Nuit de frayeur dans le grand sud

  • © Anna-Lena Elled/Team SCA/Volvo Ocean Race
  • © Anna-Lena Elled/Team SCA/Volvo Ocean Race
  • © Stefan Coppers/Team Brunel/Volvo Ocean Race
  • © Stefan Coppers/Team Brunel/Volvo Ocean Race
  • © Amory Ross/Team Alvimedica/Volvo Ocean Race
  • © Francisco Vignale/MAPFRE/Volvo Ocean Race
  • © Francisco Vignale/MAPFRE/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race
  • © Yann Riou/Dongfeng Race Team/Volvo Ocean Race

En 12 heures cette nuit, plus de la moitié de la flotte a été confrontée à de sérieux problèmes. Alors qu’Abu Dhabi Ocean Racing a connu un énorme « départ au tas », Mapfre, Team SCA et Dongfeng Race Team ont pour leur part expérimenté le « gybe chinois », un empannage involontaire aggravé par la position de la quille basculante. Ces sorties de route sont sensiblement différentes mais les causes sont les mêmes. Un vent fort, d’une quarantaine de nœuds, et des vagues de plusieurs mètres dans des latitudes qui laissent peu de place à l’erreur (48° Sud pour Dongfeng).

A l’heure actuelle, les dégâts sont encore en cours d’évaluation mais Charles Caudrelier a déjà fait part de son soulagement. « Tous mes hommes sont à bord (…) et nous n’avons rien cassé, ni déchiré de voiles » a expliqué Caudrelier, allant jusqu’à parler de « miracle ». Sous les paquets de mer Kevin Escoffier a ainsi vu son gilet se gonfler alors que Yann Riou déplore la perte d’une partie de son matériel audiovisuel. Le reporter embarqué estime que 300 litres d’eau sont passés à l’intérieur, par une bouche d’aération et que 2 à 3 heures ont été perdues pour tout remettre en ordre.

“Tous les hommes sont à bord” explique Caudrelier

A bord de Team SCA, les filles n’ont pas été épargnées. « Nous nous sommes retrouvées sur la tranche pendant 2 à 4 minutes avant de lentement redescendre dans la bonne position » a raconté Anna-Lena Elled, la reporter embarquée. Avec cette mésaventure, Team SCA a perdu près de 40 milles et se trouve maintenant à près de 100 milles des leaders.
Le bateau espagnol Mapfre a lui aussi fait état d’un empannage chinois, survenu vers 20h00 UTC mais n’a, depuis, pas donné de nouvelles sur l’état des avaries. Comme ses concurrents, il reste en course.

Seuls Team Brunel et Team Alvimedica ont donc été épargnés par cette nuit de folie. Les Néerlandais restent en tête avec une solide avance mais la sortie du Pacifique n’est pas pour tout de suite. Selon les dernières estimations, le Horn ne sera pas contourné avant dimanche ou lundi.

Source

Effets Mer

Liens

Informations diverses

Sous le vent

Au vent

Les vidéos associées : 2014-15