De S à A – La tenue essentielle

© DR / SMA

Elle est composée de trois couches chaudes et étanches. Chacune tient un rôle bien particulier. En fonction de la météo, le skipper peut ajouter ou retirer une « épaisseur », voir plus durant les manœuvres ou en cabine.

1 : Les sous-vêtements

Appelés aussi sous-couche, ils sont placés au contact direct de la peau. Ils sont doux et chauds, et ne sont pas en lycra mais en polaire fine. Ils aident à réguler la transpiration lors de l’effort.

2 : La couche intermédiaire

Il s’agit d’une salopette en fibre polaire doublée d’une membrane imperméable. Elle retient la chaleur corporelle.

3 : Le ciré Guy Cotten

La 3e et dernière couche sert de « bouclier » contre l’eau salée. Elle est constituée d’une veste de quart et d’une salopette étanches.
Ce vêtement est ample pour  permettre au marin d’être libre de ses mouvements sur le pont du bateau. Il doit être  capable de tout faire avec.

4 : Le bonnet en polaire

C’est bien plus qu’un effet de mode, car la tête est la partie du corps la plus sensible aux changements de température.

5 : Les bottes de navigation

Elles sont imperméables, respirantes et antidérapantes, et sont munies de guêtres réglables afin de maintenir les pieds au sec.

Source

Agence Blanco Negro

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2016-17

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre

Les vidéos associées : Vendée Globe