Naissance de champions sur la SNIM Dériveurs

2016 SNIM Dériveurs, Dériveurs voile olympique***Dinghies Olympic Series, Optimist***Optimist

© Gilles Martin-Raget

Les petits organismes commencent à souffrir. Le réveil est compliqué pour certains cette SNIM Dériveurs engendre des histoires de gamins qui goûtent aux joies du haut niveau sportif. Les champions de demain !

Un réveil difficile…

Au petit matin de cette cinquième journée de la Coupe Internationale de Printemps Optimist, le petit Timothée Dumont (La Pelle), qui grignote des places quotidiennement au général benjamins, a une barre derrière la tête. Pas faim, à la limite de l’écœurement, muet comme une carpe, le jeune Marseillais a un petit coup de barre avant le début des hostilités du jour. Une demi-journée plus tard, on lui souhaite d’être dans les “vaps“ chaque matin, puisqu’avec une place de 3, il grignote encore pour s’installer à la 6e place du général.
Il n’est pas le seul à être à l’ouest de bon matin. Le vent est aux abonnés absents. Emma Picot, elle aussi, marche au radar. Elle fait une journée correcte et termine à la 25e place en benjamins (5e fille). La jeune marseillaise, loin d’être abattue, car elle est dans les bons coups, veut jouer placée au général final. “J’ai eu quelques problèmes sur les départs depuis le début“, lâche-t-elle de sa petite voix. Elle est prête à en découdre pour cette dernière journée de phases finales, avec l’espoir d’entrer dans les vingt premiers et finir sur le podium filles. Ce n’est pas la Pasta Party de la veille offerte par le Yachting Club de la Pointe Rouge et organisée par Zia Concetta qui a laissé des traces, mais plutôt ces quatre premiers jours de navigation intense.
Un autre concurrent reste à terre ce matin. La cause ? Une luxation à l’épaule en enfilant sa combi sèche.
Le vent faible, variable en force et direction, permet aux moins aguerris de reprendre des forces, en cet avant-dernier jour, avec deux courses disputées sur les trois prévues.
Toujours chez les benjamins, Zou Schemmel (Antibes) remet les pieds sur le podium, derrière Malo Guerin (CVGV) qui assure sa deuxième place. Tous les deux, derrière un certain…

Aurel Martin, a little star is born ?

Le petit bonhomme de 10 ans (en photo avec le dossard jaune du 1er), qui a débarqué spécialement de Nouvelle-Calédonie pour participer à cette SNIM Dériveurs, écrase la catégorie benjamin. Une deuxième place et une razzia de victoires. “J’ai fait un stage de Ligue de trois jours à Marseille avec le Pôle Finistère, juste avant la CIP“, raconte le petit prodige qui ne lâche rien depuis quatre jours. Sur l’eau, l’apparente facilité résulte d’une stratégie finement réfléchie. “Sur l’une des courses, par exemple, je me retrouve en 9e position. A la porte sous le vent, je prends la droite. Ensuite je vire pour me recentrer. Et là, je tourne la tête à gauche et je vois qu’il y a des risées. Je vais les chercher. Et dès le refus touché, je vire pour passer la ligne en bâbord et dépasser tout le monde…“ Elémentaire mon cher Watson !
Il a déjà quelques performances notables à son actif. En 2014, 14e sur 112 concurrents au championnat de Nouvelle Zélande et 1er en -10 ans pour sa première grande régate. En 2015, première année de benjamins, il termine 2e sur 84 concurrents à la CIE et 1er français. Enfin, en janvier 2016, au championnat d’Australie, il termine 28e sur 124 concurrents, toutes catégories confondues, alors qu’il est le seul de son âge. N’en jetez plus ! Le jeune homme à la veille de la clôture de cette première SNIM Dériveurs nouvelle génération ne devrait plus être rattrapé. “Si tout se passe bien, demain, je peux la gagner“, raconte-t-il. “Je dois être concentré, prendre les bons côtés et prendre des bons départs…“ Ça fera une jolie ligne supplémentaire sur le palmarès du blondinet, qui rêve du Vendée Globe. En attendant, le tour du globe c’est en avion avec maman. J

Un écart minime

Avant cette dernière journée de la Coupe Internationale de Printemps, bien malin qui pourrait donner le nom du vainqueur en minimes, même si le Genevois Max Wallenberg a une petite longueur d’avance sur ses suivants.
A 14 ans, et sept années d’Optimist derrière lui, son objectif unique sur la CIP est de “se qualifier pour le Championnat du Monde, c’est à dire faire dans les cinq premiers Suisses…“ Sauf casse matériel, c’est quasiment joué en sa faveur. Il lui reste la victoire finale à aller chercher pour repartir en Suisse, sur un petit nuage.
Bien calé en pole, Max n’est pas prêt de lâcher. “Depuis le début de l’année, j’ai gagné toutes les régates auxquelles j’ai participé… Ma force ? Je ne m’avoue jamais vaincu. Hier, sur l’une des manches, je pars dernier, et je finis premier…“
A la troisième place, on retrouve un autre Suisse, Joshua Richner, derrière le Français Tangi Le Goff, bien accroché à sa deuxième place.
Côté marseillais, Victor Bordes-Laridan (La Pelle) a réalisé une belle journée, après son gros loupé de la veille. Il remonte en 10e position et devrait sauf accident majeur, rester dans le top 10. L’ASPTT Marseille place deux coureurs 20e (Thibaut Demai) et 27e (Lucas Teillet).

On fait aussi de l’Optimist en Alsace !

“On a de l’eau « solide » durant l’hiver, donc on va faire des stages là où il y a de l’eau « liquide », par exemple à Palamos, sourit Marie-Pierre Carteron coach de la l’ACAL (Aquatique Club de l’Alsace et de Lorraine). Ça prête à sourire, forcément !
Il n’y a pas légion de champions alsaciens. Peu importe, Marie-Pierre est une fondue de voile et initie les minots à l’Optimist, sur le Plobsheim. Le tout avec patience et passion. Sur cette SNIM Dériveurs, elle a amené le seul Mathieu Simon, un benjamin de 11 ans, qui s’est mis à la voile il y a six mois. Le résultat est prometteur à la veille de la dernière journée. “Il est 40e en rond or, sourit-elle. Il est à fond, il adore la voile et il a toutes les données pour être bon. Reste à mettre en ordre l’ensemble des paramètres qu’il a décodés…“
Trois minimes viennent également de Mulhouse, ainsi qu’un benjamin. Ainsi est représentée l’Alsace à la SNIM Dériveurs.

Mon père, ce champion !

Son trip ? Profiter des vacances scolaires pour faire des convoyages de trois jours avec son père. Léon Morvan est la digne relève de Gildas, même si sa SNIM Dériveurs a débuté de manière catastrophique en minimes. “Je suis très déçu. Sur les trois courses de mardi, je suis parti à chaque fois du mauvais côté…“ Résultat, Léon se retrouve dans le groupe émeraude, où il se balade. Mais le mal est fait, c’est le métier qui rentre. Le papa qui possède un magnifique palmarès en Figaro a aussi connu la défaite, avant de s’imposer… Rendez-vous au championnat de France cet été, où Léon a une revanche à prendre.
Dans la catégorie “mon père est Figariste“ (ou a été), on a aussi le local de l’YCPR, Tristan Emig, fils de Marc. Le garçon est vif, la rade marseillaise n’a pas beaucoup de secrets pour lui, qui navigue depuis l’âge de cinq ans. Il s’est qualifié assez facilement dans le rond or, où il joue dans la classe des cadors. Son objectif de départ ? “Me qualifier pour les championnats d’Europe…“ Fin du rêve après ces deux dernières journées.
Et pour terminer, nous avons Chloé Revil, fille de Xavier Revil qui a notamment remporté le trophée Jules Verne en 2012. “C’est mon modèle“, avoue-t-elle émue. Chloé fait son chemin en milieu de classement du rond argent.

Classement minimes CIP Optimist

(après 9 courses disputées, la plus mauvaise course étant retirée)

  1. Max Wallenberg (SNG – Suisse) 34 pts
  2. Tangi Legoff (Loguivy Canot Club) 41 pts
  3. Joshua Richner (GYC – Suisse) 42 pts
  4. Tristan Thomas (CV Centre) 51 pts
  5. Tom Marsan (CN Biscarosse Olympique) 59 pts

Classement benjamins CIP Optimist

(après 9 courses disputées, la plus mauvaise course étant retirée)

  1. Aurel Martin (SR Calédonienne) 9 pts
  2. Malo Guérin (CVGV) 29 pts
  3. Zou Schemmel (SR Antibes) 46 pts
  4. Karl Devaux (CV ST Quentin) 54 pts
  5. Boris Hirsch (SN Genève – Suisse) 63 pts

Source

Coraline Jonet

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 14 avril 2016

Matossé sous: Dériveurs, Optimist, Voile Légère

Vues: 1846

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Optimist