Clap de fin sur une édition 2015 d’exception

AZIMUT, LORIENT, REGATES, IMOCA, VOILE, SAILING

© Pilpre Arnaud

Comme promis par le plateau exceptionnel de 24 marins de très haut niveau – dont deux vainqueurs du Vendée Globe ! – et grâce à une météo optimale pour régater, la cinquième édition du rendez-vous lorientais a donné lieu à des courses disputées au départ et à l’arrivée des Courreaux de Groix.
Pour l’heure, si les anciens IMOCA 60, plus polyvalents, font preuve d’une belle force de résistance, la nouvelle génération de bateaux « foilers », semble offrir des sensations inédites et des vitesses de pointe impressionnantes aux allures débridées.

A un an du départ du prochain Vendée Globe, le Défi Azimut, ce rendez-vous incontournable organisé par la société Azimut, spécialiste de solutions numériques, a aussi offert son lot de belles images, témoignant de la vitalité de la course au large en Bretagne.

PRB n’a rien partagé !

Vainqueur de la course de nuit (Trophée Azimut) et du Tour de Groix (Chrono Azimut) avec un nouveau record à la clé, le brillant tandem de PRB, formé par Vincent Riou et Sébastien Col, n’a pas laissé la moindre chance à ses poursuivants – Maître CoQ de Jérémie Beyou et Philippe Legros, SMA de Paul Meilhat et Michel Desjoyeaux. Impérial, le monocoque à la livrée orange, rapide sous toutes les allures et très adroit tactiquement, a montré qu’il comptait parmi les machines les plus optimisées à un mois de la douzième Transat Jacques Vabre, dont le départ sera donné le 25 octobre du Havre.

Fou… l’effet foils !

« PRB domine, les foilers pointent le bout de leur étrave », titre au terme de ce long week-end de régate, le site officiel du Vendée Globe. Les nouveaux pur-sang des océans – Banque Populaire VIII, StMichel-Virbac, Edmond de Rothschild – sont imaginés et taillés pour la route qui mène au départ de la grande giration planétaire en solitaire.

Vivement 2016 !

En cinq ans, le Défi Azimut Imoca est devenu un rendez-vous incontournable du calendrier, atypique et se distinguant par un programme sportif et festif à la fois original et convivial. Aucun doute, le Défi Azimut 2016 sera le véritable « lever de rideau » du prochain tour du monde en solitaire et sans escales.

Interviews :

Jacques Caraës, directeur de course du Défi Azimut :

« Du soleil, des conditions idéales avec de la brise dimanche, tout au long du week-end, il y a eu beaucoup de bonheur sur l’eau. Ce cinquième Défi Azimut confirme qu’il est un rendez-vous qu’on ne peut plus louper. On a vu que les skippers sont, à la veille de leur grande transatlantique – la Transat Jacques Vabre cette année – déjà au top. A chaque nouvelle édition, on mesure que le niveau monte d’un cran, sur le plan sportif, mais aussi technologique. Pour tous, ce Défi Azimut 2015 a été très riche d’enseignements pour la suite. »

Jean-Marie Corteville, skipper d’Azimut:

« Cette édition 2015 a répondu à toutes nos espérances, et bien au-delà. En termes sportifs d’abord, sur un terrain de jeu calculé et réfléchi pour répondre aux attentes des skippers engagés à bord d’une flotte exceptionnelle d’IMOCA 60. Un grand merci à eux pour leur engagement dans cette course parfaitement orchestrée sur l’eau par le CNL.
Au-delà de la compétition, le Défi Azimut Imoca reste un moment privilégié de rencontres et de partage entre tous les acteurs de la course au large. Chaque nouvelle édition est riche aussi des échanges humains qu’elle génère autour des pontons de Lorient-La Base et de la Cité de la Voile-Eric Tabarly.
A noter que “l’Azimut” en navigation est un point mesuré à l’aide d’un compas de relèvement pour fixer son cap. L’Azimut est donc devenu un repère annuel pour les grands skippers et les professionnels de la filière course au large. Rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’année prochaine pour une édition en solitaire qui s’annonce tout aussi exceptionnelle. »

Source

Défi Azimut

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA