Focus sur les innovations du trimaran MACIF

  • © Isabelle Keller Design - Jean-Baptiste Epron Design
  • CDK, CONSTRUCTION, FRANCOIS GABART, MACIF, MULTICOQUE, Multihull, Trimaran, ULTIME, VOILE
    © Alexis Courcous
  • CDK, CONSTRUCTION, FRANCOIS GABART, MACIF, MULTICOQUE, Multihull, Trimaran, ULTIME, VOILE
    © Alexis Courcous

Le trimaran MACIF prend forme ! L’assemblage de toutes les pièces du gigantesque puzzle se termine au chantier CDK Keroman de Lorient, tandis que les premiers éléments de décoration apparaissent. Début juin, seront installées deux pièces innovantes et essentielles pour la sécurité et le confort de François Gabart : la cabane et la casquette. Toute l’équipe attend avec impatience la mise à l’eau prévue fin juin et dévoile les couleurs de sa prochaine monture.

MACIF quasiment assemblé

Commencé début 2014, le chantier du trimaran MACIF franchit sa dernière ligne droite avec la finalisation de l’assemblage des principaux éléments de structure. Reste le flotteur tribord à greffer aux bras de liaison, mais cela n’a pas empêché l’équipe de débuter la décoration de cette pièce longue de trente mètres, sur laquelle on distingue d’ores et déjà les couleurs bleu, verte et blanche de la Macif. Parallèlement, la pose de l’accastillage a commencé. François Gabart se réjouit de voir la plateforme quasiment achevée : « Elle ressemble désormais vraiment à un bateau. Si je me mets dans le cockpit et que je ferme les yeux, je commence à visualiser les manœuvres, alors que jusqu’ici, cela restait très abstrait. »

Une cabane protégée pour la sécurité et le confort du skipper

Une des nombreuses innovations du trimaran MACIF réside dans ce que l’équipe technique appelle « la cabane », à savoir la cellule de vie et de navigation du skipper. Celle-ci sera installée début juin sur le pont et se situera à l’arrière du bateau, sur la coque centrale et non pas à l’intérieur, comme de coutume sur les grands trimarans. « L’idée est partie du cockpit, explique Antoine Gautier, responsable du bureau d’études. Nous avons souhaité optimiser le bateau pour le solitaire en regroupant toutes les manœuvres au même endroit. L’objectif est que François Gabart ne soit pas obligé de courir dix mètres entre les winches et la barre. Nous avons donc installé les cinq winches côte à côte, au centre de la coque, derrière le bras de liaison arrière, entre les deux postes de barre à roue qui ont été recentrés. Et pour faciliter davantage la circulation, nous avons ’installé la cabane à l’arrière, dans le prolongement. Cela permet d’avoir un cockpit et une cellule de vie de plain-pied. C’est comme si nous avions posé une caravane sur le bateau ! » Une porte étanche séparera les deux espaces, la cabane abritera la bannette, les ordinateurs et les éléments d’électronique, mais aussi la cuisine. « François Gabart y stockera de la nourriture et des habits pour une dizaine de jours, de façon à très peu descendre dans la coque centrale. »

Une « casquette » pour se protéger

Cockpit et cabane seront par ailleurs intégralement recouverts par une casquette d’une surface totale de 12m², protégeant le skipper de la mer et du vent. « C’est un élément capital de sécurité, mais aussi de confort : plus tu es protégé, plus tu es lucide et performant », souligne FrançoisGabart  à propos de cette casquette sur laquelle seront installés des panneaux solaires. Une première version sera posée en même temps que la cabane début juin. L’équipe ne s’interdit pas d’en fabriquer une deuxième en vue du tour du monde.
« Dans la première configuration, les postes de barre sont derrière des protections mais pas sous la casquette, explique François Gabart. Nous verrons ensuite si c’est pertinent de les couvrir également. » Antoine Gautier ajoute : « C’est éventuellement du poids en plus, mais du poids investi dans du confort, donc un gain de performance pour François. »

Des appendices pour une meilleure stabilité

Nous avons intégré des foils et des plans porteurs sur les safrans, qui nous permettront, certes d’aller plus vite, mais surtout de naviguer de manière plus stable et sécurisée. Le trimaran MACIF sera très polyvalent et il devrait aller très vite quand les conditions le permettront.

Le trimaran MACIF se dévoile…

© Isabelle Keller Design - Jean-Baptiste Epron Design

© Isabelle Keller Design – Jean-Baptiste Epron Design

Pour la première fois, la Macif a réuni deux graphistes pour réaliser la décoration du trimaran : Isabelle Keller et Jean-Baptiste Epron. Partant de la base existante des bateaux MACIF, ils l’ont fait évoluer en l’adaptant à la spécificité du multicoque. Les deux graphistes ont allié leurs expériences et leurs sensibilités complémentaires pour concevoir cette décoration. Habillé de lignes aériennes, le trimaran MACIF combine une image de puissance et de légèreté….

Isabelle Keller :

C’est ma première décoration de trimaran et l’expérience de ce duo inédit nous a permis de mettre nos visions en commun. Nous avons dessiné un trimaran à l’image d’un oiseau. Nous voulions retrouver ce côté léger et aérien avec des lignes épurées et tendues. La vue 3D a concrétisé le rendu. Il y a un bel équilibre entre le blanc et les couleurs qui devraient bien ressortir quand les flotteurs seront hors de l’eau.

Jean-Baptiste Epron :

Cette première collaboration avec Isabelle a été très intéressante. Nous avons travaillé en bonne intelligence et tirant le meilleur des compétences de chacun. La décoration du trimaran est une évolution des monocoques (IMOCA et Figaro Bénéteau), de son look en l’adaptant à la légèreté et la spécificité du multicoque. Il fallait garder le lien entre les deux types de bateaux. Nous sommes vraiment allés dans les détails et le fait d’avoir deux paires d’yeux au lieu d’une était super.

# Le chantier du trimaran MACIF à date :

Chantier CDK / Lorient :

  • Bras de liaison avant > terminé
  • Bras arrière > Greffé à la coque centrale
  • Greffage des flotteurs bâbord et tribord aux bras en cours
  • Coque centrale en cours d’équipement : moteur, système de winch, système de barre, positionnement du pied de mât…

Chantier CDK – Port la Forêt

  • Cabane et casquette en cours de drapage.

Lorima / Lorient :

  • Mât : mise en place des supports d’électronique et autres > en cours de finition
  • Peinture : début juin

Les prochaines échéances :

  • Mai – juin 2015 : Finalisation de l’assemblage de la plateforme
  • Mai 2015 : Fabrication de la casquette et de la cabane
  • Fin Juin 2015 : Mise à l’eau du trimaran MACIF

Source

WindReport'

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : Records

Les vidéos associées : Tour du Monde en Solitaire