Un chantier d’hiver pas comme les autres pour SMA

Le monocoque SMA a retrouvé, au début du mois de février, l’atelier de Mer Agitée à Port-la-Forêt pour un chantier d’hiver particulièrement dense. Il s’agit d’effacer les stigmates de trois semaines de dérive dans du mauvais temps et de tout faire pour que Paul Meilhat dispose de sa monture en temps et en heure pour le début de saison.

« Même s’il n’y a pas de problème structurel grave, le bateau a souffert pendant ses jours de dérive. Nous avons constaté un certain nombre de points d’impact, dû notamment à la galette de J2 (enrouleur de voile d’avant, ndr) qui venait régulièrement battre contre le flanc et la plage avant. Le bateau a également été rempli d’eau, ce qui nous a obligé à le vider entièrement, y compris, le moteur, ainsi que tous les systèmes embarqués (hydraulique, ballast, électronique, dessalinisateur etc.) et l’ensemble des câbles électriques. Nous avons dû découper des plaques de composites qui étaient imbibées d’eau tant sur le pont que sur le flanc et la coque du bateau. Nous réparons également le tableau arrière qui a été endommagé lors du sauvetage de Paul au large des Açores.»

Marcus Hutchinson, directeur du programme SMA Course au large, mesure l’importance de la tâche qui attend l’équipe technique de SMA. Les multiples petites avaries sont une charge de travail supplémentaire. Elles ont obligé à une véritable mise à nu du bateau, afin de s’assurer de disposer d’un voilier totalement opérationnel et performant pour son début de programme 2016, à savoir deux courses transatlantiques : The Transat et la New York – Vendée (Les Sables d’Olonne). Ensuite, viendra le dernier chantier d’été pour mettre le bateau en configuration définitive en vue du Vendée Globe.

« L’équipe est confrontée à des réparations qu’elle maîtrise et qui, en soi, ne sont pas spécialement compliquées. Mais chacune d’entre elles prend du temps et nous respectons les étapes pour que les choses soient bien faites et que le bateau soit prêt pour le prologue de The Transat au départ de Saint-Malo le 23 avril prochain. Ce chantier hors-norme mobilise l’ensemble des acteurs de la filière nautique et de nos partenaires. Nous avons également renforcé notre équipe de stratificateurs. Les membres de l’équipe technique sont fortement sollicités depuis près de 4 mois… et continuent de l’être. Cette mobilisation est essentielle pour faire face à la charge de travail. »

Paul Meilhat, quant à lui, suit le chantier, autant que sa reprise progressive et sa présence aux stages (météo, navigation) le lui permet. En contact permanent avec l’équipe, il suit les évolutions et les choix techniques qui feront que le bateau sera opérationnel en avril prochain.

« Paul vient de plus en plus souvent dans les locaux de Mer Agitée. Je sais qu’il a hâte de pouvoir lui aussi, mettre les mains dans le cambouis… »

conclut Marcus Hutchinson.

Le programme de SMA

  • Mise à l’eau du bateau : mi-avril
  • Convoyage en équipage à Saint-Malo : date limite d’arrivée le 20 avril
  • Warm-Up Saint-Malo – Plymouth, en équipage le 23 avril
  • The Transat, en solitaire départ le 2 mai
  • New York – Vendée (Les Sables d’Olonne), en solitaire départ le 29 mai

 

Source

Agence Blanco Negro

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 15 mars 2016

Matossé sous: 2016-17, Course au Large, IMOCA, The Transat, Vendée Globe

Vues: 3072

Tags: , , , , , ,

Sous le vent

Les vidéos associées : 2016-17

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Vendée Globe