Un final de toute beauté sur la 1ère SNIM Dériveurs !

  • 2016 SNIM Dériveurs, Dériveurs voile olympique***Dinghies Olympic Series, Optimist***Optimist
    © Gilles Martin-Raget
  • 2016 SNIM Dériveurs, Dériveurs voile olympique***Dinghies Olympic Series, Optimist***Optimist
    © Gilles Martin-Raget
  • 2016 SNIM Dériveurs, Dériveurs voile olympique***Dinghies Olympic Series, Optimist***Optimist
    © Gilles Martin-Raget
  • 2016 SNIM Dériveurs, Dériveurs voile olympique***Dinghies Olympic Series, Optimist***Optimist
    © Gilles Martin-Raget

La 1ère édition de la SNIM Dériveurs nouvelle génération a offert le magnifique spectacle de 404 Optimist et Miniji livrant bataille dans la rade marseillaise durant une semaine, avec un temps de rêve. Le Français Aurel Martin en benjamins et le Suisse Max Wallenberg en minimes s’imposent sur la Coupe Internationale de Printemps des Optimist, alors que Philippe Oddou l’emporte en Miniji. A l’heure du bilan, Christian Tommasini, président du Yachting Club de la Pointe Rouge, annonce déjà une 2e édition en mai 2017 avec des séries olympiques.

A l’heure des récompenses…

Une fois n’est pas coutume, c’est avec une super météo que les portes se referment sur la 1ère édition de la SNIM Dériveurs nouvelle génération. “Avec ce vent de sud-est irréguliers d’une douzaine de nœuds, on va envoyer trois belles courses“, sourit la PRO Corinne Aubert, à l’heure d’embarquer. Et c’est ainsi que les 386 Optimist ont eu droit à une belle dernière journée physique, avant un week-end de repos mérité.
En minimes, les étrangers font la loi !
Ils trustent quatre des cinq premières places. Seul Français parmi eux, Tangi Le Goff parvient à se maintenir sur le podium à la troisième place. Son horrible dernière course le prive d’une 2e position qui lui tendait les bras.
Le Suisse Max Wallenberg termine cette CIP sur quatre victoires et s’assure son heure de gloire. “Les conditions étaient au top, et il y avait un très bon niveau sur l’eau. Je suis content, c’est la 6e régate que je remporte cette année. En mai, je fais les qualifications suisses pour le championnat du Monde. Si je me qualifie, ce sera ma première expérience.“
Dans la série des jeunes heureux, Joshua Richner 2e du général et 2e suisse : “Je visais le podium, et je suis très content. Je fais de la voile depuis six ans, et ce qui m’intéresse, c’est la gagne ! Il y avait un très bon niveau chez les Français. Il y avait beaucoup de vent contrairement à la Suisse. Et puis ce qui me plait, c’est qu’il y avait du soleil.“
Même son de cloche chez Lilou Ruat, première fille : “Mon objectif était le podium, c’est réussi. Hier, j’étais troisième et je pense qu’aujourd’hui, les deux premières avaient de la pression, puisqu’elles ont raté leur course et j’en ai profité pour passer devant elles. L’an passé, j’avais terminé 4e. Place aux championnats d’Europe, maintenant !“

Aurel Martin confirme en benjamins !

Quand les dés sont jetés, forcément, le niveau de concentration s’affaisse. Aurel Martin l’a appris à ses dépends, et n’a remporté qu’une course aujourd’hui, laissant les deux autres à ses deux adversaires directs. “J’étais venu pour gagner, et je suis très content de ma victoire à Marseille. J’ai pris beaucoup de plaisir à naviguer au sein de cette flotte. Mes prochains objectifs en métropole sont la Coupe Internationale d’Eté 2016 (CIE) et la CIP 2017.“ Le jeune homme de Nouvelle Calédonie est un peu obligé de sélectionner les épreuves qu’il dispute en Europe.
Le podium n’est pas volé pour Malo Guerin, beau dauphin, accroché à sa 2e place depuis quelques jours. Bilan. “Ça fait trois ans que je fais de la compétition et c’est mon premier podium à la CIP. Pour moi l’important est de gagner, mais Aurel Martin était intouchable.“
Le Suisse Boris Hirsch complète le podium à l’issue de la dernière course, devant le petit Zou Schemmel (4e), inconsolable à son arrivée sur le tarmac, après avoir loupé une manche.
Timothée Dumont, premier Marseillais, a progressé de jour en jour, et termine à la 7e place. Sa mauvaise dernière course le prive d’un rapproché plus important au général.
Le meilleur pour la fin avec un joli bouquet pour Violette Manhes (12e au général) qui termine première fille, devant la Marseillaise Anna Combet, 15e.
“Je voulais avoir cette première place et je suis en tête depuis le début des phases finales. Je vais de la voile depuis quatre ans, c’est mon premier titre majeur.“

Un kangourou dans la rade !

L’Australie avait un représentant durant cette SNIM Dériveurs, en la personne du jeune minime Wilson Blake. Vainqueur de la 6e course, le jeune homme a su s’illustrer sous les yeux de ses grands-parents, et marquer cette CIP de son empreinte. La particularité de ce garçon, c’est qu’il ne rentrera en Australie… qu’au mois de septembre. “Nous voyageons pendant six mois“, raconte la grand-père. Hors régates, les journées du garçon sont bien calées. Wilson étudie le matin et navigue l’après-midi. Après une régate en Hollande, il y a une quinzaine de jours, Wilson Blake avait rendez-vous à Marseille, avant de reprendre sa route, à travers le monde. “Je suis très content d’être à Marseille. Mon classement est bon, j’espère revenir…“

Le bilan de Christian Tommasini Président du Yachting Club de la Pointe Rouge

“Je crois que nous avons eu la belle idée de relancer les dériveurs sur la SNIM. Pour cette première édition de la SNIM Dériveurs nouvelle génération, nous avons eu 400 bateaux sur l’eau, avec d’excellentes conditions météo et un niveau sportif relevé, en partie grâce à la venue des étrangers. Je remercie Didier Réault et les services de la Ville de Marseille, qui ont mis à notre disposition ce magnifique stade nautique. Je remercie également les clubs de La Pelle et la Nautique pour leur soutien et l’ensemble des bénévoles qui ont répondu présent une nouvelle fois. Mes félicitations à Mailys Radulic, membre de l’YCPR, qui sur cette épreuve se qualifie pour le championnat d’Europe par équipes.
Evidemment, cette première SNIM Dériveurs appelle une seconde édition. D’ores et déjà, je peux vous annoncer que l’on aura des séries olympiques, avec les championnats d’Europe de planche à voile RS:X, hommes, femmes et jeunes et le championnat d’Europe de Finn. Nous aurons également les Miniji en 2017. Ils ont proposé des démonstrations, mercredi après-midi, qui ont eu beaucoup de succès auprès des petits. A l’année prochaine, pour la 2e SNIM Dériveurs !“

Le bilan d’Aurélie Paturel Présidente de la classe Optimist pour la France et les Dom Tom (POP Promotion Optimist)

“Avec 386 bateaux présents, c’est une super Coupe Internationale de Printemps, c’est même inespéré d’en avoir eu autant. Je rappelle que l’on avait 200 participants en 2015, car nous avions un mode de fonctionnement différent et nous avions dû verrouiller les inscriptions. Les concurrents sont au rendez-vous, en nombre et en qualité et c’est très valorisant pour le Yachting Club de la Pointe Rouge qui a très bien organisé cette SNIM Dériveurs, que ce soit à terre ou en mer.“
“Pourquoi pas un championnat du monde à Marseille…“
“Avec 600 membres sur la France et les DOM TOM, nos effectifs sont en baisse, alors on essaye de communiquer sur la classe et donner envie aux gamins de monter sur ce petit bateau. Puis nous travaillons avec les clubs, afin d’avoir deux belles épreuves : la CIE et la CIP.
Nous sommes évidemment ravis d’être venus à Marseille, et nous reviendrons. Pourquoi pas pour un championnat du monde qui se déroulera peut-être en France, en 2019…“

Les sélections françaises pour les championnats du monde, d’Europe et d’Europe par équipes :

Les dés sont jetés et les heureux gagnants sont :

  • Cinq qualifiés pour le championnat du monde qui se déroulera à Vilamoura au Portugal (24 juin au 5 juillet 2016)
    Tangi Le Goff (Loguivy Canot Club), Tristan Thomas (CV Centre), Tom Marsan (CN Biscarosse Olympique), Alexandre Auger (CN Claouey), Audric Rolain (SR Rochelaises)
  • Huit qualifiés pour le championnat d’Europe qui se déroulera à Crotone en Italie (15 au 22 juillet 2016)
    Youen Fourn (CVL L’Aber Wrac’h), Tom Rodet (USAM Voile Brest), Gael Simon (CN Rennes), Victor Bordes-Laridan (La Pelle – Marseille), Tom Foucher (SNO Nantes), Lilou Ruat (SR Antibes), Lilie Marie Liandier (La Pelle – Marseille), Amelie Flandorffer (YC Cannes)
  • Cinq qualifiés pour le championnat d’Europe par équipes qui se déroulera à Lago di Ledro en Italie (23 au 28 août 2016)
    Thibaut Demai (ASPTT Marseille), Tom Cavaletto (SNO Nantes), Lucas Teillet (ASPTT Marseille), Mailys Radulic (YCPR – Marseille), Manon Peyre (La Pelle – Marseille)

Classement général final minimes CIP Optimist – 297 inscrits

(après 12 courses disputées, la plus mauvaise course étant retirée)

  1. Max Wallenberg (SNG – Suisse) 37 pts
  2. Joshua Richner (GYC – Suisse) 67 pts
  3. Tangi Legoff (Loguivy Canot Club) 113 pts
  4. Efe Tulcali (Era Bodrum – Turquie) 122 pts
  5. Adrian Surroca (SNG – Allemagne) 128 pts

Classement général final benjamins CIP Optimist – 89 inscrits

(après 12 courses disputées, la plus mauvaise course étant retirée)

  1. Aurel Martin (SRC) 21 pts
  2. Malo Guérin (CVGV) 39 pts
  3. Boris Hirsch (SNG – Suisse) 78 pts
  4. Zou Schemmel (SR Antibes) 89 pts
  5. Karl Devaux (CV Saint-Quentin) 96 pts

Source

Coraline Jonet

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 16 avril 2016

Matossé sous: Dériveurs, Optimist, Voile Légère

Vues: 2453

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : Optimist