StMichel-Virbac, une nouvelle ère

  • © Benoit Stichelbaut
  • © Benoit Stichelbaut
  • © Benoit Stichelbaut
  • © Benoit Stichelbaut
  • © Benoit Stichelbaut

Moment d’émotion à Vannes pour Jean-Pierre Dick et son équipe… Après 6 000 heures de conception et 28 400 de construction au chantier Multiplast, StMichel-Virbac a été mis à l’eau à Vannes ce samedi 12 septembre. Le nouvel Imoca dessiné par les architectes VPLP – Verdier est un monocoque de dernière génération avec des foils conçus pour participer au Vendée Globe 2016. Dans 43 jours, Jean-Pierre Dick et Fabien Delahaye s’aligneront au départ de la Transat Jacques Vabre. Le compte à rebours est enclenché.

Quelle est la philosophie de StMichel-Virbac ?

« L’ensemble du projet est tourné vers le Vendée Globe. StMichel-Virbac est destiné à aller vite autour du monde avec les derniers standards de l’architecture naval. Nous entrons dans une nouvelle ère, celle des bateaux volants ! Les foils devraient répondre à cet objectif d’aller surfer la vague parfaite. »

Que ressens-tu aujourd’hui ?

« StMichel-Virbac est le 4ème bateau que nous construisons. Voir le résultat de deux ans de travail est toujours un moment très émouvant. Je suis vraiment fier du travail réalisé. Je tiens à remercier les architectes VPLP – Verdier qui ont suivi le projet de A à Z. Merci au chantier Multiplast pour sa maitrise des méthodes malgré la pression du timing. Merci au Gitana Team pour le travail en commun réalisé avec leur bureau d’études. Merci à l’ensemble de mon équipe pour son implication. Merci à mes partenaires et plus particulièrement à StMichel et Virbac pour leur soutien. »

Quelles sont les principales caractéristiques de StMichel-Virbac ?

Zone de matossage simplifié : « le cockpit est complètement dégagé afin de créer une zone de matossage. Nous pourrons y stocker et déplacer plus facilement les voiles. »
Abaissement du centre de gravité : « je réaliserai les manœuvres dans une sorte de pédiluve avec un piano et des winchs abaissés. Certes, il sera exigeant à manœuvrer, mais nous devrions gagner en performance. C’est un bateau extrême ! »

 

Ergonomie à bord : « j’ai tenu à créer quelques îlots de confort. Nous aurons une grande casquette pour manœuvrer et barrer à l’abri des embruns. Mon équipe a conçu un siège de barre sur mesure pour être confortablement installé sous une bulle avec une vision sur l’avant du bateau. A l’intérieur, le bateau n’est pas très confortable, heureusement la table à cartes est ergonomique pour bien y travailler. »

 

Foils : « ces appendices vont permettre de sustenter le bateau à certaines allures et gagner en vitesse. Nous allons devoir trouver les bons réglages hydrodynamiques pour optimiser leur fonctionnement. »

Quel est le programme de StMichel-Virbac ?

« Après sa mise à l’eau, le bateau sera convoyé vers Lorient, sorti de l’eau et quillé. Nous réaliserons le test de retournement à 180° (sans mât), puis celui à 90° avec le mât. Nous pourrons ensuite réaliser les tests statiques au ponton, mettre en place la bôme, les voiles et le gréement. J’ai vraiment hâte de tester le potentiel de StMichel-Virbac. »

Source

Virbac-Paprec Sailing Team

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : IMOCA