Nicolas Troussel sur le Tour en DIAM24

© Christophe Launay

Depuis 2006 – début de leur partenariat sous les couleurs de Financo – Nicolas Troussel et le Crédit Mutuel de Bretagne ont multiplié les succès et construit l’une des plus belles histoires de la course au large française. Aujourd’hui, celle-ci se poursuit. Mieux, elle prend un nouveau virage. Le skipper finistérien et la banque mutualiste ont, en effet, décidé de s’engager en multicoque, et plus précisément sur le circuit exigeant des Diam 24, avec en ligne de mire, une victoire dans le Tour de France à la Voile 2016. Pour mener à bien ce nouveau projet, le double vainqueur de la Solitaire du Figaro a choisi de s’entourer des meilleurs spécialistes du moment sur ce support, en l’occurrence Fred Guilmin et Damien Iehl qui constituaient une partie du noyau dur de l’équipage de Combiwest, troisième du Tour 2015, ainsi que de Mathieu Richard, double vice-champion du Monde de Match-Racing.

Après quatre années passées sur le circuit des M34 et une saison en Class40, marquées notamment par trois troisièmes places sur le Tour de France à la Voile (en 2011, 2012 et 2013) puis une éclatante victoire en double dans la Normandy Channel Race et une première place au Grand Prix Guyader, Nicolas Troussel se lance désormais un nouveau défi en s’engageant dans la série des Diam 24.. L’homme est avide de challenges. De nouvelles aventures. De nouvelles sensations. « Pour moi, l’une des clés de la réussite est de multiplier autant que possible les expériences », explique Nicolas qui a compris, depuis longtemps, l’importance de se remettre en question et a toujours refusé de se reposer sur ses acquis. Une vision qu’il partage avec le Crédit Mutuel de Bretagne, la banque mutualiste très attachée à respecter les valeurs de fidélité qui la lient à son navigateur de référence et qui a donc choisi de l’accompagner dans ce nouveau projet.

Régater au plus haut niveau

« Quel que soit le support, l’important est de régater au plus haut niveau. Aujourd’hui, les meilleurs coureurs sont présents sur le Tour de France à la Voile et c’est à eux que je veux me confronter pour continuer de progresser et aller de l’avant », souligne le navigateur, par ailleurs foncièrement séduit par le nouveau format de l’épreuve, du choix du Diam 24 au changement de programme sportif, qui favorise désormais les raids côtiers au détriment des parcours de ralliement et le stade nautique plutôt que des parcours techniques. « Le Tour de France à la Voile est aujourd’hui entré dans une nouvelle ère, qui a séduit le public et les meilleurs coureurs, quels que soient leurs horizons (voile olympique, course au large, match-racing…). J’ai très envie d’y retourner d’autant que j’ai le sentiment de ne pas avoir tout à fait fini ce que j’ai commencé », ajoute le marin qui s’alignera pour la cinquième fois en tant que skipper au départ de la course à l’été 2016.

Savoir s’entourer

« J’ai terminé trois fois troisième et une fois quatrième. Et je veux vraiment décrocher la victoire. C’est pourquoi, j’ai choisi de m’entourer de gens talentueux et qui ont déjà fait leurs preuves sur le Tour dans son format actuel, à savoir Fred Guilmin et Damien Iehl, deux des quatre équipiers du team Combiwest qui a terminé sur la troisième marche du podium en 2015 après avoir frôlé la victoire », indique Nicolas Troussel qui va ainsi porter la casquette de chef de projet et déléguer la gestion de la partie sportive à Fred Guilmin. Fred qui a, de fait, d’ores et déjà prouvé toutes ses compétences à ce type de poste. « Ce que souhaite Nico, c’est que je vienne sur ce projet avec l’expérience acquise cette année, mais aussi mon système de management et mes méthodes de travail. De son côté, il va apporter une culture voile différente et complémentaire, sa connaissance du parcours, et tous ses petits trucs à lui, autant de plus qui doivent nous permettre gravir les dernières marches, celles que nous n’avons pas réussi à franchir en 2015 pour atteindre la victoire », conclut Fred Guilmin.

Jean-Pierre Le Tennier, Directeur général du Crédit Mutuel de Bretagne

« Entre le Crédit Mutuel de Bretagne et Nicolas, c’est une histoire au long cours. Directement, ou par l’intermédiaire de filiales, nous sommes à ses côtés depuis 2006. Et tout au long de ces années, nous nous avons vibré au rythme de ses succès dans la classe Figaro, sur le circuit M34 ou en Class 40. Mais il est vrai que notre épopée commune sur le Tour de France à la Voile avait un petit goût d’inachevé. En véritable compétiteur, il revient aujourd’hui sur cette épreuve avec de grandes ambitions. Accompagner ceux qui entreprennent et vont de l’avant, c’est notre quotidien au Crédit Mutuel de Bretagne. Alors ce nouveau challenge de Nicolas ne pouvait que nous séduire. »

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 3 décembre 2015

Matossé sous: Diam 24, Monotypie

Vues: 1469

Tags: , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Diam 24