Un match Davy Beaudart – Frédéric Denis ?

@ Gildas Hémon - Kérys

Ils ont des prototypes très différents mais depuis le début de la saison, ils affichent l’un et l’autre des résultats réguliers aux avant-postes et ambitionnent tous deux de remporter la prochaine Mini Transat Iles de Guadeloupe ; Davy BEAUDART et Frédéric DENIS sont deux des grands favoris prototype du Mini Fastnet, qui partira dimanche 14 juin dans la baie de Douarnenez.

À terre, ils sont plutôt copains et aiment refaire ensemble leurs courses et entrainements, mais en mer, ils ne se laissent pas de répit. Davy et Frédéric reviennent d’ailleurs tout juste du trophée MAP, course où ils terminent successivement 1er et 2nd prototype. 220 miles nautiques où chacun a compté sur l’erreur de l’autre ; Frédéric a pris l’avantage sur Davy aux Birvideaux et Davy a repris la main à l’occidentale de Sein, avant de couper la ligne, tout juste 6 minutes devant Frédéric.

Dimanche, ils partiront pour 600 miles de compétition en double, 4 jours et 4 nuits de course où il faudra monter jusqu’en mer d’Irlande pour aller enrouler le phare du Fastnet et redescendre vite, toujours plus vite pour terminer parfois en match racing dans la baie de Douarnenez. Ils sont prêts, l’un comme l’autre et affichent tous deux de bons arguments pour prétendre à la victoire ; le duel s’annonce passionnant !
Portrait croisé.

Davy Beaudart, en double avec David Raison vient prendre sa revanche !

“Avec David RAISON, architecte du MAXIMUM et mon co-équipier sur le Mini Fastnet 2014, nous étions en tête et l’étrave a cédé sur la descente vers Douarnenez. Nous avons donc dû continuer en mode « convoyage » et nous avons terminé 6 ème prototype au classement général. À cette époque, le bateau devait encore être fiabilisé mais aujourd’hui, c’est différent, le MAXIMUM a fait ses preuves ; il est très puissant grâce à une carène large de l’avant à l’arrière. Il va très bien dans un vent fort, il est stable et a un potentiel d’accélération monstrueux. Résultat, j’ai remporté les 3 courses auxquelles j’ai pu participé en ce début de saison (ndlr : Trophée MAP, la Select et la Lorient BSM). Avec David, je compte bien progresser encore d’un cran avec ce long parcours qui implique beaucoup de tactique et une bonne gestion du bateau et des hommes. »

Frédéric Denis, en double avec Hugo KERHASCOET, cherche à confirmer ses premiers résultats très prometteurs !

“600 miles, ce n’est pas rien, même si les conditions devraient être plus clémentes que lors de ma qualification, faite il y a une quinzaine de jours. C’est la première fois pour moi que je vais enrouler ce phare mythique et je suis vraiment ravi de le faire avec Hugo KERHASCOET qui travaille chez NKE. Cela va dans la continuité de notre partenariat ; nous cherchons à améliorer ensemble le pilote automatique. Mon bateau, le 800 marche très bien dans le petit temps et sur les allures VMG. Davy a encore l’avantage au reaching mais je travaille dur pour réduire cet écart. Cela va être intéressant car il y aussi des nouveaux joueurs comme Simon KOSTER par exemple. Avec Clément BOUYSSOU, Axel TREHIN, Davy BEAUDART et les autres, la compétition devrait vraiment être belle ; Davy s’est jusqu’à maintenant toujours imposé à moi mais je suis sûr que la prochaine sera la bonne ;-).”

Même s’ils ne sont pas encore totalement fiabilisés, il y aura donc deux nouveaux prototypes sur la course et notamment, le 888, prototype de Simon KOSTER et le 894, nouveau plan de Bertrand DE RADECK. Le couple Clément BOUYSSOU – Grégoire MOULY, sur le 802 est un duo très expérimenté (ndlr : Grégoire MOULY, co-skipper de Gwénolé GAHINET a remporté le Mini Fastnet 2013) et va très certainement faire également parler de lui sur la course.

Source

La Colloc

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent