au feeling, et ça a super bien marché ».

Nick Cherry (Redshift), 15e du classement provisoire de la grande course :

« Ce n’est pas ma meilleure course, mais elle était amusante, puisqu’on a navigué toute la journée au contact ! C’était un beau parcours, assez intense, sur un rythme soutenu que j’ai bien aimé ! J’ai joué un bon coup en partant au large, mais j’ai reperdu sur la fin. Je suis un peu déçu de mon résultat, mais je sais que l’on a encore de nombreuses manches à courir cette semaine et que j’aurai l’occasion de me refaire ».

Classement avant jury de la 3e manche :

  1. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015)
  2. Yoann Richomme (Skipper Macif 2014)
  3. Erwan Tabarly (Armor Lux)
  4. Pierre Quiroga – Navigateur (Skipper Espoir CEM)
  5. Nicolas Lunven (Generali)
  6. Sebastien Simon (CMB Performance)
  7. Gildas Morvan (Cercle Vert)
  8. Vincent Biarnes (Guyot Environnement)
  9. Alexis Loison – Skipper (Groupe Fiva)
  10. Anthony Marchand (Ovimpex)

Source

Marie-Astrid Parendeau

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Le Havre AllMer Cup