Cette nuit au cap de Bonne Espérance

Le plafond baisse et les températures de l’air et de l’eau sont passées sous les 10 degrés. Actuellement à environ 300 milles du Cap de Bonne Espérance qu’ils franchiront en seconde partie de nuit, les marins se relaient avec concentration et précision à la barre de Spindrift 2 pour négocier au mieux une mer courte dans les quarantièmes. Les équipiers gèrent la puissance du bateau afin de rester dans ce front actif auxquels ils s’accrochent depuis maintenant 72 heures. Des efforts récompensés puisqu’au tableau de marche, Spindrift 2 conserve toujours une légère avance sur Banque Populaire V. Les ‘challengers’ ont même coupé la trajectoire du détenteur à 15h00 (GMT) aujourd’hui, croisant virtuellement à 35 milles devant ses étraves. Le tempo pourrait ralentir dans les prochaines heures, à l’approche d’une cellule anticyclonique sous l’Afrique du Sud.

Jour 12 – 16h30 GMT

  • 41 milles d’avance sur Banque Populaire V
  • Distance parcourue depuis le départ : 7 602 milles
  • Vitesse moyenne sur 24 heures : 34,3 nœuds
  • Distance parcourue sur les dernières 24 heures : 822.7 milles

Dans la course de vitesse entre Spindrift 2 et ce fameux front sur lequel il surfe depuis plus de quarante-huit heures, les fichiers donnaient Spindrift 2 perdant. Le skipper et son navigateur avaient un plan B, et commençaient à l’envisager sérieusement, quand hier soir, le vent s’est mis à forcir en refusant. Le ciel qui s’assombrit, une ligne de grains à l’horizon, et la température qui chute brutalement. La ligne de convergence est là, juste derrière le bateau. A l’arrière de cette ligne, du vent froid et adonnant, qui condamnerait Spindrift 2 à empanner.

A l’inverse, ce refus salvateur permet de plonger vers le sud en accélérant. La course de vitesse est lancée. Les barreurs se relaient et enchainent des moyennes époustouflantes : 39, 40, et jusqu’à 41 nœuds de vitesse moyenne sur 10 minutes. Après deux à trois heures de course effrénée, la partie semble gagnée. Le front dont la vitesse de déplacement ralentit est derrière Spindrift 2 et il le restera, pour les prochaines heures. Yann Guichard décide alors de calmer un peu le jeu. Le J1 (Solent) cède sa place au J2 (Trinquette), et la vitesse se stabilise autour de 35 nœuds. La moyenne affichée sur 24 heures est de 816 miles.

Source

Spindrift racing

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records

Les vidéos associées : Trophée Jules Verne