15 bizuths, dont 8 bleus de l’Atlantique

2016, BIZUTH, CONCARNEAU, FIGARO, TRANSAT AG2R LA MONDIALE, VOILE

© Alexis Courcoux

Un vent de fraîcheur souffle sur la 13e édition de La Transat AG2R LA MONDIALE. Sur les 30 marins engagés, la moitié n’a jamais participé à la course en double à armes égales, qui plus est, 8 d’entre eux n’ont jamais traversé l’océan Atlantique. De 19 à 55 ans, ces bizuths affichent des profils et des ambitions bien différents. Mais pour tous, cette première chevauchée océanique en compétition aura un parfum d’aventure dont ils se souviendront leur vie entière…

L’émotion est palpable à trois jours du départ. Dans le bleu des mirettes de la Guadeloupéenne Aliénor Fleury, 20 ans, transparaît l’appréhension mais l’envie d’y aller coûte que coûte : « C’est mon rêve de traverser l’Atlantique. Je sais que je me jette dans l’inconnu. Mais à deux, c’est plus facile. En solitaire, je ne me serais pas lancée si tôt ! » confie la jeune femme, pourtant régatière confirmée dans les eaux caribéennes. Ils seront huit dimanche prochain à appareiller pour leur baptême du feu.

Toute première traversée

Aliénor sera accompagnée d’Arthur Bouwyn, 23 ans sur Guadeloupe. Ces deux jeunes navigateurs, issus de la filière de formation Guadeloupe Grand Large feront leurs premières armes en Figaro Bénéteau, et par la même dessineront leur premier sillage sur l’océan. Même aventure pour le benjamin de la course Keni Piperol sur Marie Galante, qui à 19 ans, sera le co-équipier de Benjamin Augereau, 25 ans, fort de trois convoyages en transat. Ces quatre « très jeunes » Guadeloupéens, s’ils manquent d’expérience, débordent d’énergie et de combativité. « Nous allons nous accrocher ! » clament t’ils en cœur. Autre équipage bizuth d’une transat, les Anglais Sam Matson et Robin Elsey formés par l’Académie Artemis. Ils cumulent à eux deux trois Solitaire du Figaro (2 pour Sam, 1 pour Robin), se connaissent bien, et ne cachent pas leur bonheur d’être sur le départ de la Transat AG2R LA MONDIALE. « Ce fut déjà notre première course en double d’arriver ici à Concarneau. Alors, cette première Transat aura comme un air de vacances » avoue Robin Elsey. Personne ne les croit, ce sont des compétiteurs dans l’âme…

Maîtres Jedi pour jeunes Padawans

Qui croirait qu’Alexis Loison, figariste affûté au point d’avoir roulé sa bosse sur 8 Solitaire du Figaro, n’a jamais traversé l’Atlantique ? « Je n’ai pas vu les années passer, je n’ai jamais eu le budget pour y participer, ni les bonnes propositions. Ma plus longue navigation tout seul, c’est lorsque je suis allé aux Açores en Solo. Là, pour le coup, c’est trois semaines. Mais, je pars très bien accompagné » explique le Cherbourgeois. Pensez-donc ! C’est avec Gildas Morvan (9 participations et 1 victoire en 2012) sur Cercle Vert qu’il va tenter de décrocher une victoire. Sébastien Simon, à bord de Bretagne-CMB PERFORMANCE, jeune loup au fort potentiel, a choisi pour sa première transat un équipier de choc : Xavier Macaire, champion de France Elite de course au large en solitaire 2015, lui-même bizuth de la Transat AG2R LA MONDIALE. Mais Xavier connaît l’Atlantique en solitaire. Bizuths mais affûtés ! Enfin, Stéphanie Jadaud se lance avec son compagnon Tolga Pamir qui compte une participation en 2011 à La Mini-Transat. Ensemble, à bord de Free Dom Services à Domicile, ils courront leur première Transat en Figaro Bénéteau 2. « Une jolie manière de faire passer la crise de la quarantaine » d’après la navigatrice.

Un bizutage à deux, c’est mieux !

Ils sont nombreux à le dire. Partir à quatre mains est rassurant. Solidarité, échange, repos mieux rythmé, manœuvres maîtrisées, bateaux poussés à 100% de leur potentiel, il y a beaucoup d’avantages et finalement peu d’inconvénients à traverser en double pour peu que le couple s’entende bien. A bord de Fulgur Evapco, Pierre Brasseur et le tchèque Milan Kolacek l’ont bien compris. Ils connaissent l’Atlantique, mais pas le Figaro Bénéteau 2. Ensemble, ils veulent en apprendre les manettes. C’est la même histoire pour Tanguy Le Turquais et Hervé Aubry, tous deux bleus de la Transat AG2R LA MONDIALE, anciens Ministes, désireux de découvrir le circuit Figaro. A 55 ans, Hervé « qui ne se refuse rien » sera le parfait co-équipier pour le jeune Tanguy (26 ans) qui le qualifie « d’enthousiaste, d’optimiste, et capable de remonter le moral à n’importe qui. »

Dimanche, pour le grand départ, la météo se montre rassurante. Un vent de sud-sud-est faible à modéré accompagnera les jeunes premiers de l’Atlantique et de la Transat AG2R LA MONDIALE. De quoi faire baisser l’appréhension !

Les bizuths de la Transat AG2R LA MONDIALE

  • Arthur Bouwyn, Guadeloupe (première transatlantique)
  • Aliénor Fleury, Guadeloupe (première transatlantique)
  • Sam Matson, Artemis (première transatlantique)
  • Robin Elsey, Artemis (première transatlantique)
  • Sébastien Simon, Bretagne-CMB Performance (première transatlantique)
  • Xavier Macaire, Bretagne-CMB Performance
  • Stéphanie Jadaud, Free Dom Services à Domicile (première transatlantique)
  • Tolga Pamir, Free Dom Services à Domicile
  • Keni Piperol, Marie Galante (première transatlantique)
  • Benjamin Augereau, Marie Galante
  • Alexis Loison, Cercle Vert (première transatlantique)
  • Pierre Brasseur, Fulgur Evapco
  • Milan Kolacek, Fulgur Evapco
  • Tanguy Le Turquais, Cuisine Ixina
  • Hervé Aubry, Cuisine Ixina

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat AG2R