Alan et Exocet, le retour

© Christophe Breschi

Après moins d’un mois de chantier, et à 199 jours du départ de la Transat Jacques Vabre, Exocet a été remis à l’eau. Réparé, redécoré, le Class40 d’Alan Roura est désormais fin prêt à reprendre les entraînements en vue d’une saison 2015 bien remplie.

Mardi 10 mars, Exocet était remis à terre au port de pêche de Lorient. Après un premier examen complet du bateau, Alan Roura était prêt à entamer un mois de chantier. Le jeudi, Elie Canivenc, architecte et constructeur du Class40, venait effectuer l’état des lieux avec le skipper et établir un cahier des charges complet, avec la liste des problèmes survenus lors de la Route du Rhum et des tâches à réaliser avant de remettre le Poisson volant dans son élément.

« J’ai pu identifier les fuites à l’origine de l’importante voie d’eau qui m’a forcé à l’abandon en novembre dernier. Il s’agissait en fait d’une multitude de petites fissures à différents endroits (moteur, ballasts, tuyauterie et écopes) qui sont apparues durant la première nuit de course en raison des conditions météorologiques dantesques. C’est en tout cas la conclusion que j’en tire car je n’avais eu aucun problème pendant mes navigations d’entraînement, ni pendant ma qualification ni pendant le convoyage vers Saint-Malo. » Un constat qui apporte en effet une conclusion bienvenue à un projet qui laissait un goût amer au jeune marin : « C’est rassurant de comprendre enfin ce qu’il s’est passé, ça me conforte dans l’idée que l’abandon était la seule décision à prendre. Mon Rhum était mort, je n’aurais jamais pu le terminer dans ces conditions. Je pense que lorsque je suis reparti de Roscoff et qu’Exocet m’a projeté contre la barre – qui s’est brisée nette sous le choc – c’était sa façon de me dire qu’il ne fallait pas y aller ».

Les avaries identifiées, l’heure était désormais à leur réparation en vue d’une remise à l’eau courant avril.

« Même si ma préparation pour le Rhum s’est révélée trop courte, dans le sens où je n’ai pas pu éprouver suffisamment le bateau afin de le fiabiliser davantage, ces six mois ne sont pas perdus. Ils me font gagner un temps précieux aujourd’hui. Je sais déjà ce qu’il y a comme travaux à effectuer et ça ne me fait pas peur ! ».

30 jours plus tard…

Après à peine un mois, le chantier touchait à sa fin. En exactement 30 jours, Alan a donc réparé les parois des ballasts, changé le système complet de tuyauterie ainsi que les écopes, étanché le bloc moteur, ajouté un gréement dormant flambant neuf, repeint l’intérieur du bateau, la carène et la quille et optimisé certains aménagements de pont. Et jeudi 9 avril, Exocet a été remis à l’eau, accueilli par des amis d’Alan venus spécialement pour l’occasion. Ne restera qu’à ajouter de nouvelles barres et effectuer de nouvelles améliorations à l’ergonomie intérieure du bateau avant de prendre part à la première course de la saison, lors du Grand Prix Guyader à Douarnenez le 1er mai prochain. Pari tenu !

Le Grand Prix Guyader, qu’est-ce-que c’est ?

L’édition 2015 du Grand Prix Guyader se déroulera à Douarnenez du 1er au 10 mai. Original et unique en son genre, cet événement connaît un succès croissant, notamment auprès du public à qui il propose nombre de rencontres inédites entre les grands bateaux de la course au large, les mythiques Dragon, les Paddle, les kayak, les Diam 24, les J80… L’ampleur de ce succès repose sur des fondamentaux : de grands marins fidèles au rendez-vous, des bateaux prestigieux en baie et à proximité du public, un accueil et une organisation conviviale et efficace, des animations à terre tout public et un site exceptionnel.

Alan Roura, skipper du Class40 n°103 – Exocet

Voilà, le bateau est prêt. Il reste encore pas mal de choses à faire maintenant qu’il est à l’eau mais j’ai tenu mon pari de terminer le chantier en moins d’un mois. Le programme de cette année s’annonce chargé avec une première course à laquelle Exocet est officiellement inscrit, le Grand Prix Guyader. Et ensuite ça va s’enchaîner ! Ne reste qu’à trouver des sous !

Elie Canivenc, architecte, constructeur et propriétaire d’Exocet

Je suis forcément super content de voir Exocet comme neuf de retour sur l’eau. On a vécu une Route du Rhum difficile donc repartir comme ça, avec la gouache qu’Alan y a mis, c’est la meilleure des façons pour entamer une nouvelle saison 2015. Je suis très fier d’avoir construit ce bateau, et surtout que ce soit Alan qui s’en occupe !

Eric Joliat, directeur de l’exploitation chez Swisspro SR SA, partenaire d’Exocet lors de la Route du Rhum 2014, venu fin mars aider Alan sur le chantier

Ce fut un séjour bref mais intense, on a bien bossé ! Je suis un piètre bricoleur mais je suis manuel et il fallait dérouiller la machine. Elle était bien rouillée d’ailleurs, d’habitude mes outils de travail ce sont un fauteuil en cuir et une machine à calculer, alors quand je me suis retrouvé plié en quatre en fond de cale pour peindre les ballasts… (Rires). Je me suis aussi rendu compte que c’est un travail vachement technique, c’est un aspect que je ne soupçonnais pas. Chez les fournisseurs, j’étais lâché dans un milieu que je ne connaissais pas, ce qu’Alan disait me semblait être du chinois ! C’était très intéressant et on a bien avancé. Il en a fallu de l’huile de coude ! Je trouvais sympa l’idée de participer autrement que financièrement, c’était davantage une approche personnelle de ma part que celle du sponsor. J’ai un super bon contact avec Alan, c’est un peu un coup de cœur. Et évidemment ça m’a encore plus donné envie de repartir dans l’aventure. Ce n’est pas simple pour Alan de trouver des financements, mais nous allons faire quelque chose. Ça me faisait très plaisir de venir lui donner un coup de main, c’est long pour lui, 8 à 10 heures de travail par jour, tout seul. Mais il le bichonne son bateau… Nous avons vu Elie, le propriétaire, qui avait la banane du début à la fin. Je pense qu’il sait que son bateau est en de bonnes mains et que le skipper de son Exocet ainsi que les gens qui l’entourent ont du cœur. Je ne doute pas qu’Alan va trouver des gens qui auront l’âme de soutenir le jeune aventurier qu’il est.

Source

Aurélia Mouraud

Liens

Informations diverses

Mis à l'eau le: 12 avril 2015

Matossé sous: 2015, Class40, Course au Large, Transat Jacques Vabre

Vues: 2506

Tags: , , , , ,

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : Transat Jacques Vabre