La transition réussie pour Paul Meilhat!

Grand moment de convivialité, samedi sur les pontons de Port Olona. En présence de SMA et des équipes Mer Agitée, Michel Desjoyeaux a convié Paul Meilhat à passer du pont de son monotype au pont du monocoque de 60 pieds, convoyé tout spécialement sur les lieux du départ du Vendée Globe 2016. Après cinq saisons pleines sur le circuit Figaro, le skipper SMA va désormais se consacrer entièrement à l’IMOCA. Son immersion dans l’univers des prototypes débute lundi, avec le convoyage vers Douarnenez où aura lieu le baptême du bateau suivi du Grand Prix Guyader, sa première course en équipage.

Dans l’esprit cher à la classe Figaro, simplicité et convivialité, Paul Meilhat a invité ses amis figaristes à venir partager, avec lui et les équipes qui l’entourent, son passage sur son nouveau bateau de 60 pieds. Avec la fin de la Solo Maître Coq, samedi matin, le skipper SMA a refermé pour deux saisons la page de sa carrière de figariste, qui compte notamment trois victoires, Transat AG2R et Solo Basse Normandie en 2014, Solo Concarneau 2013. Le jeune marin de 32 ans va désormais se consacrer exclusivement à son apprentissage du prototype IMOCA.

Durant l’hiver, Paul Meilhat s’est totalement impliqué aux côtés de l’équipe technique de Mer Agitée qui a procédé au reconditionnement du 60 pieds SMA, bateau piloté par la structure de Michel Desjoyeaux et vainqueur du dernier Vendée Globe. Ces mois de chantier lui ont permis de s’approprier les différents aspects techniques du monocoque. Maintenant, l’heure est venue de débuter les entraînements intensifs qui débutent lundi, avec le convoyage à Douarnenez. Michel Desjoyeaux l’accompagnera durant la phase d’initiation en équipage qui l’amènera à la Transat Jacques Vabre, objectif majeur de l’année 2015.

Paul Meilhat :

 Cette transition symbolique a été un moment très sympa mais aussi émouvant, sous le soleil et avec la présence de nombreux figaristes et les organisateurs de la Solo Maître Coq. J’ai tenu à leur dire que je reviendrai sur le circuit car au niveau confrontation et entraînement, il n’y a rien de mieux que le circuit Figaro. Avec SMA, j’ai l’opportunité de vivre un grand projet en IMOCA. Les balcons du Figaro étaient séparés de quelque 50 cm de ceux de l’IMOCA. A son bord, Michel m’a invité à passer d’un bateau à l’autre. Au sens propre, après deux jours sans dormir, cela n’a pas été simple ! Et au sens figuré, je crois que cela va être plus dur encore ! Il nous reste beaucoup de travail … »

Michel Desjoyeaux, fondateur de Mer Agitée et double vainqueur du Vendée Globe :

La passation s’est déroulée en toute simplicité. Comme Paul était parti dans des envolées lyriques, je lui ai dit : « Tu as bien travaillé en Figaro, tu as le droit d’aller naviguer sur le plus gros bateau ! Nous allons maintenant attaquer les séances de navigation et de découverte du 60 pieds SMA. Paul a fait partie intégrante de l’équipe technique qui a procédé au chantier d’hiver de révision du bateau. Cette période lui a permis d’intégrer les composantes du 60 pieds. Maintenant, il faut qu’il se l’approprie également sur l’eau, dans sa partie sportive afin, à terme, d’être à l’aise en solitaire. Sa première course, le Grand Prix Guyader à Douarnenez, la semaine prochaine, est une épreuve en équipage qui sera encore une fois l’occasion de travaux pratiques.

Rappel du programme SMA en mai et juin 2015

  • 30 avril, baptême du 60 pieds à Douarnenez
  • 1er au 4 mai, Grand Prix Guyader à Douarnenez
  • 9 mai, Tour de Belle-Île
  • 14 au 17 mai, Ar Men Race
  • 19 au 23 juin, Record SNSM

Source

Agence Blanco Negro

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Les vidéos associées : 2016-17

Les vidéos associées : IMOCA

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre

Les vidéos associées : Vendée Globe