Eric Peron en métropole. Dongfeng aux avant postes !

2014-15, Dongfeng Race Team, Leg6, Musto, OBR, VOR, Volvo Ocean Race, onboard, water gear, sponsor

© Sam Greenfield / Dongfeng Race Team / Volvo Ocean Race

Alors que le skipper de Dongfeng Charles Caudrelier mène à nouveau ses hommes aux avant-postes de la 7e étape de la Volvo Ocean Race entre Newport (USA) et Lisbonne (POR) – le voilier chinois était en tête ce matin – Eric Peron, comme beaucoup des équipiers de Dongfeng avant lui, a mis sac à terre pour cette courte étape. Un pit-stop judicieux pour recharger les batteries et gérer son projet Vendée Globe 2016 / 2017.

Eric Peron :

 … Je n’avais pas imaginé débarquer à une étape, trop accroc à cette fantastique épreuve. Mais à l’issue de celle qui nous a emmené de Itajai (BRA) à Newport (USA) – je rappelle que je n’étais pas rentré chez moi comme la majorité de l’équipage après notre mât cassé avant le Cap Horn et notre escale forcée à Ushuaia (Chili) – j’ai senti que mon corps comme ma tête commençaient à souffrir de petits bobos ; aussi d’être depuis des mois loin de mon équipe à terre Be One Team qui gère mon projet Vendée Globe. C’était l’occasion de prendre un peu de recul pour revenir à Lisbonne encore plus fort. Le navigateur Sidney Gavignet qui m’a remplacé est super bon. Pour preuve, le bateau navigue souvent en tête de la flotte…

Un emploi du temps chargé

Si Eric Peron n’est donc pas embarqué, il n’aura pas eu beaucoup de temps à lui. D’abord, parce qu’il est resté au cœur de l’équipe Dongfeng jusqu’au départ de Newport le 16 mai dernier, participant même à la course In-port la veille. Puis il s’est offert une escale repos à l’ile de Saint-Barthélemy sur le chemin du retour en France, accueilli par Miguel Danet, son coéquipier de la Transat Ag2r en 2008.

Eric Peron :

… c’est super cool d’être reçu par un ami comme cela sur une île que je connais bien et où j’ai plein de bonnes connaissances. En plus, Miguel étant à la tête d’une entreprise de location de bateau, il avait mis à ma disposition un gros catamaran de croisières. Enorme de pouvoir s’abstenir de réveil, de dormir tout le temps qu’on veut, de n’avoir rien à faire. Néanmoins, je ne pouvais m’abstenir de faire un peu de sport et de regarder de temps en temps où étaient mes camarades de bordée. On a un peu échangé par mail….

La mer des Caraïbes est déjà dans son sillage. De retour en métropole, Eric Peron entame un petit marathon entre rendez-vous professionnels et rendez-vous médias. Juste le temps d’aller compter ses moutons d’Ouessant chez lui à Plonéour-Lanvern en Finistère et de visiter sa famille.

Une grosse envie d’y retourner

Eric Peron :

… depuis que j’ai atterri en France ce dimanche 24, je regarde un peu plus Dongfeng sur l’eau. Le passage de l’anticyclone des Açores est quelque chose que l’on connait bien. C’est intéressant de voir qu’ils négocient bien le truc. Tout ce qu’ils ont fait n’a pas forcément payé, mais ils sont dans le match. Je commence d’ailleurs à avoir des fourmis dans les jambes. J’ai hâte de les retrouver, de me ré-immerger dans le team et participer à donf au dénouement de la course. En fait, je n’aime pas beaucoup être spectateur. Mais avant, je vais profiter de ces quelques jours pour aller saluer quelques adhérents de mon Club d’Entreprises Be One Team…

Les bateaux sont attendus dans environ 48 heures à Lisbonne (mercredi 27). Eric n’y sera pas – il ne repart que ce vendredi 30 mai.

Rendez-vous

Eric Peron est l’invité, avec Fabien Delahaye, de l’émission Café de la Marine sur Tebeo le jeudi 28 mai à 19h00 à la Cité de la Voile Eric Tabarly Lorient (56). Emission animée par Jimmy Pahun et Gilbert Dréan.

 

Source

Rivacom

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 26 mai 2015

Matossé sous: 2014-15, Course au Large, Volvo Ocean Race

Vues: 1946

Tags: , , , , ,

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15