Un plateau de choc pour un Défi en double

© Pierre Bouras

Fidèle à son habitude, ce rendez-vous atypique, inscrit au programme des plus grands skippers, revient pour une cinquième édition annoncée très relevée avec un plateau de premier choix. Quinze IMOCA 60 menés en double sont attendus pour disputer une série de courses et régates dans un esprit convivial, qui fait la marque de fabrique de cette course pas comme les autres au départ et à l’arrivée des pontons de Lorient-La Bas

Du sport au meilleur niveau sur l’eau et beaucoup de convivialité à terre. Là, réside le succès qui ne se dément pas du Défi Azimut IMOCA, imaginé comme un vrai moment d’échange et de partage autour des plus fines lames de la course au large. Né de la rencontre entre la classe IMOCA et la société lorientaise Azimut réputée pour son engagement dans l’innovation et la haute technologie, le Défi Azimut IMOCA n’a pas tardé à trouver ses marques. Il compte aujourd’hui parmi les rendez-vous les plus prisés des grands noms de la course au large. L’expertise du CNL, organisateur de l’épreuve sur l’eau, garantit l’équité sportive de la compétition.

La course qui tombe à pic

« C’est la course qui tombe à pic ! En approche de la prochaine grande course, elle nous offre l’opportunité de rester dans une dynamique de progression », confiait l’année dernière François Gabart, l’un des fidèles de cette épreuve lorientaise, avant de remporter quelques semaines plus tard la Route du Rhum – Destination Guadeloupe.
Cette année, alors que la Transat Jacques Vabre se rapproche à grands pas, de nombreux duos ont répondu à l’invitation du Défi Azimut 2015, dont les trois coups seront donnés par les skippers de la Classe IMOCA. Armel Le Cléac’h, Sébastien Josse, Vincent Riou, Tanguy de Lamotte, Jérémie Beyou, Yann Eliès, Bertrand de Broc… Et tant d’autres comptant parmi les futurs protagonistes du Vendée Globe 2016 s’apprêtent à s’élancer de Lorient pour relever le “Défi” et animer les pontons le temps d’un grand week-end (les 25, 26 et 27 septembre).

Cette année encore, sur le format désormais classique alternant course de 24 heures, runs de vitesse et tour de l’île de Groix, c’est un programme complet et varié qui les attend à bord de leur IMOCA 60 taillé pour le tour du monde. Une occasion privilégiée pour peaufiner leurs réglages, fourbir leurs armes en configuration course – et pourquoi pas marquer des points psychologiques – avant leur prochaine grande échéance océanique, la Transat Jacques Vabre, 2ème épreuve officielle du Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters.

Interviews :

Jean-Marie Corteville, PDG d’Azimut :

« La notion d’excellence et de haute technologie, inhérente aux skippers engagés dans la préparation d’une transatlantique ou d’un tour du monde, entre fortement en résonance avec le cœur et l’âme de notre entreprise. Elle nous a encouragés à initier ce rendez-vous. Cinq ans après la première édition, je me réjouis de l’enthousiasme et de la fidélité des skippers qui répondent positivement à notre invitation. Leur présence témoigne de la vitalité de la course au large sur le territoire breton. »

Jean Kerhoas, Président de la classe IMOCA :

« Fruit d’un partenariat de 5 ans entre Azimut et la classe IMOCA, le Défi est un rendez-vous incontournable de la rentrée. Point de passage apprécié de nos membres, cette année entre la mythique Rolex Fastnet Race et la Transat Jacques Vabre, les deux premières étapes du Championnat du Monde IMOCA Ocean Masters, il accueille pour la première fois une flotte internationale. C’est bien le signe d’un intérêt croissant pour notre classe au-delà de nos frontières. Ce sera en tout cas l’occasion pour nos 15 duos de parfaire la prise en main de leur monture tout en offrant un spectacle de qualité à un public connaisseur et passionné, ce qui ne peut que réjouir le président de classe que je suis.»

Bernard Bocquet, Président du CNL :

« Le CNL est très satisfait de partager cette grande fête avec Azimut. Faire cohabiter pour le bonheur de tous, la régate pour tous, la fête populaire avec les machines sophistiquées de la classe IMOCA est indiscutablement la voie de l’avenir. Ce partage de passion, de savoir-faire et de bonne volonté est riche de promesses et de succès à venir.»

Source

Défi Azimut

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA