Avarie mineure sur le foil babord

Maintenant que les icebergs et les Kerguelen sont dans le sillage, le trimaran Spindrift 2 a replongé vers le Sud. En plein océan Indien, sur la route du Cap Leeuwin encore distant d’un millier de milles, le vent d’Ouest-Nord Ouest reste maniable, autour de 25 nœuds, alors qu’une dépression relativement creuse venue de Madagascar approche. Suite à l’endommagement du foil bâbord (dans la partie basse), survenu hier après-midi lors d’un choc avec un objet flottant non identifié, les marins ont réussi non seulement à maintenir un rythme soutenu avec la machine, mais aussi à réparer une petite fuite sans gravité, en allant opérer à l’intérieur du flotteur de carbone. Désormais de retour sous le 50e degré Sud, l’équipage affiche une vitesse de ‘croisière’ au-dessus des 31 nœuds depuis 15h00 cet après-midi. Sur la route de référence du détenteur, les trajectoires sont assez proches, avec trois empannages chacun depuis l’archipel austral et un gain de près de 90 milles pour Spindrift 2 qui possède actuellement 220 milles d’écart avec Banque Populaire V.

Jour 17 – 17h00 GMT

  • 221 milles de retard sur Banque Populaire V
  • Distance parcourue depuis le départ : 11 007,3 milles
  • Vitesse moyenne sur 24 heures : 23,6 nœuds
  • Distance parcourue sur les dernières 24 heures : 565,5 milles

Avarie mineure sur le foil babord

Hier mercredi 7 décembre, en fin d’après-midi, le foil* bâbord du trimaran Spindrift 2 a été endommagé lors d’un choc avec un objet flottant non identifié dans le Nord des Kerguelen. Le ‘winglet’ a cassé dans la collision. L’équipage a immédiatement procédé à un diagnostique approfondi, notamment à l‘intérieur du flotteur où une petite fuite au niveau du puits de foil a été colmatée par les spécialistes composites du bord dès que les conditions l’ont permises. Il est encore trop tôt pour dire de combien la performance de Spindrift 2 est affectée. La tentative de record autour du monde n’est pas compromise.

*Foil : croissant de carbone d’une longueur de 4,5 mètres qui traverse chacun des flotteurs du trimaran, à tribord et à bâbord. Ces plans porteurs, une fois immergés, permettent de soulever légèrement le bateau afin d’accélérer. Le ‘winglet’, ajouté en bout de foil, ajoute donc en efficacité et en performance.

Source

Spindrift racing

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records

Les vidéos associées : Trophée Jules Verne