François Gabart, l’apprentissage du solitaire sur MACIF

Remis à l’eau le 4 mars à Lorient et convoyé dans la foulée vers son port d’attache de Port-la-Forêt, le trimaran MACIF a multiplié les sorties durant le mois de mars ; l’objectif pour François Gabart, vainqueur en double de la Transat Jacques Vabre en novembre dernier, est de se familiariser au plus vite avec la navigation en solitaire sur son trimaran de 30 mètres.

Les navigations s’enchaînent sur MACIF

« Le temps de préparation pour The Transat étant assez court (prologue le 23 avril à Saint-Malo, départ le 2 mai de Plymouth), ma priorité est de maîtriser au mieux les manœuvres en solo, ce qui est loin d’être évident », commente François Gabart. Pour cela, il ne ménage pas ses efforts, enchaînant des entraînements particulièrement intenses : « Par exemple, la semaine dernière, nous avons eu une navigation de 18 heures au total. J’ai fait cinq empannages, cinq virements et trois changements de voiles. J’ai passé plus de la moitié du temps à tourner les manivelles, c’était assez costaud ! » Mais il faut en passer par là aux dires de François « pour réussir les manœuvres proprement » et être le plus serein possible au départ de The Transat. Ces premières navigations ont également permis au skipper de valider les optimisations du chantier d’hiver, notamment l’agrandissement de la casquette de protection. « J’en suis très content. Cela m’apporte un vrai plus en termes de sécurité d’être dans une zone complètement fermée. C’est un vrai plus pour naviguer en solo au large, sur un bateau comme celui-là. »

Pascal Bidégorry en soutien

Comme l’an dernier, François Gabart a fait appel à Pascal Bidégorry, avec qui il a remporté la Transat Jacques Vabre, pour développer le trimaran MACIF. « Pascal est présent sur quasiment toutes les navigations, ce qui nous permet d’être dans une démarche de progression constante au niveau de la performance. Je suis avant tout focalisé sur les manœuvres et Pascal se concentre sur la vitesse du bateau et réfléchit aux réglages pour le faire avancer le plus rapidement possible. » Pascal conseille aussi le skipper de MACIF pour prendre ses marques sur le trimaran : « Il m’aide à décortiquer les manœuvres car il a une expérience que je n’ai pas sur la navigation en solitaire sur ce type de bateau. C’est un confort et un privilège de m’appuyer sur son expertise. »

En stage avec Sodebo

Depuis hier, MACIF et Sodebo participent à un stage de deux jours organisé par le Pôle Finistère Course au Large de Port-la-Forêt. Au programme : une navigation autour des Glénan, puis 24 heures en mode course dans le Golfe de Gascogne, pendant lesquelles François Gabart et Thomas Coville, s’efforceront au maximum de naviguer en solitaire. Ils seront accompagnés de quelques équipiers, de Christian Le Pape, directeur du Pôle et Sébastien Col entraîneur du Pôle. « J’ai toujours pensé que la meilleure façon de progresser était de se confronter aux autres, de partager ses expériences. Je suis ravi de naviguer avec Thomas qui sera l’un de mes concurrents sur The Transat. Cela va être intéressant de se mesurer à son bateau dans des conditions de course et je suis pressé de voir comment Macif va se comporter par rapport à Sodebo. Nous avons tous les deux beaucoup à apprendre de ce type de navigation. » Après ce stage, François continuera à alterner sorties à la journée et navigations au large jusqu’au départ pour Saint-Malo prévu le 20 avril.

Des foils pour quoi faire ?

Depuis début mars, le trimaran MACIF navigue avec deux foils ; l’occasion pour François Gabart d’expliquer l’utilité de ces appendices : « Au lieu d’appuyer le bateau sur l’eau avec le flotteur, il s’appuie sur le foil qui soulage la structure en la faisant sortir de l’eau. Cela permet d’avoir moins de surface immergée, donc moins de traînée et plus de vitesse. Autre avantage non négligeable du foil : il stabilise le bateau au-dessus de l’eau et permet de passer au-dessus des vagues dans certaines conditions, évitant d’enfourner. Cela donne un sentiment de sécurité assez fort. »
A quelle vitesse les foils font-ils leur effet ? « Au-dessus de 16 noeuds, on s’en sert tout le temps. »

Programme 2016 du trimaran MACIF

  • 23 avril : Prologue de The Transat (Saint-Malo)
  • 02 mai : Départ de The Transat (Plymouth – New York)
  • Juin : Stand-by tentative de record de l’Atlantique Nord
  • 13 – 19 juillet : Fêtes Maritimes de Brest
  • Septembre / Octobre : Stand-by tentative de record de la Méditerranée

Programme prévisionnel du trimaran MACIF 2017-2019

  • 2017 : The Bridge et Tentative de record autour du Monde
  • 2018 : Route du Rhum

NB : navigations en solitaire pour François Gabart

Source

WindReport'

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 1 avril 2016

Matossé sous: Classe Ultim 32/23, Course au Large, Records, The Transat, Ultime

Vues: 5498

Tags: , , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records