Double défi pour Yves Le Blevec

© Jean-Baptiste Epron

Leurs routes se sont croisées il y a 14 ans et ne se sont plus quittées. Année après année, ils ont construit, à force de travail, de partage et d’écoute, l’un, un groupe d’envergure nationale, l’autre, une belle carrière de coureur au large. Ils ont le même moteur : relever des défis audacieux avec humilité, raison et esprit d’équipe.
Hier jeudi, à Paris, Samuel Tual, Président du Groupe Actual et le skipper Yves Le Blevec ont présenté leur nouvelle aventure partagée, un double défi : un programme Ultim, sur six ans, avec, à la clé, un tour du monde en solitaire, et un défi d’entreprise, le Projet 2021.

Cette nouvelle histoire commence dès maintenant, avec la Transat Jacques Vabre dont le départ sera donné le 25 octobre. La mise à l’eau de l’Ultim Actual est programmée à la fin du mois, les entraînements débuteront dans la foulée avec le recordman Jean-Baptiste Le Vaillant, co-skipper d’Yves pour cette grande première.

 Elles sont rares ces aventures d’entreprises pérennes et puissantes, car chargées de valeurs humaines. Le sport et en particulier la voile ont ce pouvoir de fédérer largement et durablement collaborateurs, partenaires et clients d’une entreprise.
Le Groupe Actual et Yves Le Blevec ont su créer cette symbiose, cette harmonie motrice qui les mènent aujourd’hui à l’aube d’un nouveau, double, défi à relever.

Yves n’est pas le seul à avoir des objectifs en tête.

Le Groupe Actual a également mis en œuvre un ambitieux projet d’entreprise : structurer son approche novatrice et humaniste de son métier afin de devenir un acteur de référence de l’emploi en France.
Ainsi, ce duo formé au départ d’un skipper du circuit Mini et d’une agence locale pour l’emploi, poursuit son évolution…

Samuel Tual, Président du Groupe Actual :

« Nous avons une solide expérience de partenariat avec Yves et cette collaboration n’a jamais failli. Cette expérience et cette confiance nous ont poussé à renouveler notre partenariat de projet en projet. Après la Route du Rhum 2014, nous arrivions à la fin de notre partenariat Multi50 avec Yves. Or, l’entreprise a besoin de communiquer. Après une étude approfondie de la question, le sponsoring voile s’est imposé en termes de valeurs, de puissance du support et de budget.
Il fallait ensuite trouver le support de course qui permettrait de donner une nouvelle dimension à notre partenariat. Le multicoque est beau, rapide, adapté aux relations publiques. La mise en place de la Classe Ultim nous permet de bénéficier d’une belle exposition médiatique, de participer aux plus Ultim Actual – Yves le Blevec skipper – Samuel Tual Président – Jean-Baptiste le Vaillant co-skipper beaux événements de course au large, d’être dans la classe la plus visible, en ayant un budget aux contours raisonnés. Nous allons ainsi pouvoir relever un défi extraordinaire : un tour du monde en solitaire en Ultim.
Ce projet est en plus en parfaite corrélation avec notre défi d’entreprise, le Projet 2021* basé sur l’audace et l’innovation : nous nous retrouvons dans une démarche qui a beaucoup de sens. »

Yves Le Blevec, skipper de l’Ultim Actual :

« Il y a beaucoup de choses à construire, mais nous ne partons pas d’une page blanche et nous savons où nous voulons arriver : au départ du tour du monde, en 2019, avec un binôme marin/bateau le plus en phase possible.
Techniquement, je suis en confiance, il va inévitablement y avoir des tâtonnements au début, mais c’est mon métier et ce sont des machines que je ne découvre pas vraiment. La première étape à franchir est donc de découvrir et de s’approprier le bateau. De comprendre tout de son fonctionnement. Cette première phase d’appropriation inclut la Transat Jacques Vabre.
Ce travail a commencé lorsque nous avons reçu les clés du bateau, fin juillet. Il a fallu, dès lors, se poser toutes les bonnes questions, pour partir dans les bonnes directions.
C’est rare et très beau comme projet. Nous allons tout mettre en œuvre pour le relever dans les meilleures conditions possible. »

La première étape de ce défi Ultim, c’est la Transat Jacques Vabre.

Une épreuve qui va permettre à Yves Le Blevec de prendre en main son nouveau bateau. Il va pour cela s’appuyer sur les compétences de l’un des marins (si ce n’est le marin) les plus expérimentés en matière de multicoques océaniques de course : Jean-Baptiste Le Vaillant. Il a notamment à son actif l’équivalent de la distance de la terre à la lune en course et à 90% en multicoques. Il a travaillé, en tant que maître voilier, sur presque tous les multicoques de course de la planète mer depuis 30 ans et détient un nombre (peut-être inégalé ?) de records de vitesse à la voile.

Le nouveau trimaran Actual (ex-Sodebo) sera mis à l’eau autour du 20 septembre à Vannes. Les deux marins vont optimiser les trois semaines avant leur départ au Havre pour naviguer bien sûr le plus possible. Le temps est compté, mais l’experience cumulée de ces deux marins va sensiblement faciliter cette préparation express et les 5400 milles ( 10 000 km) à disputer entre Le Havre et Itajaï (au Brésil) vont être abordés avec humilité et maîtrise : “fast but not furious”, comme dit un certain Loïck Peyron…

Source

Kaori

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Records

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre