Morgan Lagravière au départ de la Transat BtoB

double, course, large, transatlantique, TJV, TJV15, TJV 15, voile, 60 pieds, monocoque, monohull, duo, aerien, helico, vent, voiles

© Jean-Marie Liot

Morgan Lagravière participera à la Transat St-Barth – Port-la-Forêt, dont le départ sera donné le 6 décembre, à bord de l’Imoca Adopteunskipper.net, un monocoque d’ancienne génération loué pour l’occasion. Le convoyage en équipage du bateau jusqu’à St Barthélemy a constitué un bon entraînement pour le jeune marin avant de s’élancer dans sa toute première traversée de l’Atlantique en solitaire !

Malgré sa déception après son abandon de la Transat Jacques Vabre, Morgan Lagravière a su rebondir pour tenir son premier objectif : être prêt pour le prochain Vendée Globe, qui partira dans moins d’un an des Sables d’Olonne. Le monocoque Safran devant être immobilisé à terre pour un important chantier, le jeune skipper a donc décidé de poursuivre son entraînement sur le monocoque Adopteunskipper.net en s’alignant au départ de la Transat St-Barth – Port-la-Forêt, course qualificative pour le tour du monde en solitaire, et en effectuant le convoyage vers St-Barth avec un équipage expérimenté. C’est donc avec Roland Jourdain, Nicolas Lunven et Gildas Mahé que le jeune marin a bouclé une traversée de l’Atlantique d’entraînement de plus de 3 000 milles entre La Trinité-sur-Mer et Saint-Barthélemy.

« Ce convoyage est une superbe expérience. Nous avons eu des conditions mouvementées au départ, avec trois jours au près dans du vent soutenu, mais ensuite on a glissé dans les alizés sur une route directe. Que du bonheur ! Je me suis imprégné du bateau et de ses spécificités et je commence à l’avoir bien en main. Nous avons beaucoup échangé tous les quatre. « Bilou » (Roland Jourdain) a partagé son incroyable expérience, ses anecdotes de situations vécues et sur l’organisation à bord. C’est très enrichissant. J’ai fait cette traversée en équipage, mais j’ai confiance en mon aptitude à naviguer en solitaire.», confiait Morgan à son arrivée, samedi dernier.

Se qualifier pour le Vendée Globe

La Transat Saint-Barth – Port-la-Forêt sera la toute première course de Morgan Lagravière en solitaire à la barre d’un Imoca 60’.

« Je suis serein pour ma participation à cette transat car c’est un bateau fiable et polyvalent. J’avais besoin de reprendre confiance, c’est désormais chose faite. Je n’ai pas de pression sur le résultat, je commencerai tranquillement, quitte à monter en puissance progressivement car je sais que je vais me prendre au jeu de la régate, reconnaît le marin. Mon objectif est de terminer et valider ma qualification pour le Vendée Globe ».

En effet, pour pouvoir prendre le départ du Vendée Globe 2016-2017, les concurrents doivent obligatoirement participer à une course transocéanique de plus de 2 500 milles à bord d’un Imoca 60’.

L’Atlantique d’Ouest en Est

La Transat Saint-Barth – Port-la-Forêt (ancienne BtoB) partira du port de Gustavia, sur l’île de Saint-Barthélemy, le dimanche 6 décembre à 11h00, heure locale (16h00 en métropole). Huit participants, dont Yann Eliès (Quéguiner – Leucémie Espoir), Paul Meilhat (SMA) ou encore Sébastien Josse (Edmond de Rothschild)…, seront au départ de cette transatlantique de 3 300 milles. Vent portants soutenus, mer formée, les conditions sur l’Atlantique à cette époque de l’année sont souvent toniques : elles constitueront un bel entraînement d’une douzaine de jours pour Morgan Lagravière. Arrivée prévue entre le 16 et le 20 décembre à Port-la-Forêt en Bretagne.

Source

Mille & Une Vagues

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 1 décembre 2015

Matossé sous: Course au Large, IMOCA, Transat B to B

Vues: 1915

Tags: , , , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Transat B to B